Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada - Library and Archives Canada Canada
Page d'accueil > Explorer les thèmes choisis English

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Bannière : Prenez Place! Gratien Gélinas

Gratien Gélinas (1909-1999) est considéré comme l'un des chefs de file du théâtre et du cinéma au Canada, puisqu'il a été dramaturge, directeur et metteur en scène au théâtre, comédien et acteur, producteur, cinéaste et administrateur d'organismes culturels. Ses personnages, issus du milieu populaire, ont inspiré plusieurs grands scénaristes du Québec. Pour la première fois, la société et la culture canadiennes-françaises se sont libérées de leur marginalité en s'ouvrant sur la scène canadienne et à l'étranger. L��uvre de Gratien Gélinas est incontestablement gravée dans l'histoire culturelle du Canada.

Dès ses études classiques, Gratien Gélinas s�intéresse au théâtre. En 1931, il fonde avec des amis la Troupe des anciens du Collège de Montréal. Il joue ensuite sur plusieurs scènes dont celle du Montreal Repertory Theatre. On l�entend aussi à la radio, notamment au poste CKAC où, en 1937, il crée le personnage de Fridolin dans une série d�émissions intitulée Le Carrousel de la gaieté, qui devient ensuite Le Train du plaisir. En raison de sa grande popularité au Québec, le personnage est repris dans les revues Fridolinons, qui lancent la carrière de Gélinas au théâtre et qui tiennent l'affiche de 1938 à 1946 au Monument National à Montréal, à l�exception de l�année 1939, où la revue est présentée au théâtre Capitol de Québec. Cette revue connait un tel succès que l�Office national du film produit Fridolinons�45 et le théâtre Orpheum de Montréal la reprend en 1956 sous le titre Fridolinades �56. En 1942, Gratien Gélinas transpose au cinéma ce personnage de Fridolin dans le film La Dame aux camélias, la vraie, qu�il écrit et réalise et dans lequel il tient le rôle principal. Ce sera l'un des premiers films couleur parlants au Canada.

Après les dernières représentations de ses revues, il continue de jouer au théâtre où, en 1946, il partage la vedette avec Miriam Hopkins dans la pièce St. Lazare�s Pharmacy, présentée à Montréal au théâtre His Majesty�s et à Chicago pendant plusieurs mois.

Gratien Gélinas écrit sa première pièce de théâtre, Tit-Coq, en 1948. Elle est considérée comme la première �uvre dramatique canadienne-française et elle connaît un énorme succès. Première pièce québécoise à être présentée en français et en anglais au Canada et aux États-Unis, Tit-Coq atteint 542 représentations en 1951, un record sans précédent. L�année suivante, Gélinas adapte la pièce à l�écran. La première a lieu le 20 février 1953 au théâtre Saint-Denis à Montréal et Tit-Coq remporte le Prix du meilleur film canadien de l�année au Palmarès du film canadien de la même année.

En 1954, Gélinas travaille à la télévision de Radio-Canada comme auteur et vedette de la série Les Quat�fers en l�air. Il joue au Stratford Shakespearean Festival (Canada) en 1956 dans les pièces The Merry Wives of Windsor et Henry V. En 1957, il fonde la Comédie Canadienne, théâtre de Montréal, qu'il dirige jusqu'en 1971.

En 1959, Gratien Gélinas écrit et réalise sa deuxième grande pièce de théâtre, Bousille et les justes, dans laquelle il interprète l'un des rôles. Cette pièce est jouée plus de 300 fois, en français et en anglais, dans 26 villes canadiennes. En 1964, il présente Le Diable à quatre, sa onzième revue d�actualité. En 1966, il écrit et met en scène sa troisième pièce, Hier, les enfants dansaient, qui est présentée en anglais l�année suivante au Festival de Charlottetown et sur les réseaux de télévision éducative des États-Unis en 1971. La première représentation de sa quatrième et dernière pièce, La Passion de Narcisse Mondoux, dans laquelle il joue plus de 300 fois, a lieu à Toronto, au théâtre du P'tit Bonheur, le 2 octobre 1986.

Les pièces de Gratien Gélinas ont été traduites en plusieurs langues et jouées aux États-Unis, en Finlande, en Tchécoslovaquie, en Allemagne, en Pologne et au Royaume-Uni.

Gélinas fait aussi la traduction, l'adaptation et la mise en scène, en 1969, de la pièce Rita Joe, de George Ryga, ainsi que la traduction et l'adaptation de la comédie musicale Hair, de Gerome Ragni et de James Rado, en 1970.

Son grand intérêt pour le cinéma l�amène à occuper différents postes administratifs, dont la présidence de la Société de développement de l'industrie cinématographique canadienne (aujourd'hui Téléfilm Canada) de 1969 à 1978. Il tient aussi des rôles dans les films Red (1969), de Gilles Carle, Bonheur d'occasion (1983), de Claude Fournier, Agnes of God (1985), de Norman Jewison et Les Tisserands du pouvoir (1987), également de Claude Fournier.

Gratien Gélinas reçoit de nombreuses distinctions, notamment des nominations à la Société royale du Canada en 1958, à l�Ordre national du Québec en 1985 et à l�Ordre du Canada en 1989, ainsi que des diplômes honorifiques de plus d�une dizaine d�universités canadiennes pour ses réalisations dans le domaine du théâtre et du cinéma canadiens. En reconnaissance de son immense contribution à la francophonie, il est nommé Chevalier de l�Ordre de la Pléiade de l�Assemblée internationale des parlementaires de langue française, section du Québec, en 1991, et section de Paris, en 1994.

Gratien Gélinas décède à Oka en mars 1999.