Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Femmes à l‘honneur: Leurs réalisations

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Thèmes

L'hon. Marion Reid

Photo de L'hon. Marion Reid

L'honorable Marion Reid,
C.M., O.I.P.É., LL.D.

La première femme à être nommée au poste de lieutenant-gouverneur de l'Île-du-Prince-Édouard

Née à North Rustico, dans l'Île-du-Prince-Édouard, le 2 janvier 1929

L'hon. Marion Reid
Source


Appartenance politique : Parti progressiste-conservateur

Carrière parlementaire : Élue oratrice suppléante à l'Île-du-Prince-Édouard (1979); oratrice suppléante de la Chambre (1983), puis chef de l'opposition.

Honneurs et distinctions : Grande dame de l'Ordre très vénérable de l'Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem (1990); lauréate de la médaille Canada 125 décernée par le gouverneur général du Canada (1992); membre de l'Ordre du Canada (1996); première femme à recevoir la médaille du Mérite de l'Île-du-Prince-Édouard (1966); membre de l'Ordre de l'Île-du-Prince-Édouard (1996); a reçu un doctorat honorifique en droit de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard (1997) et un diplôme honorifique de la Mount Saint Vincent University (2002).


Famille, communauté et politique ont toujours fait partie intégrante de la vie de Marion Loretta Reid, 37e lieutenant-gouverneur de l'Île-du-Prince-Édouard. Fille de Michael Doyle et de Loretta Whelan, elle grandit dans une famille qui compte huit enfants. Elle entame sa remarquable carrière toute jeune, lorsqu'elle accompagne sa mère aux réunions du Parti progressiste-conservateur, événements où l'on voit alors peu de femmes. Encouragée par sa mère à poursuivre ses études, elle obtient son diplôme du Prince of Wales College à 17 ans et commence une carrière d'enseignante. Deux ans plus tard, elle épouse un agriculteur, Lea Reid, avec qui elle élèvera huit enfants. Sauf pour quelques années à l'époque où ses enfants grandissent, Mme Reid poursuit sa carrière d'enseignante pendant vingt et un ans. En 1972, elle retourne aux études et obtient un certificat d'enseignement et deux bourses d'excellence de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard, qui lui permettront de devenir directrice d'école.

Mme Reid commence officiellement sa carrière politique en 1979 lorsqu'elle se présente aux élections provinciales de l'Île-du-Prince-Édouard. Elle et sa colistière, Leone Bagnall, deviennent les premières femmes élues sous la bannière du Parti progressiste-conservateur dans l'Île-du-Prince-Édouard depuis la Confédération, et les troisième et quatrième femmes élues à la législature de l'Île-du-Prince-Édouard. Mme Reid obtient deux mandats consécutifs en tant que membre de l'Assemblée législative pour la circonscription de First Queens. Continuant à faire œuvre de pionnière, elle devient la première femme de l'Île-du-Prince-Édouard à occuper les charges de présidente suppléante de la Chambre puis, en 1983, de présidente de la Chambre. Elle passe ses trois dernières années à la législature en tant que chef de l'opposition. De 1990 à 1995, Reid assume la charge de lieutenant-gouverneur de la province.

Tout au long de sa carrière d'enseignante et de sa vie politique, Marion Reid demeure active dans les organismes communautaires. Parmi ses accomplissements dans ce domaine, on peut noter qu'elle a été présidente et membre à vie du Sterling Women's Institute; dirigeante des 4-H; membre fondateur de la Queen Elizabeth Hospital Foundation; membre du conseil d'administration du Confederation Centre; membre du Zonta Club of Charlottetown; présidente de l'Action Committee on Family Violence mis sur pied par le premier ministre. En 1994, les Guides du Canada, Conseil de l'Île-du-Prince-Édouard, inaugurent un prix qui porte son nom et est remis à des personnes s'étant distinguées par leur contribution exceptionnelle envers les citoyens et la jeunesse de l'Île-du-Prince-Édouard.

Les passe-temps de Marion Reid comprennent la cuisine (qu'elle prépare en grande quantité pour sa famille), la lecture et le jardinage. Lorsqu'on lui demande d'expliquer d'où elle tire son exceptionnelle énergie, elle répond : « Comment j'arrive à faire tout cela? Eh bien, je me suis mis en quatrième vitesse dès l'enfance et j'ai tout fait à la vitesse grand V depuis. » (Gray, p. 129)

Ressources

Barrett, John I. (sous la dir. de). Who's Who on Prince Edward Island, Charlottetown, Walt Wheeler Publications, 1986.

Gray, Charlotte. « Women in Provincial Politics: Atlantic Provinces », Chatelaine, vol. 55, no 8 (août 1982), p. 54 et suiv.

Reid, Marion L. and Mary McQuaid. These Roots Run Deep. Charlottetown, PEI : Tangle Lane, 2005.

Prince Edward Island: Lieutenant Governors Gallery. « The Honourable Marion Reid ».
www.gov.pe.ca/lg/gallery/37Reid.php3
(cité le 4 août 2005).
(disponible en anglais seulement)

Zonta Club of Charlottetown. Making History: Celebrating the Lives of Prince Edward Island Women of the 20th Century, Charlottetown, Zonta Club of Charlottetown, 2000.

Précédent | Suivant

Droits d'auteur/Sources