Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Femmes à l‘honneur: Leurs réalisations

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Thèmes - Gouvernement

Martha Munger Black

Photo de Martha Munger Black

La première femme originaire du Nord à être élue députée au Parlement

(1866-1957)

Exploratrice, députée

Source


Le fait d'avoir été la deuxième femme élue à la Chambre des communes en 1935, à 70 ans, compte parmi les nombreuses aventures qu'a connues Martha Munger Black. Elle abandonne la vie aisée qu'elle mène à Chicago, où elle est née, pour participer à la ruée vers l'or du Klondike en 1898. De plus, elle se sépare de son prospère mari William Purdy, très hésitant à s'aventurer dans les terres nordiques accidentées du Yukon, un voyage qui exigeait de parcourir 92 kilomètres à pied dans les montagnes Rocheuses, par le col de Chilkoot.

Martha survit à cette dangereuse équipée, aux accès de fièvre typhoïde, à la variole et à l'hiver nordique. Ne pouvant se permettre les services d'un médecin, elle accouche du troisième fils du couple, seule dans une petite cabane de rondins en janvier 1899. Elle crée plus tard une société d'exploitation aurifère, puis devient propriétaire d'une scierie qui a du succès à Dawson City. Elle se marie avec George Black en 1904, qui devient commissaire du territoire du Yukon et député. En 1935, Martha est élue au Parlement, en remplacement de son mari malade, à titre de représentante du Yukon. Au nombre de ses préoccupations, signalons les questions de santé publique, les pensions pour les aveugles et la préservation de la nature.

Martha Munger Black, la «mère» du Yukon, y est décédée à l'âge de 91 ans. La rue Black à Whitehorse rappelle les réalisations des Black, tout comme deux pics montagneux au Yukon, nommés en leur honneur.

Ressources

Bassett, Isabell. — The parlour rebellion : profiles in the struggle for women's rights. — Toronto : McClelland and Stewart Limited, c1975. — 223 p. — ISBN 0771010966

Black, Martha Louise. — Martha Black. — Anchorage : Alaska Northwest Publishing Company, c1980. — 166 p. — ISBN 0882400622

Johnston, Jean. — Wilderness women. — Toronto : Peter Martin Associates Limited, c1973. — 242 p. — ISBN 0887780849

Martin, Carol. — Martha Black: Gold Rush Poineer.  — Toronto : Douglas & McIntyre, c1996. — ISBN 1550542451

Précédent | Suivant

Droits d'auteur/Sources