Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada - Library and Archives Canada Canada
Page d'accueil > Exploration et colonisation > Le vécu des immigrants English

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Bannière: Le vécu des immigrants. Immigrer et s'installer en terre canadienne


Trace documentaire des immigrantsLes vestiges du passéTrouver un immigrant
Introduction
Les imprimés publicitaires
Les guides et les manuels pour les immigrants
La réglementation gouvernementale
Les documents de voyage
Les listes de passagers
Les dossiers d'identité
Les concessions de terre
La photographie exécutée sur commande
Mémoires et journaux intimes d'immigrants

La réglementation gouvernementale

par Laura Madokoro, Bibliothèque et Archives Canada

Dans les débuts de l'immigration au Canada, le gouvernement impérial de Londres encourage les émigrants à bâtir leur foyer dans un nouveau pays. Il faut attendre l'année 1862 pour que le ministère de l'Agriculture de la Province du Canada prenne sérieusement part aux questions d'immigration.

Les autorités impériales s'intéressent de près au processus d'émigration de Grande-Bretagne (notamment les règlements concernant le transport des passagers à bord des bateaux), tandis que le gouvernement des colonies se préoccupe surtout d'assigner des terres aux colons immigrants. Les premiers fonctionnaires dont la tâche exclusive consiste à gérer le processus de migration sont nommés par Londres en 1828 -- mais ils sont payés par les colonies. Postés à Québec et dans d'autres ports en amont du Saint-Laurent et à travers les Grands Lacs, aussi loin que Hamilton, ces nouveaux agents d'immigration assure le respect des lois de l'Empire concernant les passagers (Imperial Passenger Acts), et conseillent les immigrants sur la façon de solliciter la concession d'une terre.

Durant ce temps, les agents d'émigration qui travaillent partout dans les Îles britanniques font la promotion de l'émigration vers l'Amérique du Nord. Dans les bureaux coloniaux, les fonctionnaires de l'Empire ont recours à des circulaires et des directives pour former leurs agents et les renseigner, tant en Amérique du Nord qu'en Grande-Bretagne, leur montrant un certain nombre d'initiatives et de plans de colonisation. Le gouvernement impérial tente d'accroître les populations dans les colonies de l'Amérique du Nord britannique, et en même temps, d'alléger les problèmes liés à la surpopulation et au manque d'emploi en Grande-Bretagne. Sous forme d'affiches, de prospectus et de pamphlets, ces publications tracent les grandes lignes des stratégies de peuplement gouvernementales, et expliquent comment les agents doivent procéder. Parmi ces stratégies, le gouvernement accorde des terres aux anciens combattants, et consent des prêts ou des subventions de voyage à ceux qui traversent l'océan. Pour encourager davantage les futurs immigrants, on décrit dans certaines circulaires les conditions de vie en Amérique du Nord britannique, et on prodigue des conseils pratiques pour le voyage.

Bibliothèque et Archives Canada possède, dans ses fonds, des exemples de circulaires et de directives produites dans les années 1820 et 1830 par le Bureau colonial à Londres. Ces registres montrent comment le gouvernement impérial cherche à encourager l'immigration vers le Haut et le Bas-Canada, surtout à une époque de crise intérieure. Les journaux de l'époque contiennent des avis publiés par les agents d'immigration, tandis que les formulaires qu'ils ont utilisés et les pamphlets qu'ils ont fait paraître sont disséminés dans différentes séries de rapports gouvernementaux.


Introduction | Droits d'auteur/Sources | Commentaires