Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - À notre sujet

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Réponse de Bibliothèque et Archives Canada - Évaluation du Cadre de responsabilisation de gestion Ronde V (2007-2008)

Gestion des risques

Les attentes du gouvernement du Canada en matière de gérance sont que « l'équipe de la haute direction d'un ministère définisse clairement le contexte ministériel et établisse des pratiques de gestion proactive des risques organisationnels et stratégiques ».

BAC reconnaît la nécessité de renforcer ses capacités de gestion du risque au sein du gouvernement. Depuis quelques années, BAC a emboîté le pas de la gestion intégrée du risque au sein de l'institution, afin d'améliorer les résultats en gérant les risques de manière dynamique et en mettant en place des mesures d'atténuation appropriées. BAC reconnaît l'importance de développer une vue d'ensemble de son environnement, afin d'établir ses priorités de façon appropriée et rationnelle.

Dans son évaluation, le SCT a reconnu les progrès réalisés par BAC en matière de gestion du risque, l'institution ayant mis en œuvre un profil de risque pour l'organisation. Il demeure que BAC devra poursuivre ses efforts soutenus en intégrant la gestion du risque dans son cycle de planification.

Indicateur Évaluation SCT
9. Efficacité de la gestion ministérielle des risques acceptable

Recommandations du SCT :

  • BAC devrait mettre en œuvre un cadre et une approche de gestion intégrée du risque qui reflètent sa taille et son contexte, afin de ne pas créer un fardeau indu pour l'organisation.
  • Situer les principaux risques et activités à risques dans une approche de gestion intégrée du risque plus cohérente pour que les employés et les gestionnaires puissent entrevoir leur place dans le contexte organisationnel.
  • Il serait également utile que BAC établisse des mesures pour évaluer les principaux risques, afin de suivre et de démontrer les progrès accomplis d'année en année en vue de les atténuer.
  • Utiliser la gestion intégrée du risque pour faire des avancées en veillant à ce qu'une définition neutre du risque soit employée pour toutes les activités ministérielles à risques.

Plan d'action :

  • La haute direction participe activement à l'élaboration de la gestion intégrée du risque et vérifie périodiquement si son profil de risque est toujours à jour.
  • BAC établit des liens clairs entre les activités d'évaluation et de vérification planifiée, les risques les plus importants de l'organisme et les résultats stratégiques.
  • Le profil de risque pour l'organisation (PRO) de BAC est établi en fonction des risques internes et opérationnels.
  • La gestion des risques oriente la planification organisationnelle.
  • BAC évaluera l'efficacité de ses pratiques de gestion des risques (automne 2008 et hiver 2009).
  • En plus de cette évaluation, BAC :
    • déterminera et mettra en œuvre les mesures requises pour gérer les risques d'une façon plus intégrée dans l'ensemble de l'organisme et mettre en place une fonction de vérification interne axée sur les risques (hiver et printemps 2009);
    • élaborera les indicateurs de mesure du rendement requis (été et automne 2009);
    • s'assurera qu'une même définition neutre du risque sert à définir tous les risques associés aux opérations et aux activités de l'institution.
  • BAC poursuivra l'élaboration de son plan de continuité des activités et établira clairement comment ce plan s'harmonise avec la gestion intégrée du risque et le profil de risque de l'organisme.
  • BAC élaborera et fera la promotion d'une stratégie de communication des risques.
  • BAC invitera tous ses employés à utiliser un outil d'évaluation des risques liés à un projet (outil mis au point par l'organisme).
  • BAC implantera une culture de la gestion du risque à l'aide des mesures suivantes :
    • Les membres du Forum des gestionnaires de BAC recevront une formation sur la gestion intégrée du risque (automne 2008).
    • BAC fournira sur son site intranet des renseignements sur la gestion du risque et des outils qui aideront les gestionnaires à adopter une approche axée sur la gestion du risque dans la planification de leurs projets.

Précédent | Table des matières | Suivant