Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Femmes à l‘honneur: Leurs réalisations

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Thèmes - Théâtre, danse, et musique

Helen Creighton

Photo de Helen Creighton

(1899-1989)
Folkloriste, collectionneuse de chansons traditionnelles

Source


Après avoir reçu un diplôme en musique de l'Université McGill en 1915, et obtenu un diplôme du Ladies' College de Halifax en 1916, Helen Creighton a occupé brièvement des postes comme travailleuse sociale, journaliste et animatrice d'une émission pour enfants à la radio à Halifax, et comme enseignante au Mexique. En 1928, quand elle effectuait une recherche sur les pirates dans le cadre d'un projet de reportage, elle a interviewé des gens qui connaissaient des histoires et des chansons portant sur l'époque des pirates. Se rendant compte que les Néo-Écossais possédaient une source riche de folklore, elle entreprit de recueillir et de transcrire des chansons et des histoires provenant de toute la province, voyageant parfois à pied ou en bateau pour se rendre dans des villages isolés. Au début, elle transportait son harmonium d'un mètre dans une brouette. Dans les années 1930, elle enregistrait sur des cylindres de paraffine puis plus tard sur des disques d'acétate, et ensuite sur ruban. Elle recueillit des chansons et des histoires pour la Library of Congress en 1943-1944 et en 1948, de même que pour le Musée national du Canada de 1947 à 1967.

Sa collection de plus de 4 000 chansons et de nombreux contes, en anglais, en français, en gaélique, en micmac et en allemand, comprend des pièces du 13e et du 15e siècles, de même que la désormais populaire Farewell to Nova Scotia. Nombre des chansons ont été enregistrées par des maisons de disques et sont à la base de partitions de ballet, d'opéra et de musique symphonique. Autorité reconnue en matière de contes populaires, en particulier les histoires de fantômes, Mme Creighton a publié un certain nombre d'anthologies d'histoires et de chansons.

Elle était Membre de l'Ordre du Canada, et parmi les nombreux prix qu'elle a reçus, signalons six doctorats honorifiques et la Médaille du Conseil canadien de la musique.

Sa mémoire est maintenue vivante par le biais du Helen Creighton Folklore Festival à Dartmouth, et par la Helen Creighton Foundation. Les Archives publiques de la Nouvelle-Écosse conservent sa collection.

Creighton, Helen. — The best of Helen Creighton. — Selected and introduced by Rosemary Bachman. — Hantsport (N.S.) : Lancelot Press, 1988. — 143 p. — ISBN 0889993785

Edwards, Barry et al. — "Collecting the lore of maritime folk." — Fugue. — Vol. 2, no. 4 (December 1977). — ISSN 07028393. — P. 18-19, 27

Sclanders, Ian. — "She's collecting long lost songs". — Maclean's. — Vol. 65, no. 18 (September 1952). — ISSN 00249262. — P. 14-15, 54-57


Écouter un extrait de Farewell to Nova Scotia (1.12Mb) chanté par Catherine McKinnon. Cette chanson folklorique faisait partie de la collection d'Helen Creighton. (Société Radio-Canada, ©1975)

Précédent | Suivant

Droits d'auteur/Sources