Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Par décret de l'exécutif

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

La rébellion du Nord-Ouest

Photo montrant les Métis et les Autochtones faits prisonniers lors de la rébellion du Nord-Ouest, à Regina, en août 1885

Photo montrant les Métis et les Autochtones faits prisonniers lors de la rébellion du Nord-Ouest, à Regina, en août 1885
Source

 

Carte intitulée MAP OF THE SEAT OF RIEL’S INSURRECTION SHOWING THE CONNECTION OF PRINCE ALBERT WITH OTHER POINTS IN THE NORTH WEST, 1885

Carte intitulée Map of the seat of Riel’s insurrection showing the connection of Prince Albert with other points in the North West, 1885
Source

Dans cette section :

À l'automne 1885, le Conseil privé a été inondé de pétitions, provenant de partout au pays, de citoyens exprimant leur point de vue sur le sort de Louis Riel (1844-1885). Après avoir constitué un gouvernement provisoire pour représenter les intérêts des Métis et des Premières Nations en Saskatchewan, Riel a dirigé un mouvement de résistance armée contre la milice canadienne, qui avait été dépêchée pour écraser ce soulèvement politique. Riel avait été gracié et condamné à l'exil dix ans auparavant par le Conseil privé sous Alexander Mackenzie (1822-1892), mais son rôle dans cette rébellion de 1885 lui a valu cette fois une accusation de haute trahison et une condamnation à mort par pendaison. De l'arrestation de Riel en mai 1885 jusqu'à longtemps après son exécution, qui a eu lieu en novembre de la même année, le Cabinet a dû faire face aux nombreux soubresauts de cette affaire controversée. Outre l'indignation générale dans le pays, des contestations ont surgi concernant la santé mentale de Riel, son appel au Conseil privé de la Reine en Angleterre, la preuve déposée durant son procès, ainsi que sa tragique exécution. Plusieurs de ces documents ont été classés dans les dossiers inactifs du Conseil privé.