Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Femmes à l‘honneur: Leurs réalisations

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Thèmes - Bibliothéconomie et bibliographie

Marie Tremaine

Photo de Marie Tremaine

(1902-1984)

Bibliothécaire, bibliographe

Source


Marie Tremaine a commencé son illustre carrière de bibliothécaire et de bibliographe au sein du service de référence de la bibliothéque municipale de Toronto, en 1927. Elle a rapidement été connue par ses collègues pour l’intensité avec laquelle elle s’attaquait aux problèmes d’ordre bibliographique et pour son étude méticuleuse des imprimés canadiens anciens. En collaboration avec Mme Frances Staton, chef du service de référence, elle a compilé la première de ses bibliographies importantes, A bibliography of Canadiana, qui donnait une description des documents canadiens d’avant la Confédération qui se trouvaient à la bibliothèque municipale de Toronto. De 1941 à 1947, elle a été chef adjointe du service de référence.

En 1947, Mlle Tremaine s’est installée à Washington et a occupé le poste de directrice du Arctic Bibliography Project du Arctic Institute of North America. À ce titre, elle a entrepris une tâche monumentale, soit l’édition des premiers quatorze volumes de la Arctic bibliography, une publication internationale, y compris la recherche dans tous les aspects de l’Arctique.

L’intérêt que Mlle Tremaine a porté tout au long de sa vie à l’histoire des imprimés canadiens est bien illustré par de nombreux articles et des monographies qu’elle a rédigés sur ce sujet ainsi que par son oeuvre marquante, A bibliography of Canadian imprints, 1751-1800. Publié en 1952, cet ouvrage a été hautement acclamé par de nombreux lecteurs. La minutie de ses descriptions bibliographiques et notes historiques ont fait de cet ouvrage, depuis sa parution, une norme dans l’analyse bibliographique des documents canadiens anciens.

Marie Tremaine a manifesté son empressement à partager ses connaissances dans le domaine bibliographique en étant un membre fondateur de la Société bibliographique du Canada. En 1970, la Société a honoré Marie Tremaine en établissant la Médaille Marie Tremaine en guise de reconnaissance du «service éminent à l’égard de la bibliographie canadienne» et en lui décernant la première médaille. Elle a reçu d’autres honneurs dont, entre autres, une adhésion à vie à la Canadian Library Association, en 1947, et un diplôme honorifique de l’Université Trent, en 1976.

Après sa mort en 1984, ses amis et collègues ont publié un hommage à Marie Tremaine dans les Cahiers de la Société bibligraphique du Canada. Le souvenir qu’ils gardent d’elle est celui d’une bonne amie et d’une excellente chercheuse qui, pour reprendre les mots de Douglas Lochhead, «a établi des normes élevées en matière de connaissances bibliographiques, des normes qui, pour être satisfaites et maintenues, exigent beaucoup de travail» [traduction libre].

Ressources

A bibliography of Canadiana. — Édité par Frances M. Staton et Marie Tremaine. — Toronto : The Public Library, 1934. — 828 p.

Early printing in Canada. — Toronto : Golden Dog Press, 1934. — 14 p.

A bibliography of Canadian imprints, 1751-1800. — Toronto : University of Toronto Press, 1952. — 705 p.

«Marie Tremaine, 1902-1984 - a tribute». — Papers of the Bibliographical Society of Canada=Cahiers de la Société bibliographique du Canada. — Vol. 23 (1984). — P. 12-29

Précédent | Suivant

Droits d'auteur/Sources