Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

Le Gramophone virtuel
Enregistrements Historiques Canadiens

Historique

Points tournants : Si l'histoire du phonogramme et du tourne-disque m'était contée

par Bryan Dewalt, conservateur des communications au Musée des sciences et de la technologie du Canada

Toutes les images sont celles d'objets appartenant à la collection du Musée des sciences et de la technologie du Canada. Le numéro de catalogue des objets est indiqué entre parenthèses à la suite des références photographiques.

Introduction
La Machine parlante
L'électronique, une véritable révolution
Les magnétophones
Enregistrement numérique
Conclusion

Introduction

Depuis près de 130 ans, nous nous servons de la technologie pour enregistrer et reproduire des sons qui autrement seraient perdus dès qu'ils se produisent. En sauvegardant ces brefs moments sonores, nous avons, dans une certaine mesure, remplacé les relations interpersonnelles « en temps réel » par un processus de communication à sens unique et affranchi du temps. Par exemple, les gens avaient l'habitude de jouer leur propre musique ou d'assister à un spectacle public. De nos jours, nous sommes plus portés à écouter des enregistrements plutôt que de nous rassembler autour d'un piano ou d'aller à un concert. La musique, et dans une moindre mesure la parole, sont devenues des produits de consommation plutôt que des activités sociales. La production en série de cassettes, de disques compacts et d'appareils lecteurs permet aux gens d'accéder à un répertoire de musique interprété de façon plus experte et avec des styles plus variés que jamais auparavant. L'ironie de la chose, c'est que bien peu d'entre nous peuvent chanter aujourd'hui les chansons de nos grands-parents.