Skip navigation links (access key: Z)Bibliothèque et Archives Canada / Library and Archives CanadaSymbol of the Government of Canada
English - English version of this Web pageAccueil - Page principale du site Web institutionnelContactez-nous - Communiquez avec l'institutionAide - Renseignements sur la façon d'utiliser le site Web institutionnelRecherche - Recherche dans le site Web institutionnelecanada.gc.ca - Site Web du gouvernement du Canada

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.


Les Archives de Musique à la Bibliothèque nationale du Canada

PRÉVOST, ANDRÉ, 1934-
MUS 264


Fonds André-Prévost.  - [194-]-1995.  - 4,93 m de documents textuels.  - 48 photographies.  - 15 aquarelles.  - 217 bandes sonores.  - 52 cassettes sonores. 

Notice biographique
Né à Hawkesbury (Ontario), André Prévost est cependant originaire de Saint-Jérôme, Québec.  Il fait ses études primaires dans cette ville et étudie par la suite au Séminaire de Sainte-Thérèse ainsi qu'au Collège Saint-Laurent.  Sur les conseils de Fernand Graton, le jeune artiste s'inscrit en 1951 au Conservatoire de Musique du Québec à Montréal où il suit, entre autres, des cours de composition avec Clermont Pépin, d'harmonie, de fugue et de contrepoint avec Isabelle Delorme et Jean Papineau-Couture, de piano avec Georges Savaria et de basson avec Simon Kovar.  Compositeur doué, il obtient en 1959 un premier prix de composition aux Concerts Sarah-Fisher pour le deuxième mouvement de son Quatuor à cordes no 1.  Cette même année, à titre de bassoniste, il remporte aussi le premier prix de musique de chambre de la Fondation Les Amis de l'art.  À l'âge de 25 ans, à la fin de ses études au Conservatoire, cet établissement lui décerne un premier prix d'harmonie ainsi qu'un premier prix de composition.  Soucieux de parfaire sa formation, André Prévost se rend à Paris, grâce à des bourses du Conseil des Arts du Canada et de la Province de Québec, et entreprend des cours d'analyse avec Olivier Messiaen au Conservatoire de Paris (1960-62) et de composition avec Henri Dutilleux à l'École normale de musique (1961-62). 

En 1962, de retour au pays, il entame une carrière d'enseignant au Séminaire de Joliette et, par la suite, au Collège des Eudistes de Montréal.  Détenteur du Prix d'Europe pour la composition en 1963, il quitte de nouveau le Canada à l'été 1964 afin d'étudier, à Paris, la musique électronique avec Michel Philippot à l'ORTF.  L'été suivant, le compositeur fait un bref séjour de recherche au Berkshire Music Center (Massachusetts) où il travaille avec des artistes tels que Zoltán Kodály, Aaron Copland et Elliott Carter.  En septembre 1965, André Prévost devient professeur à la Faculté de musique de l'Université de Montréal et il y enseigne durant plus de trente années. 

Compositeur de renommée internationale, André Prévost se mérite en 1964 le grand prix de l'Orchestre symphonique de Montréal pour son oeuvre Fantasmes (1963) ainsi que le prix du Festival du disque, en 1965, pour sa Sonate pour violon et piano interprétée par le violoniste Jacques Verdon et le pianiste Gilles Manny.  André Prévost est de plus sollicité, à trois reprises, pour écrire l'oeuvre canadienne imposée au Concours international de musique de Montréal (Pyknon, 1966; Il fait nuit lente, extrait d'Hiver dans l'âme, 1981; Variations et thème, 1988).  À l'occasion de l'inauguration du Festival mondial d'Expo 67 à Montréal, la musique de Prévost est aussi à l'honneur puisqu'on y donne la création, sous la direction de Pierre Hétu, de son oeuvre Terre des hommes sur un poème de Michèle Lalonde.  Sa Cantate pour cordes, commande de lord Yehudi Menuhin, est créée en 1987 par ce dernier au Festival du printemps de Guelph avec l'Orchestre de chambre Lysy de Gstaad.  L'oeuvre fait également l'objet d'une émission de télévision qui en retrace les étapes de conception jusqu'à sa création.  Cette émission «Menuhin-Prévost :  une aventure créatrice», réalisée par James Dormeyer, est diffusée par la Société Radio-Canada au pays ainsi qu'en Europe et remporte une Mention spéciale au Prix Italia (Rome, 1990) et The Rodgers Communications Inc.  Media Award (1991). 

Portée et contenu
Le fonds est constitué de documents qui témoignent principalement des activités de compositeur et de pédagogue d'André Prévost.  Les documents illustrent également d'autres activités de l'artiste telles que sa présidence du Groupe Nouvelle Aire ainsi que ses activités à titre de juge lors de divers concours dont le Concours international de guitare Francisco Tarrega et le Concours international de violoncelle Max-D.  Jost. 

Le fonds renferme, entre autres, des documents biographiques; de la correspondance personnelle et professionnelle; des contrats; des oeuvres musicales; des poèmes et autres textes littéraires; des lettres patentes; des procès-verbaux et des ordres du jour; des rapports; des notes de service; des cahiers de notes de cours et d'exercices; des travaux scolaires; des bulletins de notes; des diplômes; des questionnaires d'examens; des oeuvres musicales d'étudiants; des horaires; des descriptions de cours; des listes d'étudiants; des commentaires d'André Prévost sur ses élèves; des résultats scolaires; des formulaires; des documents financiers; des programmes de concerts et de la publicité; des textes radiophoniques; des dépliants; des documents relatifs à plusieurs concours; des cartes d'invitation; des notes; des affiches; des coupures de presse; des dessins de personnages d'un ballet; des photographies représentant principalement André Prévost, des membres de sa famille et d'autres artistes; des enregistrements sonores constitués d'oeuvres de Prévost et de divers compositeurs, d'interviews, de conférences et de présentations. 

Le fonds comprend les séries suivantes :  MUS 264/A Correspondance; MUS 264/B Études; MUS 264/C Enseignement; MUS 264/D Oeuvres musicales; MUS 264/E Dossiers relatifs aux oeuvres musicales; MUS 264/F Activités diverses; MUS 264/G Photographies; MUS 264/H Enregistrements sonores; MUS 264/I Varia. 

Source immédiate d'acquisition :  acquis et d'André Prévost en plusieurs versements en 1995. 

Restrictions :  quelques dossiers de correpondance ainsi que les dossiers des étudiants sont sous restriction. 

Instruments de recherche :  Stéphane Jean.  Le Fonds André-Prévost :  répertoire numérique.  Ottawa :  Bibliothèque nationale du Canada.  1997.  157 p. (http://www.collectionscanada.gc.ca/musique/index-f.html#fonds).

Versements complémentaires :  autres versements attendus. 



Divulgation proactive