Library and Archives Canada
Symbol of the Government of Canada

Institutional links

ARCHIVED - Canadian Confederation

Archived Content

This archived Web page remains online for reference, research or recordkeeping purposes. This page will not be altered or updated. Web pages that are archived on the Internet are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats of this page on the Contact Us page.

Documents

L'inauguration de l'Alberta

The following article is from:
La Presse (Montreal) Friday September 1, 1905, p. 1 and 8


La ville d'Edmondton [sic] envahie par les foules qui vont assister à l'inauguration des nouvelles provinces--Les progrès accomplis en trente ans--Augmentation sans cesse croissante des colons--La richesse du pays--Les voies ferrées.

Les subsides accordés par le gouvernement central--Comment seront administrées les nouvelles provinces--Les divisions politiques--Les premières élections--Animosité entre libéraux et conservateurs--La question des écoles.


(De l'envoyé spécial de LA PRESSE)
Edmonton, 1--Notre ville est envahie par les foules qui viennent assister à la cérémonie d'inauguration de la nouvelle province d'Alberta.

Les hôtels, les maisons privées, ne peuvent contenir cette foule immense de visiteur. Tous les terrains vacants autour de la ville sont ouverts de tentes ou les étrangers ont cherché refuge. Les convois de chemin de fer nous amènent des centaines et des centaines de personnes venant de tous les points du pays et des Etats-Unis.

Le Gouverneur-Général est arrivé hier soir, par un train spécial.

Les citoyens ont mis la dernière main aux décorations, qui sont

DE TOUTE BEAUTE

Le plus grand enthousiasme règne partout.

Les cérémonies d'inauguration ont, de fait commencé la nuit dernière par le grand concert donné au "Thistle Rink". Ce concert a été le plus brillant qui ait eu lieu à Edmonton. La salle état comble, et les artistes ont été applaudis avec frénésie.

Un détachement de la police montée est ici et son apparence martiale est très admirée.

Il y a trente-cinq ans, lors de l'acquisition des territoires du Nord-Ouest de la Compagnie de la Baie d'Hudson, les seuls blancs qui habitaient ces régions étaient les agents et les commerçants de fourrures, répartis dans une demi-douzaine de postes. A l'heure où les provinces d'Alberta et de Saskatchewan entrent dans la confédération, on compte

250,000 AMES

dans chacune d'elles. Vu l'augmentation toujours croissante des colons qui vont e établir dans ces vastes plaines il est difficile de dire mainténant quel sera le chiffre de leur population, dans dix ou vingt ans.

Avec leurs immenses ressources naturelles, leur population intelligente et active, on peut-prédire que les nouvelles provinces sont appelées à jouer un grand rôle, dans du Canada.

LES DESTINEES FUTURES

Le gouvernement fédéral, en accordant des pouvoirs provinciaux au Nord-Ouest a répondu à un désir manifesté depuis plusieurs années.

La partie des territoires créée en provinces comprend ce qui a été désigné jusqu' à présent sous les noms de: Saskatchewan, Assiniboine, Alberta, et Athabasca, à l'exception de la partie est de Saskatchewan et Athabaska, qui longe la frontière nord du Manitoba. La frontière Est de la Saskatchewan sera la frontière Ouest du Manitoba.

Athabasca et Alberta qui font partie de la nouvelle province d'Alberta, ont une superficile de 253,652 milles carrés et l'Alberta une superficile de 250,119 milles carrés.

A l'avenir, les territoires du Nord-Ouest, sons la jurisdiction du gouvernement fédéral, se composeront des districts de Mackenzie, Keewatin et Frankline [sic].

L'AUTORITE ROYALE

sera maintenue dans ces districts par la police montée et le lieutenant colonel White sera désigné sous le nom de commissaire des Territoires du Nord-Ouest.

L'aide financier accordé aux nouvelles provinces, par gouvernement central, est le suivant  pour le gouvernement civil: $30,000, subside, "per capita", $200,000; pour la dette, $405,375; octroi pour remplacer le rachat des terres publiques, $375,000; octrois spéciaux pour les édifices publics, $62,500.

On estime qu'il y a encore

25,000,000 D'ACRES

de terre qui appartiennent au gouvernement dans les deux nouvelles provinces.

La constitution accordant l'accordant l'autonomie aux nouvelles provinces, est dans ses grandes lignes semblable à celle des provinces de Québec et Ontario.

Le gouvernement des territoires, sous la direction de M. Haultain était un gouvernement de coalition. Le parlement de Régina comptait 18 conservateurs et 17 libéraux.

À la chambre des communes, sept libéraux et trois conservateurs représentaient les Territoires.

La convention du parti conservateur, tenue ces jours dernière, a passé un résolution demandant que les prochaines élections soient faites sur les démarcations de parti. Les libéraux s'organisent en conséquence.

D'après les termes du Bill d'autonomie, la première élection dans les nouvelles provinces devra avoir lieu avant quatre mois. Il est probable que la date de l'élection sera fixée vers

LA MI-NOVEMBRE;

la condition des chemins à cette date étant encore assez bonne pour permettre aux électeurs de se rendre aux bureaux de votation.

Il parait admis que les lieutenants-Gouverneurs demanderont a M. Walter Scott, de Régina, et à A. C. Rutherford, de Stratchona [sic], de prendre respectivement charge de la première administration des nouvelles provinces.

L'organisation conservatrice dans les deux provinces et complétée. L'honorable M. Haultain sera le chef dans la Saskatchewan, et M. R. B. Bennett, dans l'Alberta. L'élection sera très contestée. Il est à regretter que la question des écoles soit amenée dans la discussion et cause beaucoup d'animosité entre libéraux et conservateurs.

Les libéraux endossent l'action du gouvernement fédéral, qui a décrété que l'état de choses existant dans le Nord-Ouest sera continué, sauvegardant

LES DROITS DES MINORITES

catholiques et protestants tels qu'ils existent actuellement.

MM. Haultain et Bennett se font les champions des droits provinciaux en matière d'éducation, et prétendent que le gouvernement central n'avait pas le droit de lier ainsi les mains aux nouvelles provinces; chacune d'elles devant être libre de légiférer sur la matière.

Les deux nouvelles provinces sont très riches en ressources minières et agricoles, et les voies de communication sont nombreuses. Dans la Saskatchewan, il y a six lignes de chemin de fer qui la relie avec Manitoba et une avec les États-Unis. Bientôt, ces lignes seront continuées jusqu'aux frontières de l'Alberta, où il y a déjà trois lignes du Pacifique Canadien. En plus, cette province sera bientôt traversée par la nouvelle voie du Grand Tronc Pacifique.

Les deux provinces sont dans un elles peuvent regarder l'avenir avec confiance.

ETAT FINANCIER EXCELLENT,

L'inauguration de la nouvelle province d'Alberta a lieu aujourd'hui.
Son Excellence le gouverneur-général et Sir Wilfrid Laurier présideront à cette importante cérémonie, dont le programme est le suivant :
Le matin -- Parade des citoyens et des enfants des écoles.
Revue de la police, au terrain de l'Exposition.
Présentation d'une adresse civique à Lord Grey.
À midi juste -- Assermentation du Lieutenant-Gouverneur, l'hon. M. Bulyea.
Après-midi -- Jeu athlétiques [sic] et Polo.
Soir -- Bal des citoyens au Thistle Rink