Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - La Confédération canadienne

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Provinces et territoires

Termes-clés

Le traité de réciprocité

Au nom de la Grande-Bretagne et des colonies de l'Amérique du Nord britannique, le gouverneur Elgin signe avec les États-Unis, le 5 juin 1854, un traité de réciprocité visant à éliminer les tarifs douaniers. L'entente porte sur le droit des pêcheurs des États-Unis et de l'Amérique du Nord britannique, sur les matières premières ainsi que sur les produits agricoles. Bien que les échanges entre les deux parties augmentent considérablement au cours des années suivantes, les politiciens américains, pressés par la montée de la ferveur protectionniste dans leur pays, réclament le rappel du traité. En 1865, le gouvernement américain annonce qu'il ne sera pas renouvelé et il prend fin en 1866.

La signature de ce traité arrive à point pour le Canada-Uni et les autres colonies nord-américaines, car à la même époque, la Grande-Bretagne met fin à son système préférentiel. L'entente avec les États-Unis assure donc aux entrepreneurs des débouchés pour leurs produits. La fin du traité de réciprocité est un facteur déterminant dans la décision des politiciens du Canada-Uni de formuler un nouveau type de partenariat avec les colonies britanniques de l'Amérique du Nord.

Source

Masters, D. C. -- « Reciprocity ». -- The 1999 Canadian encyclopedia : world edition. -- Toronto : McClelland & Stewart, 1998.