Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

Photographie d'une plage rocailleuse avec quatre édifices et une croix en arrière-plan

Source

Vue de l'hôtel de deuxième classe avec l'hôtel de troisième classe en arrière-plan, 2007

ARCHIVÉE - En quarantaine :
la vie et la mort à la Grosse-Île, 1832-1937

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Bannière : Collage de photos en noir et blanc d'une jeune femme portant une blouse blanche, de deux hommes moustachus en tenue, de deux femmes et d'une croix celtique en pierre

La vie et la mort en quarantaine

Quittant leurs familles et leurs pays, des millions d'immigrants européens choisissent le Canada pour commencer une nouvelle vie qu'ils souhaitent conforme à leurs aspirations et à leurs rêves.

Pendant le voyage en mer, les passagers sont confrontés à divers sentiments contradictoires. D'une part, la peur de l'inconnu, la mélancolie, la crainte de mourir de maladie ou naufragés, le mal de mer, les doutes et la tristesse les assaillent. D'autre part, l'émerveillement suscité par les animaux marins et les paysages inusités, l'espoir qui renaît grâce à l'amélioration des conditions de navigation, tout comme la foi retrouvée à la lecture des psaumes, leur redonnent confiance.

La présence de maladies contagieuses à bord des navires prolonge le voyage. La Grosse-Île devient alors le premier contact des immigrants avec leur nouveau pays. Certains y trouvent leur dernier repos, mais la majorité n'y fait qu'un bref séjour. Après avoir été soignés et aidés par un personnel dévoué, ils repartent vers leur destination rejoindre des membres de leur famille ou bâtir une nouvelle existence.

À l'aide d'une abondante correspondance et d'une série de photographies, de cartes, de plans et de documents, vous découvrirez dans cette section comment se déroule la vie et la mort en mer ainsi que, la vie et la mort en quarantaine à la Grosse-Île durant ses années d'activité, soit de 1832 à 1937.