Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada / Library and Archives Canada
EnglishAccueilContactez-nousAideRechercheSite du Canada

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Bannière : Écrivains et écrivaines du Canada
Contexte culturelGalerie des manuscritsRessources

Introduction

Écrivains et écrivaines

Ressources pédagogiques

À propos du site
Commentaires
Droits d'auteur/Sources

Hector de Saint-Denys Garneau

  Saint-Denys Garneau
 

Né à Montréal en 1912, Hector de Saint-Denys Garneau a été poète et essayiste. Il passe son enfance au manoir de sa famille, à Sainte-Catherine-de-Fossambault (Québec), après quoi il s'établit à Montréal avec ses parents en 1923. La même année, il entreprend son cours classique, qu'il poursuivra dans différentes institutions montréalaises (Collège Sainte-Marie, Collège Loyola et Collège Jean-de-Brébeuf) tout en suivant des cours de peinture au Collège des beaux-arts; des problèmes de santé l'obligeront cependant à interrompre ses études en 1934.

Son talent de poète sera très tôt reconnu, comme en font foi les prix littéraires qu'il recevra en 1926 (maison Henry Morgan), en 1928 (Association des auteurs canadiens) et en 1929 (Canadian Authors Association). Vers la même époque, il commence à publier des poèmes et des articles critiques dans différents périodiques avant de fonder, en compagnie de quelques amis (Paul Beaulieu, Robert Charbonneau et Robert Élie), la revue mensuelle La relève. Parallèlement à ces activités, il tient un journal dont de larges extraits seront publiés par ses amis après son décès.

À partir de 1934, et ce durant trois ans, Saint-Denys Garneau fait paraître de nombreux articles, essais et poésies dans La relève et dans d'autres revues littéraires du Québec. En 1937, il publie son recueil de poèmes Regards et jeux dans l'espace. Au cours de l'été de la même année, il effectue un séjour de trois semaines en France. Après son retour, il séjourne de plus en plus longtemps au manoir de Sainte-Catherine et semble s'isoler de ses proches. Il meurt subitement le 24 octobre 1943 à la suite de problèmes cardiaques.


Divulgation proactive