Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

Image de deux anneaux d'alliance en or ARCHIVÉE - Oui, je le veux. L'amour et le mariage au Canada du XIXe siècle

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Le couple

Lune de miel

Il peut nous sembler étrange qu'Amédée et Mary Papineau, nouvellement mariés, aient amené les parents de Mary avec eux en voyage de noces; mais pour eux, c'était tout à fait normal. La lune de miel classique d'aujourd'hui, au cours de laquelle les nouveaux mariés s'évadent dans un endroit privé afin de se rapprocher, n'était pas une pratique répandue au 19e siècle.

Il était courant, pour les nouveaux mariés ayant les moyens de voyager, de partir en voyage de noces. Amédée, sa femme et les parents de celle-ci partirent ainsi après leur mariage pour un voyage de deux semaines en Nouvelle-Angleterre.

À Greenbush, dans l'État de New York, le groupe visita un arsenal comptant quelque 90 000 mousquets et put voir un moteur à vapeur de 40 chevaux-vapeur. Amédée fut grandement impressionné par le nouveau système télégraphique qu'il vit au Massachusetts. James Westcott et son beau-fils firent une visite à Boston, où Amédée fit l'achat, pour 450 $, d'un piano Chickering en bois de rose pour sa femme, qu'il fit livrer à Montréal.

D'autres mots d'amour

Illustration intitulée « A Trip to Salt Water. Changing Steamers at Quebec » (« Vers l'eau salée. Changer de bâteau à vapeur à Québec »), CANADIAN ILLUSTRATED NEWS, 10 août 1872, vol. 6, no 6, p. 88. Document 2805.

Source

« A Trip to Salt Water. Changing Steamers at Quebec » (« Vers l'eau salée. Changer de bâteau à vapeur à Québec »), Canadian Illustrated News, 10 août 1872, vol. 6, no 6, p. 88. Document 2805.

Extraits du journal d'Amédée Papineau mentionnant Mary Westcott et la famille Westcott. Mercredi 20 mai - lundi 25 mai 1846. Microfilm, volume 35, page 54 Extraits du journal d'Amédée Papineau mentionnant Mary Westcott et la famille Westcott. Mercredi 20 mai - lundi 25 mai 1846. Microfilm, volume 35, page 55 Extraits du journal d'Amédée Papineau mentionnant Mary Westcott et la famille Westcott. Mercredi 20 mai - lundi 25 mai 1846. Microfilm, volume 35, page 56

Source

Extraits du journal d'Amédée Papineau mentionnant Mary Westcott et la famille Westcott. Mercredi 20 mai - lundi 25 mai 1846. Microfilm, volume 35, p. 54-56.
[PDF 314.50 Ko] [PDF 314.91 Ko] [PDF 309.14 Ko]

Dans son journal, Amédée écrit surtout au sujet de ses intérêts, et non de sa relation avec sa nouvelle épouse. Il écrivit à propos des paysages qu'ils traversèrent, des attractions de Boston et de la nouvelle technologie, notamment d'une forme embryonnaire d'engin de terrassement à chargement avant, qu'il nomma « machine éléphant », utilisée dans des travaux d'excavation pour un chemin de fer. Sa « Marie » tint compagnie à sa belle-mère, pendant qu'Amédée et James Westcott visitèrent Harvard.

Le groupe se dirigea ensuite vers le New Hampshire, séjourna à Concord et à Conway, et visita les montagnes Blanches, avant de s'arrêter à Burlington, au Vermont, le 1er juin. Le jour suivant, le groupe se scinda; Amédée et Mary prirent le navire de nuit pour s'en aller chez eux, à Montréal, et les Westcott rentrèrent à Saratoga Springs. « Quelques larmes s'échappèrent; c'est bien naturel et pardonnable en pareille occasion », nota Amédée dans son journal. Mary écrivit plus tard à son père une lettre parlant de « l'angoisse de l'esprit » qu'elle ressentit à quitter ses parents (Noël, p. 76-77; journal de Louis-Joseph-Amédée Papineau, 20 mai - 2 juin 1846).

Extraits du journal d'Amédée Papineau mentionnant Mary Westcott et la famille Westcott. Mardi 2 juin - jeudi 9 juin 1846. Microfilm, volume 35, page 64 Extraits du journal d'Amédée Papineau mentionnant Mary Westcott et la famille Westcott. Mardi 2 juin - jeudi 9 juin 1846. Microfilm, volume 35, page 65

Source

Extraits du journal d'Amédée Papineau mentionnant Mary Westcott et la famille Westcott. Mardi 2 juin - jeudi 9 juin 1846. Microfilm, volume 35, p. 64-65.
[PDF 309.32 Ko] [PDF 305.02 Ko]

Bien entendu, peu de gens pouvaient se permettre un tel voyage à l'époque, du moins avant que les voyages en train, peu coûteux, ne deviennent monnaie courante. Un jeune couple pouvait aller visiter des amis ou de la famille, ou se joindre à un autre couple pour des vacances. Il fallut attendre au milieu du 19e siècle pour que la notion de lune de miel en privé commence à s'implanter. Auparavant, le voyage de noces était, tout comme la noce même, une affaire communautaire (Ward, p. 115-117).

Références

Louis-Joseph-Amédée Papineau, circa 1819-1855; collection de la famille Papineau. Documents textuels. Bibliothèque et Archives Canada. Numéro de référence archivistique : R12320-5-4-E; (MG24 B2, vol. 33, 34, 35, 36). Bobine de microfilm C-14025.

Noël, Françoise. Family Life and Sociability in Upper and Lower Canada, 1780-1870: A View from Diaries and Family Correspondence, Montréal, McGill-Queen's University Press, 2003.

Ward, W. Peter. Courtship, Love and Marriage in Nineteenth-Century English Canada. Montréal: McGill-Queen's University Press, 1990.