Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Femmes à l‘honneur: Leurs réalisations

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Thèmes

Suzanne Tremblay

Photo de Suzanne Tremblay

députée

Première femme nommée Leader parlementaire de l'Opposition officielle à la Chambre des communes le 17 mars 1997.

Née à Montréal (Québec) le 24 janvier 1937.

Source


Appartenance politique : Bloc québécois

Carrière parlementaire : Carrière parlementaire : élue à la Chambre des communes aux élections générales de 1993 pour la circonscription de Rimouski-Témiscouata. Ré-élue aux élections générales de 1997 pour la circonscription de Rimouski-Mitis.

Nommée Leader parlementaire-adjointe de l'Opposition officielle le 22 février 1996; nommée Leader parlementaire de l'Opposition officielle à la Chambre des communes de mars 1997 à juin 1997. Elle est Leader parlementaire-adjointe depuis juin 1997.

Honneurs et distinctions : Chevalier de l'Ordre de la Pléiade (juillet 1999)


Madame Suzanne Tremblay est née et a grandi à Montréal. Après avoir obtenue un baccalauréat en pédagogie familiale de l'Université de Montréal et en pédagogie préscolaire de l'Université Laval, elle a poursuivi ses études à Tufts University (récipiendaire du "Queen Elizabeth Scholarship") pour une maîtrise ès arts en éducation préscolaire. Elle a par la suite complété un certificat d'études pédagogiques à l'Université de Lyon et un certificat d'études sur l'enfant à l'Université de Londres.

Elle a fait carrière comme professeure en formation des maîtres au préscolaire et primaire à l'Université Laval de 1961 à 1970 et ensuite à l'Université du Québec à Rimouski (U.Q.A.R.) de 1970 à 1993. En 1981 elle est devenue commissaire d'école, et en 1982, membre de l'exécutif de la Commission scolaire La Neigette.

Intéressée par le syndicalisme, elle a créé le syndicat des professeurs de l'U.Q.A.R. Lors d'une entrevue au journal Le Droit (le 28 octobre 1996, p. 6 ) elle a parlé de son entrée en politique. "Elle s'est d'abord intéressée à l'éducation préscolaire, puis au syndicalisme; c'est grâce à lui qu'elle a appris son métier de politicienne" et "Elle est entrée en politique...parce qu'il s'agit d'un métier exigeant". Dès son entrée en politique, elle a rapidement été remarquée par les députés à la Chambre des communes et par les journalistes. Ardente parlementaire, travailleuse infatigable, elle s'est établie une réputation de "députée au franc-parler" (Le Droit, le 28 octobre 1996, p. 6 ).

Au Parlement, elle a été porte-parole de l'Opposition officielle en matière de Patrimoine canadien de 1993 à 1995; porte-parole en matière de recherche et de développemnet en 1996-1997 et de nouveau en juin 1997 elle a été nommée critique de son parti en matière de Patrimoine canadien jusqu'au 30 juin 1999. Pendant sa carrière parlementaire, elle est membre du Comité mixte des Langues officielles et du Comité permanent sur le patrimoine canadien.

Mme Tremblay est "reconnue pour la rigueur et le mordant de ses arguments, ainsi que pour la grande passion dont elle fait preuve à la Chambre des Communes". (Liaison, no. 78, 15 septembre, 1994, p. 12).

L'Assemblée internationale des parlementaires de langue française a rendu hommage à Mme Tremblay en juillet 1999 à Ottawa lors de sa remise du grade de Chevalier de l'Ordre de la Pléiade.

Ressources

Caragata, Warren. — "Stars on the Hill : ten MPs who excel at winning attention and challenging the Liberal government". — Macleans. — Vol. 107, no. 23 (June 6, 1994). — P. 10-12

Henrie, Manon. — "Entretien : cousins, cousines : comment le Bloc québécois s'y prendrait vis-à-vis des communautés francophones et acadiennes du Canada". — Liaison. — No 78 (15 septembre 1994) — P. 12-14. — ISSN 0227227X

Fisher, Douglas. — "Unheralded star of the Bloc". — Ottawa sun. — (May 1, 1994). — Comment section, p.2

Maltais, Murray. — "Suzanne Tremblay : députée du franc-parler". — Le Droit. — 2(8 octobre 1996). — P. 6

Voisard, Anne-Marie. — "Pas faite pour rentrer dans un moule : Suzanne Tremblay, deputée bloquiste, n'est pas une tiède." — Le Soleil. — (12 septembre 1998). — P. A19

Précédent | Suivant

Droits d'auteur/Sources