Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Femmes à l‘honneur: Leurs réalisations

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Thèmes

Crystal Pite

Photo de Crystal Pite dans une position de danse où ses bras sont tendus comme un oiseau en vol

(1970- )
Danseuse professionnelle et chorégraphe

Crystal Pite
Source


Crystal Pite est née le 15 décembre 1970 à Terrace, en Colombie-Britannique. Elle commence à danser à quatre ans sous la direction de Maureen Eastick et de Wendy Green à Victoria. Elle étudie le ballet, la danse à claquettes, le jazz, la comédie musicale, l'art dramatique et le chant. Bien que très tôt dans sa carrière elle ait manifesté un profond amour pour la danse et se soit affirmée comme danseuse talentueuse, elle découvre également très jeune qu'elle a une passion pour la chorégraphie. Ses professeurs l'encourage à nourrir cet intérêt; elle commence alors à expérimenter. À treize ans, elle produit sa première chorégraphie, intitulée The Bug (1983), qui est présentée dans la catégorie des jeunes chorégraphes au Victoria Dance Festival.

Au cours des étés, Crystal effectue des stages supplémentaires à l'école du Toronto Dance Theatre et au Banff Centre for the Arts. Quand elle ne danse pas, elle compose des danses dans la salle à manger de la maison familiale. En 1988, elle se joint au Ballet British Columbia à titre de professionnelle.

Crystal Pite passe huit ans de sa carrière professionnelle avec le Ballet B.C. collégial à Vancouver sous la direction de Reid Anderson, de Patricia Neary, de Barry Ingham et de John Alleyne. Au cours de cette période, elle a la chance de travailler avec plus de trente chorégraphes, dont John Alleyne, Serge Bennathan, David Earle et William Forsythe. C'est aussi à Vancouver qu'elle compose Between the Bliss and Me (1989), sa première pièce professionnelle, qu'elle crée durant le premier atelier de chorégraphie de Ballet B.C. Les directeurs artistiques sont tellement impressionnés par cette œuvre qu'ils l'ajoutent immédiatement au répertoire de la compagnie.

On note, parmi ses premières œuvres chorégraphiques : Reflections on Billie (1992) et Shapes of a Passing (1994), œuvres commandées par le Ballet Jorgen. Chrystal Pite crée aussi une pièce pour l'Alberta Ballet, In a Time of Darkness (1994), qui dépeint la noirceur de la guerre, de la révolution et de la violence.

Cette pièce pour l'Alberta Ballet lui vaut le Clifford E. Lee Choreographic Award en 1995 et un stage de résidence de six semaines au Banff Centre for the Arts. Crystal Pite devient ainsi la plus jeune chorégraphe à recevoir ce prix institué en 1978. Durant son stage de six semaines en qualité d'artiste résidente au Banff Centre for the Arts, elle crée Quest, une pièce chorégraphique qui sera par la suite intégrée au répertoire de l'Alberta Ballet.

Crystal Pite se taille une réputation tant au Canada qu'à l'étranger. En 1996, elle se joint au Ballett Frankfurt de William Forsythe en Allemagne où elle danse durant cinq ans, faisant des tournées en Europe, à New York et en Asie. Alors qu'elle se trouve en Allemagne, elle compose aussi la chorégraphie intitulée Field: Fiction, inspirée de The Writing Life d'Annie Dillard, qui fait revivre les joies, les frustrations et les bizarreries de la vie d'un écrivain.

Selon les critiques, le style de Crystal Pite incorpore des éléments de sa personnalité : la curiosité, l'humour, l'intelligence et l'audace. Sa technique et méthode chorégraphique regorge de pas inventifs et d'éléments entraînant un risque.

Parmi ses pièces chorégraphiques les plus marquantes, mentionnons : Two Dances for Jane (1994); Inside Passage (1995), duo calme créé pour le projet Kiss de Judith Marcuse au Performance Works à Granville Island; Pendulum (1995), œuvre créée pour les Ballets jazz de Montréal; Moving Day (1996); Short Works: 23 (2002), vingt-trois pièces d'une minute. On trouve, parmi d'autres œuvres récentes : Hopping the Twig (1998), œuvre créée pour le Ballet Jorgen; Excerpts From a Future Work (2002); Cruelties Like These (2003), œuvre commandée par Day Helesic; et Uncollected Work (2003), duo créé pour Cori Caulfield.

Crystal Pite revient s'installer au Canada en 2001 et vit actuellement à Vancouver où elle a fondé sa compagnie, Kidd Pivot, et continue à produire ses propres chorégraphies. Chrystal Pite n'est pas seulement une danseuse et une chorégraphe accomplie; elle nourrit plusieurs autres intérêts. Elle est aussi une visualiste et se produit dans un groupe sous le pseudonyme de Chrissy Rockbottom.

Crystal Pite est actuellement chorégraphe résidente aux Ballets jazz de Montréal. Elle projette de créer une pièce pour Lynda Raino, commandée par la Victoria Dance Series.

Ressources

Apostolska, Aline. — « Quand les grands dansent dans la verdure ». — Le devoir. — (3 août 2002). — P. D15

« Archives : Supplémentaires pour les ballets jazz de Montréal » [en ligne]. — Dfdanse : le magazine de la danse actuelle à Montréal. — [Réf. du 8 septembre 2003]. — Accès : www.dfdanse.com/archives2002/a161.html

« Arts in brief : Wang brings Snow to Banff in summer ». — The globe and mail. — (August 2, 2000). — P. 1

Ballett Frankfurt. — Crystal Pite : choreography [en ligne]. — [Réf. du 8 septembre 2003]. — Accès : www.frankfurt-ballett.de/pite.html

Beaton, Virginia. — « Most choices under one roof (Halifax Dance Association) ». — Performing arts in Canada. — Vol. 29, no. 3 (Summer 1995). — P. 8-9

Bédard, Daphné. — « C'est la fête : lumière espace temps ». — Le soleil. — (22 mars 2003). — P. C11

Boutin, Linda. — « Festival Danse Canada ». — Voir. — Vol. 10, no 23 (6 juin 1996). — P. 46

Citron, Paula. — « Dance : jazzed-up ballet's sexier direction : Les ballet jazz de Montréal ». — The globe and mail. — (Feb. 21, 2002). — P. 1

_____. — « Dancing in all directions: the Canada Dance Festival in Ottawa is a chance for companies across Canada, and from abroad, to explore contemporary ideas in an atmosphere of artistic cross-pollination ». — The globe and mail. — (July 8, 2002). — P. 1

Cornell, Katherine. — « Crystal Pite : back on Canadian soil ». — The dance current. — Vol. 5, no. 4 (September 2002)

Dafoe, Chris. — « Dance prodigy Crystal Pite moves to world stage ». — The globe and mail metro edition. — (March 28, 1996). — P. C1-C2

Encyclopedia of theatre dance in Canada = Encyclopédie de la danse théâtrale au Canada. — Edited by Susan Macpherson. — Toronto : Arts Inter-Media Canada, 2000. — P. 462-463

Kelly, Deirdre. — « Dance : winter dance: classical dance with an edge : Ballet Jorgen comes of age ». — The globe and mail. — (January 15, 2001)

Martin, Andrée. — « Danse Canada : la folie grandeur nature ». — Le devoir. — (14 juin 1996). — P. B9

_____. — « Danse Canada : huit jours d'effervescence au festival Danse Canada ». — Le devoir. — (1er juin 1996). — P. B1

_____. — « Danse Canada : un festival à la hauteur de ses ambitions ». — Le devoir. — (19 juin 1996). — P. B8

Pepper, Kaija. — « Crystal Pite : dancer and dancemaker ». — Dance international. — Vol. 24, no. 2 (Summer 1996). — P. 10-12

_____. — « Dance : two smart moves : field : fiction and intimate gesture ». — The globe and mail. — (July 8, 2002). — P. 1

Richard, Manon. — « Les Ballets Jazz : 25 ans et un nouveau souffle avec Tristan Iseult ». — La presse. — (22 février 1997). — P. D20

_____.-- « Cascadanse ». — La presse. — (15 février 1996). — P. D4

Rupp, Shanon. — « Northern Pite ». — Vancouver magazine. — Vol. 29, no. 1 (March 1996). — P. 14-15

Toronto life. — Vol. 35, no. 1 (January 2001). — P. 29-30, 32

Précédent | Suivant

Droits d'auteur/Sources