Library and Archives Canada
Symbol of the Government of Canada

Institutional links

The Canadian Poetry Audio Archives

Item Display

Crémazie, Octave, 1827-1880
Fête nationale

Québec, 24 juin 1856.


Jour de saint Jean-Baptiste, ô fête glorieuse!
Tu portes avec toi la trace radieuse
      De nos vieux souvenirs français;
Rappelant à nos coeurs les vertus de nos pères,
Tu montres, rayonnant de feux et de lumières,
      Leur gloire et leurs nobles bienfaits.

Douce et fraîche oasis, par le Seigneur donnée,
Tu vois les Canadiens revenir chaque année,
      A l'ombre de tes verts rameaux,
S'abreuver à longs traits à ta source chérie,
En chantant à la fois l'hymne de la patrie
      Et les grands noms de ses héros.

                 -----

       Il est sur le sol d'Amérique
       Un doux pays aimé des cieux,
       Où la nature magnifique
       Prodigue ses dons merveilleux.
       Ce sol, fécondé par la France
       Qui régna sur ses bords fleuris,
       C'est notre amour, notre espérance
       Canadiens, c'est notre pays.

       Pour conserver cet héritage
       Que nous ont légué nos aïeux,
       Malgré les vents, malgré l'orage,
       Soyons toujours unis comme eux.
       Marchons sur leur brillante trace,
       De leurs vertus suivons la loi,
       Ne souffrons pas que rien efface
       Et notre langue et notre foi.

       O de l'union fraternelle
       Jour triomphant et radieux,
       Ah! puisse ta flamme immortelle
       Remplir notre coeur de ses feux:
       Oui, puisse cette union sainte,
       Qui fit nos ancêtres si grands,
       Garder toujours de toute atteinte
       L'avenir de leurs descendants.

       Les vieux chênes de la montagne
       Où combattirent nos aïeux;
       Le sol de la verte campagne
       Où coula leur sang généreux;
       Le flot qui chante à la prairie
       La splendeur de leurs noms bénis,
       La grande voix de la patrie,
       Tout nous redit: Soyez unis.

                   -----

O Canadiens-Français, dans ce jour solennel
Marchons donc fièrement sous la vieille bannière
Qui vit de Carillon le combat immortel.
Nous sommes les enfants de la race guerrière
Qui fait briller partout son nom resplendissant.
En martyrs, en héros race toujours féconde,
Elle tire aujourd'hui ce glaive étincelant
Dont les larges rayons illuminent le monde.

Entendez-vous au loin, sous les murs de Sforza,
Retentir dans les airs l'hymne de la victoire?
Voyez-vous ces héros, vainqueurs de Magenta,
Se couronner encor des palmes de la gloire
Aux champs de Marignan, illustrés par Bayard?
Soyons fiers aujourd'hui du beau nom de nos pères,
Soyons fiers de marcher sous leur vieil étendard,
Car ces guerriers vainqueurs, ces héros sont nos frères.


Public Domain