Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Femmes à l‘honneur: Leurs réalisations

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Thèmes

Manitok Catherine Thompson

Photo de Manitok Catherine Thompson

Première femme membre de l'Assemblée législative du Nunavut

Née à Coral Harbour, dans les Territoires du Nord-Ouest, en 1955

Manitok Catherine Thompson
Source


Appartenance politique : Autrefois libérale, puis indépendante

Carrière parlementaire : Élue dans les Territoires du Nord-Ouest, à une élection partielle, dans la circonscription d'Aivilik; réélue en octobre (1995); élue dans la circonscription de Rankin Inlet South/Whale Cove, dans le Nunavut (1999).


Manitok Thompson obtient un diplôme du Programme de formation des maîtres de Fort Smith en 1977 et enseigne dans des écoles de Coral Harbour, Repulse Bay et Yellowknife jusqu'en 1983. Au cours des 12 années qui suivent, elle occupe divers postes dans le domaine de l'éducation : coordonnatrice des services d'interprétation à l'hôpital Stanton Yellowknife, experte-conseil en langues, spécialiste des programmes en inuktitut et enseignante au secondaire.

Au cours de cette période, Mme Thompson est aussi une bénévole active; elle organise le premier festival des arts et métiers de Keewatin, des festivals de musique, les Hamlet Days de Rankin Inlet, et met sur pied un comité de citoyens qui lutte contre la consommation abusive de drogues et d'alcool. Elle est aussi pasteure bénévole d'une petite église de Repulse Bay. Elle reçoit le Volunteer Award du hameau de Rankin Inlet en reconnaissance de son engagement civique.

En 1994, elle entre en politique municipale. Elle devient conseillère de Rankin Inlet et est nommée au Comité du développement social du Nunavut.

Elle est élue pour la première fois à l'Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest dans la circonscription d'Aivilik lors de l'élection partielle du 8 mai 1995 et est réélue au mois d'octobre de la même année. Tout en étant ministre avec portefeuille des Affaires municipales et communautaires, et ministre responsable du Bureau de promotion des femmes, elle est membre de la Commission permanente sur les finances, de la Commission permanente sur les bureaux, comités et commissions et de la Commission permanente sur le logement.

À l'occasion du premier scrutin historique tenu au Nunavut le 15 février 1999, 88 % des 12 000 électeurs admissibles se présentent aux urnes. Manitok Thompson remporte le siège de la circonscription de Rankin Inlet South/Whale Cove; elle est la seule femme élue parmi les 11 candidates en lice. Mme Thompson devient ensuite membre du Cabinet, où elle est nommée ministre des Travaux publics et des services, et ministre responsable de la Société d'habitation du Nunavut par le premier ministre Paul Okalik.

À la fin de l'année 2001, elle est nommée ministre du Transport et des Affaires communautaires et ministre responsable de Sport Nunavut. Au cours de la dernière année de son mandat, elle est ministre avec portefeuille de l'Éducation et des Ressources humaines et est ministre responsable de l'Arctic College.

Manitok Thompson se présente comme candidate indépendante aux élections fédérales de 2004; elle est défaite par la députée libérale sortante, Nancy Karetak-Lindell.

Mme Thompson est maintenant à l'emploi du ministère de l'Éducation du Nunavut en tant que représentante officielle.

Elle habite Iqaluit avec son mari Tom et leurs deux fils, Trevor (Qusagaat) et Randy (Tweenaq).

Ressources

Assemblée législative du Nunavut.
www.assembly.nu.ca/
(cité le 15 sept. 2005).

Burke, Marie. « Nunavut on the Brink of a New Era in Government », Windspeaker, vol. 16, no 11, p. A8.

D'Souza, Patricia. « Dangerous Territory: Nunavut's Burgeoning Evangelical Movement Is Gaining Strength Among Inuit Decision-Makers », This Magazine, vol. 37, no 6 (mai-juin 2004), p. 26.

Gouvernement du Nunavut.
www.gov.nu.ca/
(cité le 15 sept. 2005).

Nunatsiaq News.
www.nunatsiaq.com/
(cité le 15 sept. 2005).

Steele, Jackie et Manon Tremblay. « Paradise Lost? The Gender Parity Plebiscite in Nunavut  », Canadian Parliamentary Review, vol. 28, no 1 (printemps 2005), p. 34-36.

Précédent | Suivant

Droits d'auteur/Sources