Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Regard sur le hockey à l'intention des jeunes

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Le hockey communautaire

Précédent | Suivant

Photo de Jacques Plante tenant son masque protecteur

Jacques Plante tenant son masque protecteur. Au dos de la photo, on peut lire « Hiver 1960 »
Source

 

Photo de Clint Benedict, en 1923

Clint Benedict, en 1923
Source

Le 1er novembre 1959, le gardien de but des Canadiens, Jacques Plante, porte son fameux masque de gardien de but pour la première fois dans un match régulier. Avant ce match, il ne portait son masque que lors des exercices. Ce sont des fractures au crâne, à la mâchoire, au nez et aux os malaires qui l'ont incité à prendre cette décision. Plante a commencé à travailler avec Fiberglas Canada pour fabriquer un masque moulé qui couvrirait et protégerait sa figure. Avec ce masque, les lancers au visage demeureraient douloureux, mais il serait protégé contre les coupures. Quand il porte son masque pour la première fois lors d'une partie, il prend tout le monde par surprise. Les spectateurs sont étonnés parce que ce geste rompt avec la tradition.

En réalité, Clint Benedict des Maroons de Montréal avait déjà porté un masque auparavant, au cours des années 1920. Mais il a trouvé difficile de jouer avec ce masque de cuir et de broche et il ne l'a porté qu'une seule fois. Cette fois, grâce à l'initiative de Plante, d'autres gardiens commencent peu à peu à porter le masque. Aujourd'hui, il serait inconcevable qu'un gardien de but joue sans masque.

Toutefois, c'est une femme, Elizabeth Graham, qui porte pour la première fois un masque (masque d'escrime) pour garder le but; c'était en 1927.

Jacques Plante, portant un masque protecteur, aide les Canadiens à l'emporter 3-1 contre les Rangers.

Plante Hurt, Finishes Up With Mask

Précédent | Suivant


Visitez le site Web ARCHIVÉE - Regard sur le hockey