Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - L'État Canadien
Les Documents et les Discussions

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Ressources pédagogiques


Aperçu à l'intention des enseignants

L'exposition virtuelle intitulée L'État canadien permet aux étudiants d'explorer les divers aspects de la gouvernance canadienne et d'accéder à un ensemble de situations réelles, présentées sous forme d'activités, qui les amèneront à fonder leur propre parti politique. Cette ressource vise les étudiants qui se situent entre la fin du secondaire (11e année) et la première année d'université. Les activités proposées englobent une vaste gamme de disciplines du domaine des sciences sociales : histoire, éducation civique, droit, langue, politique internationale et communications, en plus d'aborder le rôle du Canada dans une perspective nord-américaine.

Résumé

Cette ressource comporte beaucoup de souplesse : elle peut être scindée en activités individuelles ou utilisée dans son ensemble. Elle comporte cinq thèmes liés à la gouvernance canadienne. Chacun de ses thèmes se compose de deux images accompagnant une question à développement thématique, de deux activités et de liens vers des sites Web connexes à des fins de recherche. Le tout se solde par une activité de synthèse, englobant l'ensemble de la démarche et unissant toutes les activités d'apprentissage réalisées. Cette activité de synthèse amènera les étudiants à mettre en pratique les résultats de leurs recherches et à fonder leur propre parti politique.

Un soutien pédagogique, sous forme de rubriques, facilitera l'évaluation des réponses aux questions à développement et des débats effectués en classe.

Objectifs d'apprentissage

Une fois les activités réalisées, l'étudiant sera en mesure de cerner et de définir les concepts suivants :

  • le rôle de l'identité nationale, à l'échelle locale ou internationale;
  • le rôle de l'indépendance économique canadienne;
  • le rôle du Canada dans les relations internationales;
  • le rôle du langage politique;
  • le rôle des idéologies canadiennes en lien avec les lois et les symboles nationaux.

Liens avec le programme scolaire

Formats supplémentaires : [PDF 52 Ko] [RTF 68 Ko]

Télécharger les graticiels

Liens avec le programme scolaire
Alberta 12e Études sociales : Points de vue sur la citoyenneté
Colombie-Britannique et Yukon 11e Études sociales : Instruction civique
12e Études sociales : Le Canada et le monde - Histoire et géographie
12e Études sociales : Le droit canadien
Manitoba 3e année du 2e cycle Histoire : Le Canada - Histoire sociale et politique
4e année du 2e cycle Géographie humaine mondiale
Nouvelle - Écosse 11e Histoire : Histoire du Canada
12e Histoire : Histoire mondiale
Nouveau - Brunswick 11e Histoire : Histoire du Canada
12e Histoire : Histoire du Canada des XIXe et XXe siècles
Terre-Neuve-et-Labrador 11e Études sociales : La croissance de la mondialisation
Territoires du Nord-Ouest et Nunavut 11e Études sociales : Le droit canadien
Ontario 11e Études sociales : Le droit canadien
11e Études sociales : Le monde politique
12e Études sociales : Le Canada, son histoire, sa culture et son identité
12e Études sociales : Le droit canadien et le droit international
12e Études sociales : Le monde politique
Île-du- Prince-Édouard 12 Études sociales : Études canadiennes - Le Canada du point de vue nord-américain, et selon l'optique de l'Île-du-Prince-Édouard
Québec Sec. IV Histoire : L'histoire du Québec et celle du Canada
Cégep Histoire : L'histoire des relations internationales depuis 1914
Saskatchewan 12e Études sociales : Questions canadiennes
12e Études sociales : Le droit canadien

Question de synthèse

Imaginez que le gouverneur général déclenche une élection qui mette en jeu l'avenir du Canada. N'est-ce pas l'occasion rêvée de prendre les choses en main et de fonder votre propre parti politique? Par quoi commencerez-vous? Vous avez de nobles buts : diriger les débats au Parlement, défendre l'héritage constitutionnel canadien, instaurer de nouvelles lois et de nouvelles politiques. Que la course électorale commence!

Activités pédagogiques

Télécharger les graticiels

Titre PDF RTF
Activité 1
Fondez un parti!
[PDF 275 Ko] [RTF 1 616 Ko]
Activité 2
Sondez l'opinion des Canadiens
[PDF 237 Ko] [RTF 1 346 Ko]
Activité 3
Rédigez un discours politique
[PDF 371 Ko] [RTF 1 854 Ko]
Activité 4
Encouragez la participation électorale
[PDF 233 Ko] [RTF 1 288 Ko]
Activité 5
Un véritable attachement patriotique
[PDF 324 Ko] [RTF 1 881 Ko]
Activité 6
Soignez l'image de votre parti
[PDF 264 Ko] [RTF 2 256 Ko]
Activité 7
La législation du pays
[PDF 274 Ko] [RTF 1 810 Ko]
Activité 8
Les libertés fondamentales
[PDF 292 Ko] [RTF 1 854 Ko]
Activité 9
Le nord géographique libre et fort
[PDF 272 Ko] [RTF 1 616 Ko]
Activité 10
L'argent ne pousse pas dans les arbres!
[PDF 232 Ko] [RTF 1 346 Ko]
Plan d'unitè [PDF 2 597 Ko] [RTF 17 205 Ko]

Balises d'évaluation

Rubrique d'évaluation des questions à développement

Cette section aidera l'enseignant à évaluer la qualité d'ensemble des réponses aux questions à développement.

Formats supplémentaires : [PDF 69 Ko] [RTF 40 Ko]

Télécharger les graticiels

CATÉGORIES 4 3 2 1 POINTS
INTRODUCTION
/THÈSE
La phrase d'introduction au sujet retient l'attention. La thèse est claire, personnelle et concise. Elle comporte trois arguments clairs et distincts. La phrase d'introduction est quelque peu ambiguë et la thèse, confuse. Éparpillée parmi plusieurs phrases, la thèse n'exprime pas un point de vue personnel. Les trois arguments manquent de clarté. La phrase d'introduction n'est pas claire, tout comme la thèse qui n'apporte aucun point de vue neuf. Les trois arguments ne sont pas suffisamment distincts. Le sujet n'est pas présenté. La thèse est absente ou confuse. L'argumentation est incomplète ou confuse.  
FAITS Bonne utilisation des faits. Tous les faits énoncés à l'appui de l'argumentation sont exacts, clairs, et ont un lien direct avec la thèse. La plupart des faits sont exacts, assez clairs, et ont un lien direct avec la thèse. Quelques faits sont exacts, mais les autres manquent de clarté ou n'ont pas de lien avec la thèse. Le texte comporte peu de faits exacts, voire aucun. La plupart manquent de clarté et ne se rapportent pas à la thèse.  
PLAN Excellente présentation de l'information. Le texte comporte 5 paragraphes et chacun de ces paragraphes comporte une phrase d'introduction, une idée principale, des détails explicatifs, une phrase de conclusion et un marqueur de relation. Les énoncés forment une suite logique. Bien construit dans l'ensemble. Le texte comprend 5 paragraphes, mais il peut y manquer un élément (introduction, idée principale ou autre). Dans l'ensemble, les énoncés forment une suite logique. La composition s'appuie sur un plan, mais il y manque un paragraphe et plus d'un élément. Dans l'ensemble, les énoncés forment une suite assez logique. La composition ne suit aucun plan évident. Il y manque plus d'un paragraphe et plus de deux éléments. Les énoncés ne forment pas une suite logique.  
MISE EN ÉVIDENCE DU SUJET La composition traite bien du sujet. Tous les arguments renvoient à l'idée principale; ils donnent au lecteur des renseignements inédits et expriment véritablement un point de vue. La composition traite assez bien du sujet. La plupart des arguments se rapportent à l'idée principale; ils donnent au lecteur certains renseignements inédits et expriment en général un point de vue. La composition s'écarte parfois du sujet. Certains arguments se rapportent à l'idée principale, mais le texte ne donne que peu d'information inédite et laisse peu de place au point de vue. Manque de clarté. Peu d'arguments se rapportent à l'idée principale. Le texte ne comporte ni information inédite, ni point de vue.  
ÉCRITURE Elle est pratiquement sans faute. Le texte compte peu d'erreurs, sinon aucune, d'ordre grammatical, orthographique, typographique ou liées à la ponctuation ou à l'usage de la langue. Elle est assez bonne. Le texte ne compte que 3 ou 4 erreurs de moindre importance. Les énoncés sont bien divisés; la ponctuation, judicieuse; et le vocabulaire, bien choisi. Elle témoigne de difficultés. Le texte comporte plus de 4 erreurs de moindre importance et au plus 3 erreurs importantes (phrases trop longues, erreurs de ponctuation, vocabulaire inapproprié). Difficultés rédactionnelles manifestes. Le texte compte plusieurs erreurs de moindre importance et plus de 3 erreurs importantes.  

Rubrique consacrée aux questions de débat

L'enseignant peut se servir de cette rubrique pour observer et évaluer toute la classe. Les étudiants peuvent aussi l'utiliser pour s'autoévaluer ou pour évaluer leurs camarades à l'occasion de débats menés en petits groupes.

Utilisations possibles des questions de débat

  1. Attribuez différentes questions à de petits groupes, donnez-leur le temps d'en discuter, puis demandez-leur de présenter les résultats de leurs débats à leurs camarades de classe.
  2. Faites choisir aux étudiants des questions auxquelles ils répondront individuellement dans leur journal.
  3. Affichez les questions dans la classe afin de briser la glace et d'animer la discussion avant de présenter une question à développement ou un document historique. Revoyez les questions après avoir analysé le document ou répondu à la question à développement, pour voir si les réponses sont toujours les mêmes.

Formats supplémentaires : [PDF 36 Ko] [RTF 38 Ko]

Télécharger les graticiels

QUALITÉS 4 3 2 1 POINTS
COOPÉRATION L'étudiant prend en tout temps la parole au bon moment. Il jauge correctement les réponses de ses camarades. L'étudiant prend souvent la parole au bon moment. Il jauge presque toujours correctement les réponses de ses camarades. L'étudiant semble capable de déterminer le bon moment pour prendre la parole et de jauger les réponses de ses camarades. L'étudiant est incapable de déterminer le bon moment pour prendre la parole et de jauger les réponses de ses camarades.  
PARTICIPATION L'étudiant formule des remarques qui suscitent des réactions. Il appuie ses camarades et les entraîne dans le débat. L'étudiant formule des remarques qui suscitent occasionnellement des réactions. Il appuie parfois ses camarades et les entraîne dans le débat. L'étudiant formule peu de remarques suscitant des réactions. Il appuie peu ses camarades et les entraîne rarement dans le débat. L'étudiant intervient rarement dans la discussion. Il n'appuie pas ses camarades, et ne les entraîne pas dans le débat.  
CONTRIBUTION Dans ses observations, l'étudiant fait preuve de finesse et de jugement. Il fait référence aux documents utilisés en classe et fait des liens avec des sources extérieures de même qu'avec sa propre expérience. Dans ses observations, l'étudiant fait souvent preuve de finesse et de jugement. La plupart du temps, il fait référence aux documents utilisés en classe et fait des liens avec des sources extérieures de même qu'avec sa propre expérience. L'étudiant répète, dans ses observations, le contenu des documents consultés en classe. Il cite peu de sources extérieures et parle peu de sa propre expérience. L'étudiant répète, dans ses observations, le contenu des documents consultés en classe. Il ne cite aucune source extérieure et ne parle pas de sa propre expérience.