Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Femmes à l‘honneur: Leurs réalisations

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Thèmes

Myriam Bédard

Photo de Myriam Bédard

(1969- )

Biathlon

Source


« Ce qui me pousse à me surpasser, c'est ma passion pour le sport. C'est pourquoi je pratique le biathlon. » (Myriam Bédard, Guinness Book of Sports Records, 1997)

Depuis sa première compétition de biathlon, alors qu'elle faisait partie des Cadets de l'Armée, chaussée pour l'occasion de skis qu'elle avait empruntés et de bottes trop grandes, Myriam Bédard a toujours visé la victoire. Déterminée, dotée d'un esprit de compétition et totalement dévouée au sport qu'elle pratique, Myriam manifeste une telle passion qu'elle lui a valu une renommée internationale et une médaille d'or olympique.

Originaire de l'Ancienne-Lorette, au Québec, Myriam Bédard se joint aux Cadets de l'Armée en 1983, à l'âge de 14 ans. Déjà très motivée, la cadette Bédard excelle à l'entraînement. Elle commence à remporter de nombreux prix et, point culminant, se voit attribuer le Prix du centenaire de la Ligue des Cadets de l'Armée du Canada, à titre de meilleure cadette. En 1986, Myriam Bédard a franchi tous les niveaux du Programme des prix du duc d'Édimbourg - Défi jeunesse Canada et reçoit le prestigieux prix or.

Lorsqu'on demande à la cadette Myriam Bédard, alors âgée de 15 ans, de participer à une compétition de biathlon locale au sein de l'équipe de relais, elle n'hésite pas un seul instant. Bien qu'elle ne se soit jamais entraînée pour ce sport, elle accepte, emprunte des skis et insère de la ouate entre ses orteils parce que les bottes sont trop grandes. Même si l'équipe n'a remporté aucun prix à cette compétition, Myriam s'est découverte une passion. Tout au long de sa carrière dans les Cadets de l'Armée, elle poursuit son entraînement et participe à des épreuves de biathlon. Elle remporte le Championnat canadien junior de biathlon en 1987 et, en 1991, devient la première athlète canadienne à remporter une Coupe du monde lors d'une épreuve de biathlon.

Les Jeux d'hiver d'Albertville de 1992, en France, marquent l'histoire des Jeux Olympiques puisque, pour la première fois dans l'histoire, les femmes peuvent participer à l'épreuve de biathlon. Myriam Bédard est à la tête d'une équipe féminine canadienne solide et remporte une médaille de bronze à la course du 15 kilomètres, devenant ainsi la première athlète nord?américaine à remporter une médaille olympique à une épreuve de biathlon. En 1993, elle remporte son premier championnat du monde. Elle continue de réaliser des exploits sportifs lors des Jeux Olympiques de Lillehammer de 1994, en Norvège. En effet, Myriam Bédard, qui remporte la médaille d'or à l'épreuve du 7,5 kilomètres et à celle du 15 kilomètres, devient la première Canadienne à remporter deux médailles d'or olympiques et la première athlète nord?américaine à remporter la médaille d'or olympique à une épreuve de biathlon.

Après les Jeux Olympiques de 1994, Myriam prend un temps d'arrêt et cesse, pour quelque temps, de s'entraîner rigoureusement afin de se consacrer à une nouvelle priorité. Myriam et son époux, Jean Paquet, ancien biathlète et membre de l'équipe masculine canadienne, sont les heureux parents d'une petite fille, Maude, née en décembre 1994. Bien qu'elle retourne à la compétition internationale en 1995, des problèmes de santé affectent ses performances. Luttant contre une hypothyroïdie que les médecins viennent tout juste de diagnostiquer, Myriam participe tout de même aux Jeux d'hiver de 1998, à Nagano, au Japon, mais ne remporte aucune médaille. Peu de temps après, elle se retire du biathlon de compétition et entame une seconde carrière à titre de coanimatrice d'une série télévisée populaire diffusée sur les ondes de Radio?Canada et intitulée Parents d'aujourd'hui. Elle est intronisée au Temple de la renommée des sports du Canada le 4 novembre 1998.

Sa passion pour le sport et son désir d'atteindre l'excellence n'ont pas diminué depuis qu'elle s'est retirée du biathlon. En effet, Myriam Bédard a entamé un nouveau chapitre dans sa carrière d'athlète : elle a tout récemment commencé à s'entraîner au sein d'un club de patinage de vitesse de Québec. Athlète accomplie, elle souhaite être sélectionnée au sein de l'équipe canadienne de patinage de vitesse pour participer aux Jeux d'hiver de Salt Lake City, en Utah, qui auront lieu en 2002.

Ressources

Aliénor, Esther. - «Un tempérament de feu sur fond de neige». - Entreprendre. - Vol. 11, no 3 (août-septembre 1998). - P. 6-7

Antholz, Italie. - «Maude est du voyage». - Enfants Québec. - Vol. 9, no 6 (juin-juillet 1997) - P. 14-16

«Bédard, Myriam». - Britannica.com [en ligne]. - [Réf. du 13 juin 2000]. - Accès : www.britannica.com/bcom/eb/article/9/0,5716,137 539+1+125228,00.html

Cadets de l'Armée. - Viser l'or! : Myriam Bédard [en ligne]. - [Réf. du 13 juin 2000]. - Publié aussi en anglais. - Accès : www.vcds.dnd.ca/vcds/cres_cdt/dcdts/cadets/honour/ alumni/myriam_f.asp

Chartrand, Luc. - «La reine des Olympiques». - L'actualité. - Vol. 20, no 1 (janvier 1995). - P. 18-19

De Billy, Pierre. - Myriam Bédard biathlonienne et Sacha le chat. - St-Lambert (Québec) : Éditions Héritage, 1995. - 157 p. - Littérature de jeunesse ; révisé sur le site Web de la Bibliothèque et Archives Canada : www.collectionscanada.gc.ca/lisez-sur-le-sujet/015020-7009-f.html

Desmarais, Marie-José. - «Myriam Bédard : une grossesse olympique». - Vol. 36, no 4 (avril 1995). - P. 87- 90

Farber, Michael. - «Olympic people : Myriam Bédard». - Sports illustrated Canada. - Vol. 2, no 1 (7 février 1994). - P. 73

Foran, Charles. - «Lady with a gun». - Saturday night. - Vol. 109, no 1 (février 1994). - P. 22

Robinson, Laura. - She shoots, she scores : Canadian perspectives on women in sport. - Toronto : Thompson Educational, 1997. - 235 p.

Stubbs, Dave. - «Taking a shot at speed skating». - Montreal gazette. - (16 janvier 1999). - P. G1, G14

Yanofsky, Joel. - «She shoots, she scores». - Chatelaine. - Vol. 67, no 7 (juillet 1994). - P. 41-43

Suivant

Droits d'auteur/Sources