Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Affiches et placards au Canada

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Placards

Les placards d'information

1 | 2

Introduction

Avant l'avènement de la radio et de la télévision, les collectivités se fient à l'imprimé pour diffuser leurs messages. Afin de régir la conduite des citoyens et d'assurer leur bien-être, les divers ordres de gouvernement émettent les proclamations, règlements et avertissements sur de simples feuilles placardées bien en vue. Les entreprises utilisent aussi de tels « placards » pour annoncer leurs produits et services; les groupes culturels, pour publiciser leurs activités; et les politiciens, pour convaincre les électeurs de voter pour eux. Tarifs postaux, horaires de trains, prix des billets, horaires de livraison, programmes de concert ou annonces de conférences, tout paraît sur des placards. Au cours des XVIIIe et XIXe siècles, de telles annonces sont au cœur des activités des imprimeurs, mais aussi du quotidien des citoyens. Des centaines de milliers de placards sont imprimés et affichés; malheureusement, presque tous ont été jetés ou détruits dès qu'ils ont cessé d'être utiles. Ceux qui nous sont parvenus aujourd'hui permettent un rare coup d'œil sur la vie culturelle, sociale et commerciale des premiers Canadiens.

1750-1800

Le plus vieux placard canadien existant date de 1752; il annonce les marchandises de la compagnie Nathans and Hart d'Halifax. On y trouve une liste comprenant savon, chandelles, tabac, beurre, matériaux de construction et barils de maquereaux, ce qui nous donne un aperçu de la vie commerciale à Halifax au milieu du XVIIIe siècle.

Placard imprimé sur deux colonnes, en noir sur papier brun pâle. Le titre apparaît en tête et l'espace central entre les colonnes est orné d'un motif typographique.

Source

Figure 1

À peine plus grand qu'une page de la Bible, et imprimé en caractère romain ou italique comportant seulement quelques tailles de police, le placard de Nathans and Hart est très sobre. Seules la disposition en colonnes et une ligne de petits motifs ornementaux attirent l'œil sur ce placard et le distinguent d'une page de livre.


Figure 1 : Liste de prix de marchandises de la compagnie Nathans et Hart. Le plus ancien imprimé témoignant de la présence des Juifs au Canada, Halifax, 1752.

La permission de numériser le placard Prix bordée courtoisie du Massachusetts Historical Society. Boston, Massachusetts.


Dans les placards officiels de cette époque, l'utilisation de gros caractères typographiques et d'armoiries suffit pour attirer l'attention et exprimer l'autorité.

Placard imprimé en paragraphes, en noir sur papier brun pâle orné d'un écusson et signé « Guy Carleton »

Source

Figure 2
Placard imprimé en paragraphes, en noir sur papier beige, orné d'un écusson en haut du texte et signé « Geo : Pownall ». Les versions anglaise et française apparaissent côte à côte.

Source

Figure 3
Placard  dont le texte, imprimé en noir sur papier brun pâle avec en tête un écusson, est signé « Peter Russell »

Source

Figure 4

Figure 2 : Ordre donné aux habitants et aux propriétaires de terres d'entretenir un chemin de huit pieds de largeur durant l'hiver, et aux voyageurs de garder la droite

Figure 3 : Proclamation visant à contrer la propagande révolutionnaire française véhiculée au Canada par des agents américains. Des exemplaires en français et en anglais de cette proclamation ont été affichés sur les portes des églises et autres endroits bien en vue à Montréal, Québec, Trois-Rivières et dans diverses paroisses de la province.

Figure 4 : Proclamation relative aux concessions de terres accordées aux Loyalistes du Haut-Canada


Peu d'exemples de placards non gouvernementaux du XVIIIe siècle nous sont parvenus. Ceux que nous possédons sont d'allure plutôt modeste, tant par leur taille que par leur typographie ou leur composition.

Feuille de chant ornée d'une bordure décorative. Le texte est imprimé en noir sur papier brun pâle.

Source

Figure 5
Placard dont le texte est imprimé en noir sur papier beige

Source

Figure 6
Placard imprimé en noir sur papier brun, listant sur quatre colonnes le nom des personnes soutenant la candidature de M. Raby et M. Lester

Source

Figure 7

Figure 5 : Feuille de chant reproduisant les paroles d'un cantique, 7 décembre 1788

Figure 6 : Publicité pour un spectacle de marionnettes, Montréal 1792

Figure 7 : Avis destiné aux électeurs de la Basse-Ville de Québec


1 | 2