Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Regard sur le hockey

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Le hockey international

« Le hockey international », essai de Denis Gibbons

Lors du Championnat de hockey aux Jeux olympiques de 1936 à Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne, les officiels ont décidé que les résultats de la deuxième ronde seraient retenus pour la ronde finale. Cette décision était cruciale pour le Canada, car il avait été défait par la Grande-Bretagne pendant cette deuxième ronde. En ronde finale, le Canada a vaincu les États-Unis et la Tchécoslovaquie, alors que la Grande-Bretagne battait la Tchécoslovaquie et jouait un match nul contre les États-Unis en prolongation. Cela a suffi pour donner aux Britanniques leur première médaille olympique en hockey. La plupart des joueurs de l'équipe britannique étaient, en fait, des Canadiens. Entre 1920 et 1968, tous les champions olympiques au hockey étaient considérés comme les champions du monde.

La Grande-Bretagne a étonné le monde du hockey en battant le Canada et en remportant la médaille d'or lors des Jeux olympiques d'hiver tenus à Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne, en 1936.

Équipe de hockey de la Grande-Bretagne aux Championnats d’Europe tenus à Davos, en Suisse, en 1926
George McAvoy et ses coéquipiers, principalement les Vees de Penticton (Colombie-Britannique), battent les Soviétiques 5 à 0. Vsevolod Bobrov compte parmi les plus grands joueurs de tous les temps de l'Union soviétique; il a marqué 91 buts en 57 parties dans l'équipe nationale de 1954 à 1957.

J.F. « Bunny » Ahearne, président de l'International Ice Hockey Federation (à l'origine, la Ligue internationale de hockey sur glace), félicite les capitaines des équipes qui se sont qualifiées pour la finale au championnat du monde de 1955.
La victoire qu'a remportée l'équipe canadienne sur les Soviétiques en 1955 pour le championnat du monde a été une revanche de la défaite humiliante de 7 à 2 qu'elle avait subie l'année précédente.

Partie de hockey international entre le Canada et l'URSS, en 1955
Dès sa première participation aux Jeux olympiques d'hiver, en 1956, l'URSS a remporté, par un véritable balayage, le Championnat de hockey à Cortina-d'Ampezzo, en Italie. En effet, les talentueux soviétiques ont gagné les deux parties de la ronde préliminaire et les cinq de la ronde des médailles. Vsevolod Bobrov, un des plus célèbres athlètes de son pays, a été le meilleur joueur de l'équipe soviétique dans ce tournoi.

Vsevolod Brovov, de l'URSS
Remarquez la foule considérable à ce match international entre l'URSS et la Tchécoslovaquie

L'URSS contre la Tchécoslovaquie, en 1948
La finale du Championnat mondial entre l'URSS et la Suède, disputé sur une patinoire extérieure en 1957, a attiré 50 000 spectateurs.

L'URSS contre la Suède, en 1957
Arkady Chernyshev était l'entraîneur de la première équipe championne de l'URSS.

Arkady Chernyshev (à droite)
Arne Stromberg (que l'on voit ici porté par ses joueurs) était l'entraîneur de l'équipe suédoise lors du Championnat mondial de 1962. Il a été intronisé au Temple de la renommée de l'International Ice Hockey Federation (Fédération internationale de hockey sur glace) en 1998.

Arne Stromberg

Visitez le site Web ARCHIVÉE - Regard sur le hockey à l'intention des jeunes