Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Femmes à l‘honneur: Leurs réalisations

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Thèmes - Gouvernement

L'hon. Myra A. Freeman

Photo de L'hon. Myra A. Freeman

O.N.S., B.A., B. Ed., D. Hum. L., LL.D.

La première femme à être nommée au poste de lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse
Première personne de religion juive à occuper ce poste au Canada

Née à Saint John, au Nouveau-Brunswick, le 17 mai 1949

L'hon. Myra A. Freeman
Source


Appartenance politique : Parti libéral

Honneurs et distinctions : Dame de justice et vice prieure de l'Ordre très vénérable de l'Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem (2000); récipiendaire de la médaille de long service des commissionnaires remise aux membres du Corps canadien des commissionnaires pour services insignes (2001); récipiendaire de la médaille marquant le 75e anniversaire de la Légion royale canadienne (2002); membre du Comité consultatif national pour la Fondation Historica du Canada (2002); première lauréate et chancelière de l'Ordre de la Nouvelle-Écosse nommée par Sa Majesté la reine Elizabeth II (2002); membre honoraire de la Golden Key International Honour Society (2003); récipiendaire de la Médaille du jubilé d'or de la Reine (2003); premier capitaine de vaisseau honoraire dans les Forces canadiennes directement affiliées aux Forces maritimes de l'Atlantique à Halifax (2003); reconnaissance par la Richard Ivy School of Business et le Women's Executive Network à titre de « pionnière » figurant parmi les 100 Canadiennes exceptionnelles (2004); récipiendaire du prix Women of Action Humanitarian award décerné par la Israel Cancer Research Foundation (2004). A reçu un doctorat honorifique en lettres humaines de la Mount Saint Vincent University en 2004 et un doctorat honoris causa en droit de la Cape Breton University en 2005.


Encore enfant, Myra Ava Freeman (née Holtzman) se voue déjà avec ardeur au service de sa communauté et se démarque par son leadership à l'école, au sein des Guides du Canada et des groupes de jeunes qui fréquentent la synagogue. À 15 ans, elle enseigne l'art et l'artisanat au YWCA; c'est à ce moment qu'elle décide de devenir enseignante. Elle poursuit ses études à la Dalhousie University et obtient un baccalauréat en art en 1970, et un baccalauréat en éducation en 1971. Dès sa sortie de l'Université, elle commence sa vie professionnelle comme enseignante dans une école de Halifax.

Tout au long de sa carrière, Myra Freeman a été membre de nombreux conseils d'administration et de fondations, dont l'Atlantic Theatre Festival Foundation, la Canadian Health Care Consulting Services Limited, le Citizens Advisory Committee to Maritime Broadcasting System Limited, la Grace Maternity Hospital Foundation, le Nova Scotia Division of the Duke of Edinburgh Awards, et le Nova Scotia Talent Trust Fund.

De plus, Mme Freeman a œuvré comme bénévole pour de nombreux organismes, dont la section de la Nouvelle-Écosse de la Fondation canadienne du rein, le Congrès juif canadien et le programme Don d'Israël. En 1990, elle assume la présidence du festival à l'occasion des Championnats mondiaux de patinage artistique qui ont lieu à Halifax. Pour l'occasion, elle a participé à la création d'une trousse pédagogique destinée aux enseignants. En 1995, elle est responsable du programme des conjoints en marge du Sommet du G-7 qui se déroule à Halifax. En 1993 et 1997, elle copréside la Nova Scotia Campaign en faveur des libéraux, et de 1995 à 2000, elle assume la présidence de la section de l'Atlantique de la Fondation CRB (Charles R. Bronfman).

Le 17 mai 2000, Myra A. Freeman est nommée lieutenante-gouverneure de la Nouvelle-Écosse; elle est la trentième personne à exercer cette fonction depuis la Confédération, devenant aussi l'une des plus jeunes à occuper ce poste. Son accession à ce poste marque un jalon important dans les quarante ans d'histoire de la province. En effet, Mme Freeman devient la première femme lieutenant-gouverneur de la province, et la première personne juive au pays à exercer cette fonction.

Avant de terminer son mandat, en 2006, l'honorable Myra A. Freeman a exercé ses fonctions de lieutenante-gouverneure avec dignité et dynamisme. En plus de s’acquitter de son rôle de représentante de la Reine en Nouvelle-Écosse, elle fut présidente d'honneur de plus de quatre-vingt-dix organismes à but non lucratif. Elle a conservé, de sa carrière d’enseignante, son ardente volonté d’inciter les jeunes à s’intéresser activement à la préservation du patrimoine, à s’engager comme bénévoles, à faire preuve d’initiative et à s’investir dans des causes d’intérêt public. Elle faisait activement de la Résidence du lieutenant-gouverneur un lieu ouvert aux gens de tous les âges et de tous les horizons culturels, en plus de manifester sa présence dans toute la province en inspirant les bénévoles par son enthousiasme à l’endroit du service communautaire.

Myra Freeman et son mari, l'honorable Lawrence (Larry) A. Freeman, associé au cabinet d'avocats McInnes Cooper, ont trois enfants d'âge adulte : Daniel, Jonathan et Debra. Les Freeman accordent une grande importance aux rituels qui resserrent les liens familiaux et favorisent l'épanouissement de chacun des enfants. Ils sont d'avis que la famille permet aux individus de découvrir leur identité, d'acquérir un sens d'appartenance et une conscience communautaire.

Ressources

Canada. Bureau du Conseil privé. « Le Premier ministre annonce la nomination d'une lieutenante-gouverneure : Myra A. Freeman ».
http://epe.lac-bac.gc.ca/100/205/301/prime_minister-ef/
jean_chretien/2003-12-08/stagingpm_3a8080/default.asp@language=
f&page=newsroom&sub=newsreleases&doc=lgfreeman.20000428_f.htm

(cité le 12 sept. 2005).

L'Encyclopédie canadienne. « Myra A. Freeman », Historica Foundation of Canada, 2005.
www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&
Params=F1ARTF0009619

(cité le 12 sept. 2005).

Jackson, David. « Lt.-Gov. Freeman Staying in Post for Now », The Chronicle Herald (vendredi 3 juin 2005), p. B3.

Jacobson, Joel. « Jewish Lt.-Gov. Named in N.S. », Canadian Jewish News, vol. 30, no 19 (11 mai 2000), p. 1, 34. Édition en ligne : « Nova Scotia Gets First Jewish Lieutenant-Governor » (11 mai 2000).
www.cjnews.com/pastissues/00/may11-00/main.htm
(cité le 12 sept. 2005).
(disponible en anglais seulement)

Nova Scotia. Lieutenant-Governor of Nova Scotia.
http://lt.gov.ns.ca/
(cité le 12 sept. 2005).
(disponible en anglais seulement)

Patterson, Arnie. « Not Patronage, Politics: Lieutenant-Governor's Post Sweetest of Plums », The Daily News (7 mai 2000), p. 17.

Smulders, Marilyn. « Lt.-Gov. Announces $25k Art Prize », The Daily News (mercredi 6 juillet  2005), p. 21.

Précédent | Suivant

Droits d'auteur/Sources