Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

Voir également
Immigrants de la Chine
Explorez cette version en ligne des Registres généraux sur l’immigration chinoise, laquelle contient les documents relatifs à la taxe d’entrée imposée aux immigrants chinois arrivant au Canada de 1885 à 1949. Vous pouvez faire une recherche à partir du nom de la personne, de sa date d’entrée, ou de son numéro de certificat afin de trouver de l’information et des images dans les registres originaux.
Caricature montrant un Chinois essayant d’échapper à trois hommes caucasiens qui le retiennent par sa longue tresse et qui menacent de le frapper avec leur canne

Source
Caricature publiée dans le Canadian Illustrated News, 1870

Photographie d’enfants et de quelques d’adultes regardant un film; il y six rangées de chaises et environ 15 chaises par rangée.

Source
Enfants de Vancouver, C.-B., regardant un film de l’Office national du film du Canada (1945).

Cliquer sur chaque photo pour une version agrandie et imprimable.

ARCHIVÉE - Les premiers Canadiens d'origine chinoise
1858-1947

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

À propos de Les premiers Canadiens d'origine chinoise

Dans cette section :

À propos de la collection

La collection de Bibliothèque et Archives Canada comprend de nombreux documents concernant la population d'origine chinoise vivant au Canada à la fin du 19e et au début du 20e siècle. L'exposition Web Les premiers Canadiens d'origine chinoise, 1858-1947, est conçue pour faciliter l'exploration de ces documents.

Le plus important segment de notre collection dans ce domaine est constitué des Registres généraux sur l'immigration chinoise. On y retrouve des informations gouvernementales relatives à la « taxe d'entrée » que les immigrants chinois devaient débourser en entrant au Canada, à partir de 1885. Malgré leur origine peu glorieuse, ces registres soigneusement tenus concernant plus de 95 000 immigrants, représentent une véritable mine d'or pour les généalogistes et les historiens. Bibliothèque et Archives Canada est fier d'offrir l'accès en ligne à ces documents grâce à la présente exposition virtuelle.

D'autres segments de la collection de Bibliothèque et Archives Canada, aussi accessibles dans cette exposition, comprennent des photographies et des documents historiques, essentiellement tirés des fonds d'archives du gouvernement fédéral. Nous suggérons, de plus, un certain nombre de lectures complémentaires, issues de notre collection de publications portant sur la littérature et les recherches concernant les Canadiens d'origine chinoise durant les années 1858 à 1947.

La période couverte par cette exposition est comprise entre deux dates importantes. L'année 1858 est celle de la première vague majeure d'immigration chinoise sur la côte Ouest de ce qui allait bientôt devenir le Canada. (Quelques marins avaient accosté dans la baie de Nootka en 1788, mais n'avaient pas laissé d'autres traces documentaires). Quant à l'année 1947, elle marque l'abolition de la Loi sur l'immigration chinoise de 1923, qui avait en pratique mis un terme à l'immigration chinoise au Canada. Cette date constitue le point de départ d'un nouveau chapitre de l'histoire des Canadiens d'origine chinoise.

L'objectif principal de la présente exposition – faciliter l'exploration de la collection de Bibliothèque et Archives Canada – révèle un certain paradoxe. En effet, l'exposition ne présente presque pas de documents d'archives provenant de groupes ou de personnes d'origine chinoise; on n'y trouve que des documents d'origine gouvernementale, ainsi que le font remarquer les archivistes Émilie Létourneau et Andrew Rodger dans leur Guide de recherche sur l'histoire des premiers Canadiens d'origine chinoise à Bibliothèque et Archives Canada.

La plupart des documents d'archives conservés par Bibliothèque et Archives Canada présentent le point de vue du gouvernement fédéral ou d'autres observateurs, chacun motivé par ses propres intérêts et priorités. Ces points de vue font partie de l'histoire canadienne et, à ce titre, ils sont importants à comprendre. Cependant, tenir compte uniquement de ces points de vue reviendrait à déprécier les personnes qui font l'objet même de cette exposition.

À propos de l'exposition

Dans la section « Histoire », l'auteur Paul Yee tente de répondre à ce paradoxe en proposant un contexte historique aux documents d'archives et en examinant les expériences et les motivations des premiers immigrants chinois au Canada.

Paul Yee est l'auteur de plusieurs romans et livres d'histoire à propos des Chinois au Canada (www.paulyee.ca). Pour cette exposition, il utilise à la fois l'approche historique et l'approche romanesque afin d'aider le lecteur à comprendre les diverses facettes du sujet. En plus du texte historique principal, il a créé une série de « monologues fictifs », présentés dans la marge droite des pages de la section « Histoire ». Ses personnages sont inspirés des entrevues qu'il a menées auprès de personnes appartenant aux premières générations de Canadiens d'origine chinoise.

Le lecteur reconnaîtra sans difficulté plusieurs des situations présentées, dont la construction du Chemin de fer Canadien Pacifique, la législation hostile, les buanderies et les restaurants partout au pays. Cependant, le texte va bien au-delà des images et des perceptions. On y découvre aussi les gens qui ont accepté ce genre de travail et pourquoi ils l'ont fait; on comprend mieux l'époque, les complexes réseaux familiaux, les communautés et même les peuples dont ils faisaient partie.

C'est une histoire riche, intéressante et souvent triste, dont nous ne pouvons présenter ici qu'un survol général. L'histoire des premiers Canadiens d'origine chinoise est fascinante en soi, mais elle nous offre aussi une perspective particulière sur certains aspects de notre société canadienne, notamment l'évolution de la notion d'identité canadienne, l'évolution des droits démocratiques, la colonisation de l'Ouest, les luttes de pouvoir entre le gouvernement fédéral et ceux des provinces. On y observe comment les politiques des gouvernements naissent et évoluent, et comment celles-ci, à leur tour, façonnent la vie des Canadiens. On y découvre enfin comment était le monde du travail à cette époque, ce qui nous donne une nouvelle image de la population d'un pays naissant.

Remerciements

Bibliothèque et Archives Canada souhaite remercier le ministère du Patrimoine canadien, dont la contribution financière par le truchement du Programme de culture canadienne en ligne a rendu possible ce projet.

Nous désirons remercier M. Paul Yee pour le travail qu'il a réalisé dans le cadre de cette exposition. Nos remerciements s'adressent aussi au professeur Tim Stanley de l'Université d'Ottawa, à Mme Laura Madokoro et au professeur Henry Yu du Département d'histoire de l'Université de la Colombie-Britannique. Merci enfin au Conseil National des Canadiens Chinois et aux membres de la Chinese Canadian Historical Society of British Columbia qui ont révisé les premières versions des textes de l'exposition.

Nous tenons également à souligner l'excellente contribution de MM. Henry Yu et Peter Ward du Département d'histoire de l'Université de la Colombie-Britannique. Ils sont à l'origine de la banque de données concernant les premiers immigrants provenant de Chine, laquelle constitue le fondement même de cette exposition virtuelle.

Enfin, nous désirons remercier le personnel de Bibliothèque et Archives Canada qui a contribué en grand nombre à la réalisation de l'exposition Les premiers Canadiens d'origine chinoise, 1858-1947.