Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - À notre sujet

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Examen de la gouvernance : Prestation de services

Précédent | Table des matières  | Suivant

2 Observations et recommandations

2.3 Gestion et surveillance du rendement

Critères

Les pratiques de gestion et de surveillance du rendement sont celles qui ferment la boucle de la reddition de comptes, des pouvoirs et de la responsabilité. Par le truchement de ces processus, la direction recueille et analyse des données sur les résultats attendus afin d’évaluer et de gérer  leur efficacité, leur efficience et leur pertinence. Dans ce contexte, les critères suivants ont été utilisés pour évaluer l’état de la gestion et de surveillance du rendement :

  • La direction a défini et communiqué les attentes du CCS et du CS en matière de rendement.
  • Des attentes en matière de rendement et des stratégies de mesure sont en place, ont été communiquées et sont bien comprises par toutes les parties.
  • La direction examine périodiquement le rendement et la pertinence de ces comités.

Observations

Conclusion

Comme il n’y a pas de paramètres définis, l’évaluation et la gestion du rendement du CS et du CCS s’effectuent de façon informelle.

Même si le rôle du CCS et du CS est précisé dans leurs attributions, la direction n’a formulé et n’a communiqué aucune attente en matière de rendement pour ces comités. Il n’y a actuellement aucun cadre de mesure du rendement en place, précisant les moyens d’évaluation et la fréquence des évaluations. Bien qu’il ne soit pas nécessaire pour BAC de mettre en œuvre un cadre de rendement complexe, un degré de formalité minimal est nécessaire pour garantir que l’efficacité, l’efficience et la pertinence des deux comités sont évaluées de façon périodique. Cela est particulièrement important compte tenu de l’ampleur des dépenses associées à ces comités, le CCS en particulier, dont le budget était d’environ 400 000 $ en 2008‑2009.

Jusqu’à maintenant, la pertinence et l’efficacité des comités étaient évaluées de façon informelle par le SMA responsable. Ces évaluations ont révélé un rendement jugé positif. Cependant, la pertinence des comités devrait être évaluée dans le contexte général de la mise en œuvre de la Stratégie de BAC en matière de services. Aucune évaluation de ce genre n’est officiellement prévue pour le moment.

Recommandations

7. Dans le cadre de la mise en œuvre élargie de la Stratégie en matière de services, la direction devrait établir ses exigences en matière de consultation. Ces exigences devraient ensuite être analysées en fonction du rôle actuel, de la pertinence et du rendement du CCS et du Comité des services, afin de garantir que les deux comités sont en mesure de répondre aux exigences du Conseil de gestion en matière de services.

8. À la suite de cette analyse, la direction devrait instaurer et communiquer des mesures claires du rendement et effectuer des examens périodiques du CCS et du CS.

Réponse de la direction

7. La direction de BAC mènera de vastes consultations dans toute l’institution concernant les besoins de l’institution en matière de consultation et la façon de les intégrer aux travaux des comités internes axés sur la modernisation.

8. La direction de BAC est d’accord avec cette recommandation. Les résultats et les extrants seront bien définis et seront intégrés à tout processus de consultation avec les clients.

Précédent | Table des matières  | Suivant