Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Confédération pour enfants

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Comment le Canada a pris forme

Comment le Canada s'est fait

Aujourd'hui, le Canada est le deuxième pays au monde en importance. Il a une superficie de près de dix millions de kilomètres carrés et il se divise en dix provinces et trois territoires. Le Canada est devenu un pays en 1867, mais l'histoire des peuples et des terres qui devaient un jour former ce pays est beaucoup plus ancienne encore. De nombreux événements survenus au cours des cinq cents dernières années ont fait de ce pays ce qu'il était au moment de la Confédération.

Dans les années 1500, des explorateurs sont venus d'Europe en Amérique du Nord pour prendre possession des terres. Ils ont constaté à quel point ces terres étaient riches en ressources naturelles. Bientôt, des colonies ont commencé à se développer, avec des gens qui venaient à la recherche d'une nouvelle vie dans le nouveau monde. Les deux pays européens dont la présence a été la plus importante en Amérique du Nord ont été la France et la Grande-Bretagne. Ils y ont rencontré les nations autochtones qui vivaient depuis des milliers d'années dans ce qui est maintenant le Canada. Ces Premières nations ont souvent eu des relations difficiles avec la Grande-Bretagne et la France. Ces peuples se sont souvent fait la guerre, mais ils ont parfois été amis.

La Grande-Bretagne contre la France

À la fin de la guerre de Sept ans, en 1763, la France a été obligée de céder ses territoires d'Amérique du Nord à la Grande-Bretagne. À partir de ce moment, la Grande-Bretagne a dominé la plus grande partie de l'Amérique du Nord.

La Grande-Bretagne contre l'Amérique

À l'époque de la guerre contre la France, la plupart des colonies anglaises en Amérique du Nord étaient regroupées dans ce que nous appelons aujourd'hui les États-Unis. Cependant, ces treize colonies n'étaient pas du tout satisfaites de la manière dont elles étaient traitées par la Grande-Bretagne et, en 1775, elles se sont lancées dans une guerre contre la Grande-Bretagne pour obtenir leur indépendance. Les Américains ont gagné la guerre et les Britanniques ont été obligés de reconnaître l'existence des États-Unis. À cause de cette guerre, la Grande-Bretagne a perdu une grande partie de ses territoires et ses relations avec les États-Unis étaient mauvaises. On a appelé les territoires qui lui restaient l'Amérique du Nord britannique. Presque 100 ans plus tard, celle-ci devenait le Canada.

L'Amérique du Nord britannique

Dans les années 1860, il y avait de nombreuses colonies anglaises dans ce qui est maintenant le Canada : la Colombie-Britannique, Terre-Neuve, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, l'Île-du-Prince-Édouard et la Province du Canada. À cette époque, l'idée d'unir toutes les colonies pour former un nouveau pays devenait populaire. Mais quelles étaient les raisons derrière ce mouvement en faveur d'une confédération?

Suivant