Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Femmes à l‘honneur: Leurs réalisations

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Thèmes - Bibliothéconomie et bibliographie

Elizabeth Morton

Photo de Elizabeth Morton

(1903-1977)

Bibliothécaire, administratrice, rédactrice

Source


Elizabeth Homer Morton est réellement une personnalité nationale dans l’histoire de la bibliothéconomie canadienne. Elle est née à Tunapuna à Trinidad, de parents missionnaires canadiens, où elle a fait ses études préscolaires. Elle a obtenu un baccalauréat ès arts de l’Université Dalhousie et une licence en enseignement de l’école normale à Truro, en Nouvelle-Écosse. Au cours de la même année, elle a terminé ses études à la Ontario Library School à Toronto et a occupé un poste dans le département de catalogage à la bibliothèque municipale de Toronto. En 1928, elle a accepté un poste dont les fonctions constituaient à organiser une bibliothèque à la Saint John Vocational School (Nouveau-Brunswick). Plus tard, elle a agi à titre de secrétaire de la Commission des bibliothèques du Nouveau-Brunswick. À son retour à Toronto en 1931, elle s’est jointe au département de la référence à la bibliothèque municipale de Toronto où elle est demeurée jusqu’en 1944. Pendant cette période, de 1936 à 1943, elle a également été secrétaire-trésorière de l’Association des bibliothèques de l’Ontario.

En 1944, Elizabeth Morton a été nommée secrétaire générale du Canadian Library Council, nouvellement formé, et a contribué à jeter les bases pour l’établissement de la Canadian Library Association (CLA), à titre de directrice générale depuis ses débuts en 1946 jusqu’en 1968. On dit qu’elle avait de longues journées de travail, peu d’employés et très souvent pas assez de fonds pour réaliser les objectifs de la CLA. Son dévouement et son travail ardu sortaient de l’ordinaire, et l’un des présidents de la CLA a fait remarquer qu’Elizabeth Morton essayait toujours de faire plus que ce qui était humainement possible. L’ancien administrateur général de la Bibliothèque nationale, M. W. Kaye Lamb, a ajouté que Mlle Morton s’est vouée à la CLA en faisant la promotion de ses intérêts avec gaieté, imagination, sagesse et une patience d’ange. Sous sa direction, la CLA a exercé des pressions pour l’établissement de Bibliothèque et Archives Canada et l’Index de périodiques canadiens en pleine expansion. Les publications Canadian Library Journal et Feliciter ont vu le jour avec Elizabeth Morton en tant que rédactrice.

Pour reconnaître davantage ses accomplissements professionnels, la CLA a publié Librarianship in Canada, 1946 to 1967, après qu’elle avait pris sa retraite en 1968 lorsqu’elle était alors directrice générale. Elle a reçu le prix de l’Ordre du Canada en 1968, un doctorat honorifique en droit de l’Université de l’Alberta en 1969 et un doctorat honorifique en lettres de l’Université Sir George Williams (maintenant l’Université Concordia) en 1970.

Elizabeth Morton n’a jamais cessé d’oeuvrer dans le monde de la bibliothéconomie. En 1969, elle a terminé une maîtrise ès arts à la Graduate Library School de la University of Chicago, qu’elle avait commencée dans les années 40. Elle a ensuite entrepris le travail de consultante sous «Elizabeth Morton and Associates» et a agi à ce titre auprès de la Bibliothèque nationale, en apportant son aide pour effectuer un sondage de ses ressources. En 1972, elle a été engagée par l’UNESCO pour faire un travail dans son pays natal, à Trinidad. Son rapport «Trinidad and Tobago: Development of Library Services» a été publié par l’UNESCO en 1974.

Elizabeth Morton a continué à donner des conférences et à écrire de nombreux articles et des revues; elle travaillait d’ailleurs encore à de nombreux projets lorsqu’elle est décédée en 1977. Lors de l’annonce dans Feliciter de l’établissement du Elizabeth Morton Memorial Fund (novembre 1988), Mme Deane Kent, un membre à vie de la CLA, a rendu hommage à Elizabeth Morton pour ses réalisations: «Pendant plus d’une génération, elle a été au service des bibliothèques et des bibliothécaires canadiens comme instigatrice, motivatrice, innovatrice et protagoniste. Une femme clairvoyante et infatigable, elle s’est concentrée à l’épanouissement du Canada et à l’éducation continue... elle est un chef de file dans son domaine» [traduction libre].

Ressources

Hulse, Elizabeth. — The Morton Years: the Canadian Library Association, 1946-1971. — Toronto : Ex Libris Association, 1995. — 141 p.

Libraries in the life of the Canadian nation, 1931-1967. — Thèse de maîtrise, University of Chicago, 1969

Developing public libraries in Canada, 1535-1983 : the Alberta Letts memorial lecture delivered at Dalhousie University School of Library Science, November 1, 1973. — Halifax : Université Dalhousie, 1975. — 19 p.

Précédent | Suivant

Droits d'auteur/Sources