Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - En quarantaine :
la vie et la mort à la Grosse-Île, 1832-1937

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Bannière : Collage de photos en noir et blanc d'une jeune femme portant une blouse blanche, de deux hommes moustachus en tenue, de deux femmes et d'une croix celtique en pierre

Ressources pédagogiques

Document 2.1

Précédent | Suivant

Situation et commission royale

La situation

À la fin de l'été 1832, on rapportait que 51 422 immigrants étaient entrés dans la colonie. Chaque semaine, d'autres personnes arrivaient, souffrant de diverses maladies et ayant besoin d'aide. Selon un rapport du Dr Douglas, à peine deux semaines après son ouverture, la station de quarantaine de la Grosse-Île avait déjà admis 850 patients dans son hôpital, et 500 autres attendaient leur admission à bord des navires.

En 1847, plus de 100 000 immigrants arrivèrent entre Québec et la Grosse-Île. En tout, 398 navires furent inspectés à la Grosse-Île; parmi ceux-ci, 26 provenaient de Sligo, en Irlande. Chaque navire transportait environ 300 à 400 passagers.

On estime que plus de 3 226 immigrants irlandais sont morts à la Grosse-Île et 2 198 à bord des navires.

Les statistiques révèlent que 5 424 Irlandais ont été enterrés sur l'île et plus de 5 000 sont décédés en mer.

(Ces chiffres proviennent du site Web http://www.moytura.com/sligo1.htm [disponible en anglais seulement])

Le défi

En tant que membre d'une commission royale, vous avez la responsabilité de découvrir ce qui n'a pas fonctionné à l'arrivée des milliers d'immigrants irlandais qui sont morts tragiquement à la Grosse-Île.

  • Que s'est-il passé?
  • De quelle manière le gouvernement canadien est-il intervenu?
  • Comment le gouvernement britannique a-t-il réagi?
  • Quel rôle les propriétaires irlandais ont-ils joué?
  • Qu'ont fait les capitaines de navires?
  • Comment les administrateurs ont-ils géré la situation à la Grosse-Île?

Vous allez fouiller le passé pour trouver les réponses à ces questions, écouter les dépositions des témoins, et évaluer la preuve présentée devant la commission. Vous devez formuler des recommandations et finalement établir :

  • Qui est responsable
  • Ce qui aurait dû être fait
  • Ce qui devrait être fait à l'avenir pour prévenir une telle situation

Qu'est-ce qu'une commission royale?

Une commission royale est une commission d'enquête mise sur pied par la Couronne à la demande du gouvernement pour mener une enquête publique, c'est-à-dire un examen officiel ou une enquête sur un sujet ou une préoccupation d'intérêt public. Elle sert à établir les faits et les causes d'un problème ou d'un événement, puis à formuler des recommandations au gouvernement.

Précédent | Suivant