Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

Le gouvernement

Méthodologie


Évaluation des capacités de la gestion de l’information

Outil et méthodologie

Table des matières

Table des matières (suite)

Aperçu de l’outil Évaluation des capacités de la GI

Contexte  -  Évaluation des capacités de la GI

  • Bibliothèque et Archives Canada a amorcé un projet pour élaborer et tester un outil pour aider les organismes de l’administration fédérale à évaluer leur capacité en matière de gestion de l’information en fonction de ce qui est généralement considéré comme étant les pratiques exemplaires.
  • L’ÉCGI a été élaboré par l’entremise de partenariats avec d’autres organismes fédéraux et des experts en la matière des secteurs public et privé.
  • Le concept a été testé dans le cadre de trois évaluations pilotes qui se sont traduites par une réussite. Le premier partenariat a été établi dans un cadre pangouvernemental, le deuxième dans un environnement regroupant différents organismes gouvernementaux et le troisième à titre de projet.
  • Plus de trente ministères et organismes gouvernementaux ont complété avec succès une autoévaluation et une attention toute particulière à l’échelle nationale et internationale est portée à l’ÉCGI.

Propriété intellectuelle  -  Restrictions d’utilisation

L’outil ÉCGI doit être utilisé selon les conditions suivantes :

  • L’outil ÉCGI a été conçu pour être utilisé par les ministères et organismes fédéraux ou d’autres parties travaillant en leur nom. Cette condition n’empêche pas des organismes de tierce partie d’offrir leurs services imputables en utilisant ce produit qui traite de l’autoévaluation du modèle ÉCGI de l’administration fédérale. Ces parties peuvent utiliser la vérification des capacités d’autoévaluation, mais aucune tierce partie ne peut utiliser ce produit pour un gain commercial en dehors de l’utilisation voulue pour l’administration fédérale canadienne.
  • L’utilisation de l’outil ÉCGI doit reconnaître et identifier Bearingpoint (anciennement KPMG Consulting LP) comme propriétaire de ce produit. Les ministères et organismes ont le droit d’adapter le produit et peuvent procéder eux-mêmes à une autoévaluation ou retenir les services d’experts-conseils. Toute adaptation doit continuer de reconnaître et d’identifier Bearingpoint comme étant à l’origine de ce produit.

Objectifs Évaluation des capacités de GI

  • Évaluer l’état des pratiques de la GI dans chacun des organismes en fonction d’une norme commune. Évaluer les méthodes de gestion actuelles en fonction des pratiques exemplaires et des principes reconnus et en déterminer les niveaux de capacité.
  • Réunir tous les éléments liés aux pratiques de gestion de la GI. L’évaluation des capacités vise à intégrer l’éventail complet des capacités requises à la mise en œuvre de la GI.
  • Comparer en fonction des pratiques exemplaires. L’évaluation des capacités repose sur des pratiques exemplaires généralement reconnues et, ce faisant, permet à l’organisme d’évaluer sa situation par rapport à ces pratiques exemplaires.
  • Fournir des plans afin d’améliorer leurs pratiques de la GI. Les organismes pourront prioriser les améliorations à apporter à leur capacité de la GI et poursuivre les secteurs de possibilités prioritaires.

Principales caractéristiques Évaluation des capacités de GI

C’est un outil de diagnostic pour la haute direction de l’organisation. L’évaluation des capacités de GI porte sur les aspects suivants :

  • Orientation future  -  Quelles capacités doit-on éventuellement mettre en place pour répondre aux demandes des nouveaux clients et d’un milieu en évolution?
  • Capacité - Accroître et renforcer le potentiel de l’organisme.
  • Priorités - S’entendre sur le fait qu’un organisme doit choisir les secteurs qu’elle souhaite améliorer et ne peut « exceller » dans tous les secteurs.
  • Compétences - Aide à déterminer l’ensemble des compétences en GI requises pour aller de l’avant.
  • Haute direction - Il est un outil de diagnostic pour la haute direction.
  • Autoévaluation - Il est un outil d’autoévaluation dirigé. Il permet, au moyen d’entrevues et d’ateliers, de recueillir des informations qui seront validées par l’ensemble des gestionnaires.
  • Soutien des changements en cours - Il s’appuie sur les changements en cours pour enrichir les processus actuels de GI.

Évaluation des capacités  -  Notions

  • Les capacités englobent les ressources humaines, les compétences, les procédés, la technologie, les politiques, le cadre de gestion et les ressources

Éléments et critères ÉCGI

Principes pour l ’élaboration des éléments et des critères

  • Réunir les principaux éléments des pratiques de la GI. Les éléments reflètent l’intégration des capacités nécessaires à la mise en œuvre efficiente et efficace de la gestion de l’information organisationnelle.
  • Les éléments sont fondés sur les pratiques exemplaires et les conseils d’experts. Les éléments proviennent de pratiques exemplaires généralement reconnues et des conseils d’experts en la matière.
  • Les éléments suffisamment robustes peuvent s’appliquer à plusieurs organismes de l’administration fédérale. Les éléments reflètent les secteurs communs qui renforcent les capacités de la GI. Ce faisant, les organismes du gouvernement du Canada peuvent évaluer leur situation relative en fonction d’un ensemble commun de pratiques exemplaires.
  • L’ensemble des éléments définissent une base exhaustive. Les éléments contribuent à la fondation d’une base pour renforcer les capacités de la GI, établir les priorités et un plan d’action.

Éléments des capacités de GI

Description des éléments

Description des niveaux

  • Capacité 1  -  Situation initiale (Il n’y a pas d’approche systématique ou formelle rattachée à la capacité. Les processus et les pratiques sont fragmentés ou non existants. Lorsque des processus ou des pratiques existent, nous les appliquons selon les besoins du moment.)
  • Capacité 2  -  Définition (Les processus et les pratiques sont définis à divers degrés et ne sont pas appliqués uniformément. Nous avons adopté des mesures de contrôle et de discipline de base pour la capacité.)
  • Capacité 3  -  Reproduction (Les processus et les pratiques sont définis, bien compris et appliqués uniformément dans l’ensemble de l’organisme. Les processus et les pratiques sont également bien documentés.)
  • Capacité 4  -  Gestion (Un cadre de travail bien défini a été établi pour la capacité. Les processus et les pratiques sont mesurés et gérés de façon à produire les résultats souhaités. Les processus et les pratiques sont enchâssés dans les valeurs organisationnelles et sont coordonnés de façon à favoriser leur intégration.)
  • Capacité 5  -  Optimisation (On met l’accent sur l’amélioration continue des capacités. Les concepts de l’innovation, de l’apprentissage organisationnel et de l’amélioration continue des capacités sont intégrés aux valeurs organisationnelles et sont appliqués uniformément.)

Éléments clés et critères de l’outil Évaluation des capacités de la GI

Éléments clés de l’outil ÉCGI

Éléments clés de l’outil ÉCGI (suite)

Principes directeurs des échelles ÉCGI

  • S’assurer que les échelles de la capacité soient pertinentes dans leur totalité aux éléments constitutifs de la GI;
  • Les échelles de la capacité sont suffisamment souples pour s’appliquer à d’autres ministères et organismes;
  • Les échelles de la capacité sont en valeur successive, c’est-à-dire que chaque niveau de capacité à l’intérieur d’une échelle s’appuie sur le niveau précédent;
  • Cohérence relative dans la description des niveaux pour l’ensemble des échelles, c’est-à-dire, 1 est égal à 1;
  • Chaque description du niveau de capacité est homogène et ne représente pas plus d’un niveau de la capacité.

Leçons tirées  -  Entrevues et communications

  • Il faut rédiger un rapport provisoire pour confirmer les questions, les lacunes de l’information et les sujets à étudier plus à fond.
  • Au début du projet, il faut tenir une séance d’information ministérielle afin de s’assurer que les consultants possèdent les connaissances fondamentales de la structure et des secteurs d’activités de l’organisme.
  • Pour obtenir un échantillon adéquat, il faut interroger des personnes des secteurs opérationnels et des politiques ainsi que les spécialistes des secteurs d’activité.
  • Même s’il ne s’agit pas d’une vérification, il faut posséder des échantillons de types d’informations présentées et des documents (p. ex., plans stratégiques de la GI).
  • Dans la mesure du possible, il faut réaliser les entrevues en personne car les entrevues téléphoniques sont moins efficaces.
  • Pour certaines personnes interrogées (p. ex., sous-ministre adjoint et directeur général) les questions posées seront plus élaborées. De plus, garder les communications à un haut niveau avant les entrevues.
  • Afin de faciliter les entrevues, il faudrait donner aux membres de l’équipe une séance d’orientation qui mettra en évidence les étapes du processus.
  • Les entrevues se dérouleront avec souplesse et clarté. Il faut noter les secteurs applicables et résumer les secteurs où il y a absence de participation.

Structure de l’équipe de projet et participation prévue du personnel de l’organisme

Aperçu et composition de l’équipe de projet

Rôles et responsabilités de l’équipe de projet

Méthodologie pour l’analyse ÉCGI

Méthodologie d’ensemble et .calendrier d’analyse

  • Formation d’une équipe de projet mixte composée d’experts-conseils et du personnel de l’organisme pour la mise en oeuvre du modèle d’évaluation des capacités.
  • Utilisation d’un éventail de techniques de collecte de l’information pour l’évaluation, y compris les ateliers, les entrevues et l’évaluation de la documentation.
  • Participation de la haute direction de l’organisme à l’ensemble du processus.
  • Regroupement des résultats et réalisation d’une évaluation par l’équipe de projet de l’organisme.
  • Tenue de séances de suivi par un échantillon différent de l’équipe de la haute direction de l’organisme évalué et de l’équipe de projet pour valider les résultats, la cotation de la capacité et les possibilités d’amélioration.
  • En dernier lieu, la haute direction de l’organisme évalué établit les évaluations actuelles et futures des capacités, classe les possibilités par ordre de priorité et élabore un plan d’action.

Méthodologie d’ensemble et calendrier d’analyse (suite).

Méthodologie ÉCGI

Nota : Dans les diapositives suivantes, nous vous présentons un aperçu de la méthodologie Évaluation des capacités de gestion de l’information. BAC recommande que la méthodologie soit suivie telle qu’indiquée afin d’obtenir le maximum de commentaires des partenaires intéressés et de rallier l’ensemble de l’organisation aux priorités planifiées.

Étape 1 - Planification

Étape 1 - Calendrier de l’analyse de l’échantillon

Étape 2 - Collecte des données

Étape 2 - Approches de collecte des données

Étape 2  -  Processus de collecte de données

Étape 3- Regroupement des résultats

Étape 3 Modèle de résultats regroupés (pour chacun des critères…)

Étape 3  -  Analyse des capacités actuelle - souhaitée

Étape 3 Vue d’ensemble des analyses actuelles (A) et souhaitées (S)

Étape 4- Validation des résultats

Étape 5 -  Élaboration d’un plan d’action

Étape 5  -  Résumé des priorités et des possibilités  -  Modèle

Pour faire en sorte qu’il soit plus facile de cerner les priorités liées aux projets, nous les avons représentées dans le tableau ci-dessous en nous fondant sur deux facteurs : le niveau d’efforts requis pour la mise en oeuvre et les répercussions attendues de l’initiative sur l’organisme. On commencera probablement avec les niveaux nécessitant moins d ’efforts et qui auront de plus grandes répercussions, afin d’obtenir du succès dès le début.

Étape 5  -  Carte de transition  -  Modèle

Étape 5 - Contenu du rapport d’analyse

Description des éléments et des échelles

Nota: En raison de considérations exclusives, la description complète des 6 éléments et des 32 critères initiaux relatifs à l’ÉCGI ainsi que des échelles d’évaluation n’est disponible qu’auprès de Bibliothèque et Archives Canada. Veuillez communiquer avec nous par courriel à l’adresse suivante : centre.liaison.centre@bac-lac.gc.ca

Ressources supplémentaires

Dès que l’évaluation des capacités de GI est réalisée, guides, outils et meilleures pratiques sont disponibles auprès de Bibliothèque et Archives Canada pour contribuer à accroître les capacités de GI en fonction de vos priorités et de vos besoins.

D’autres documents peuvent s’avérer utiles pour réaliser l’analyse de l’évaluation des capacités de la GI, y compris les guides d’entrevue et les communiqués.

Pour de plus amples renseignements, communiquer au :
Centre de la gestion de l’information
Courriel : centre.liaison.centre@bac-lac.gc.ca
Téléphone : 819-934-7519