Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Anciens messagers, nouveaux médias : l'héritage d'Innis et de McLuhan

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Essais : Les archives en tant que média

Introduction aux essais

Afin d'évaluer la durabilité des théories de Harold Innis et de Marshall McLuhan pour l'avenir de la connaissance, Bibliothèque et Archives Canada a demandé à plusieurs éminents chercheurs du domaine des communications de commenter l'existence et la fonction des archives modernes du point de vue des théories fécondes des deux philosophes. Quel est, vu sous cet angle, le rôle des archives? Comment comprend-on les archives et le collectionnement archivistique dans le contexte des théories de la communication et de leur pratique? Les archives peuvent-elles constituer un média de communication? Quels sont les éléments-clés de la tension, de la connexion, et des chevauchements qui pourraient être clarifiés par une lecture des archives en tant que média de communication? Dans ce qu'on a souvent appelé la « gestion du savoir », comment les archives médiatisent-elles la connaissance? Comment les archivistes et les utilisateurs d'archives s'adaptent-ils à la structure d'exploitation des archives modernes? Compte tenu de l'ajout massif de systèmes technologiques qui servent à contrôler les archives et à en permettre l'accès, comment la technologie relative aux archives est-elle contenue dans la médiation de l'histoire?

Afin d'étudier l'influence qu'ont exercée les idées de McLuhan et d'Innis sur l'institution et l'évolution des dépôts d'archives, des méthodes d'archivage et des théories archivistiques, les auteurs offrent un témoignage unique de la conviction innisienne que les médias façonnent les frontières imaginaires des collectivités modernes. Le croisement de ces voix cerne l'héritage intellectuel d'Innis et de McLuhan sous un nouveau jour, soulignant le caractère particulier que leurs idées revêtent parmi les spécialistes en communication et en études culturelles, les archivistes et les chercheurs qui tentent aujourd'hui de comprendre et d'historiciser le phénomène des communications au XXIe siècle.

Suivant