Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada - Library and Archives Canada Canada
Page d'accueil > Centre d'apprentissage > La toile des sources > Explorer par thèmes English

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Bannière : La toile des sources
 

Dissertation

Le Canada, ses contours : La Colline du Parlement à Ottawa

Le choix d'une ville capitale du Canada ne s'avère pas facile. Des débats ont lieu pendant vingt ans, jusqu'à ce que la reine Victoria tranche, en 1857, en choisissant Ottawa, petite ville entre Montréal et Toronto. La construction des édifices du Parlement du Canada commence donc en 1859. La première pierre est posée en 1860 lors d'une grande cérémonie en présence de Son Altesse Royale le prince de Galles. On peut consulter des documents d'archives, tels des photographies, des peintures et des dessins architecturaux, qui nous ramènent sur le chantier de construction de la Colline des Casernes, devenue par la suite la Colline du Parlement.

C'est en mai 1859 que des architectes sont invités à soumettre leurs concepts pour la construction des édifices du Parlement. La date limite pour soumettre les concepts est le 1er août de la même année. On reçoit alors 23 propositions que l'on évalue selon dix éléments ou critères auxquels on accorde une note. Finalement, les dessins de deux différentes firmes d'architectes sont choisis et approuvés par le Gouverneur général du Canada. Les dessins de style gothique des architectes Thomas Fuller et Chilion Jones sont retenus, puis utilisés pour la construction de l'édifice du Centre et de la bibliothèque. Ce sont les propositions du même style des architectes Thomas Stent et Augustus Laver qui sont retenues pour les édifices de l'Est et de l'Ouest.

Huit ans plus tard, en 1867, année de la Confédération, les députés et leur personnel s'installent sur la Colline. Les fonctionnaires occupent l'édifice de l'Ouest, tandis que les bureaux du Gouverneur général, du Premier ministre et du Conseil privé se situent dans l'édifice de l'Est. La Chambre des communes, le Sénat et la Bibliothèque du Parlement, quant à eux, se trouvent dans l'édifice du Centre.

Le soir du 3 février 1916, un incendie d'origine mystérieuse détruit l'édifice central mais, heureusement, laisse la bibliothèque intacte. Les flammes intenses rasent rapidement l'édifice, et l'intérieur de la tour centrale s'effondre peu après minuit. Pour la reconstruction de l'édifice du Centre, on choisira le travail de l'architecte John A. Pearson. Le nouvel édifice sera inauguré en 1927.

La Colline du Parlement, avec ses trois édifices, est remplie de symbolisme et d'histoire. Elle demeure un centre d'intérêt autant pour les Canadiens et Canadiennes que pour les étrangers. Sa construction sur la colline la plus haute de la ville d'Ottawa est un événement de l'histoire canadienne qui mérite d'être étudié. Heureusement, pour cela, il y a toujours les archives.

Haut de la page