Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - La Confédération canadienne

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Documents

Jour de la Confédération!

Article tiré de :
The Globe Le lundi 1er juillet 1867, vol. 24, no 156 (supplément), p. 4, col. 1

[Traduction libre]

C'est aujourd'hui que, suivant la nouvelle Constitution du pays, prend effet l'union des provinces du Canada, de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick. Nous félicitons sincèrement nos lecteurs de cet événement et prions ardemment pour que tous les bienfaits anticipés par les promoteurs de l'union se réalisent.

L'inauguration de la nouvelle Constitution est sans aucun doute le jour le plus réjouissant qui fera date dans la vie des gens du Haut-Canada. La Constitution de 1867 deviendra célèbre dans les annales historiques du Haut-Canada, non seulement parce qu'elle aura permis l'alliance des deux Canadas et de deux États maritimes florissants, l'ouverture de nouveaux marchés pour nos produits et une ligne de chemin de fer directe traversant le territoire britannique vers l'Atlantique; mais aussi parce qu'elle soulagera les habitants de l'Ouest du Canada de l'injustice et du découragement dont ils ont souffert pendant de trop nombreuses années.

L'esprit d'unanimité et de sympathie dans lequel toutes les classes de la population du Canada accueillent la nouvelle Constitution augure bien de son succès. Et, assurément, si la population des provinces unies est sincère et exerce un contrôle constant et attentif sur les affaires publiques, il n'y a nulle ombre d'un doute sur son succès futur. Le seul danger qui nous menace est de voir les mêmes hommes qui nous ont mal gouvernés pendant si longtemps continuer de le faire et la prodigalité caractéristique du passé se perpétuer; mais cela ne nous effraie pas. Nous croyons fermement qu'à partir d'aujourd'hui le Canada commence une vie nouvelle plus heureuse et qu'il entre dans une ère de grande prospérité et de progrès.