Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada - Library and Archives Canada Canada
Page d'accueil > Explorer les thèmes choisis > Prenez place! Gratien Gélinas English

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Bannière : Prenez Place! Gratien Gélinas - Visite Guidée

Gratien Gélinas naît à Saint-Tite-de-Champlain (Québec) le 8 décembre 1909, du mariage de Mathias Gélinas et de Genèva Davidson. Il fait ses études classiques, d'abord au juvénat des Pères du Saint-Sacrement à Terrebonne en 1923, puis au Collège de Montréal, de 1924 à 1928.

Aussitôt ses études terminées, il travaille comme vendeur au grand magasin Dupuis Frères à Montréal, puis comme comptable à la compagnie d'assurance La Sauvegarde. En 1931, il suit aussi des cours du soir à l'École des hautes études commerciales et obtient son diplôme en comptabilité en 1934.

Gratien Gélinas épouse Simone Lalonde en 1935 et six enfants naissent de leur mariage. La famille participe activement à plusieurs productions tout au long de la carrière de Gélinas. Simone décède en 1967 à la suite d'une longue maladie. Gratien se remarie en 1973 avec la comédienne Huguette Oligny.

Gratien Gélinas détient des doctorats honorifiques de onze universités canadiennes. L'Université de Montréal est la première au Canada à décerner un tel titre à un homme de théâtre en 1949. Tout au long de sa carrière, Gélinas reçoit de nombreux prix et distinctions dont le prix du meilleur film canadien de l'année pour Tit-Coq décerné par le Palmarès du Film canadien (Canadian Film Awards) en 1953, l'Ordre national du Québec en 1985, la médaille de l'Académie canadienne-française pour l'ensemble de son ï¿œuvre en 1988 et la médaille de Compagnon de l'Ordre du Canada en 1989.