Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Initiative de services de bibliothèque équitables

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Recherche stratégique

FRBR et RDA : Progrès dans la description des ressources de divers formats

4. Vers une solution du problème des divers formats

A la suite de l' International Conference on the Principles & Future Development of AACR en 1997, deux mesures devaient être prises, en particulier, que soit entrepris un processus de révision qui a mené à une déconstruction complète des RCAA2, et l'élaboration d'une nouvelle norme pour leur succéder, RDA : Ressources : Description et Accès :

  • Mesure : Suivre la recommandation qu'une technique de modélisation des données soit utilisée pour effectuer une analyse logique des principes et des structures sous-jacentes aux RCAA.
  • Mesure : Solliciter une proposition pour réviser la règle 0.24 en vue de faire avancer la discussion sur la primauté du contenu intellectuel par rapport au format physique.

4.1 The Logical Structure of the Anglo-American Cataloguing Rules

Tom Delsey, qui a présenté la communication, « Modeling the Logic of AACR », dans le cadre de la conférence internationale, et membre du groupe d'étude de l'IFLA qui a élaboré le modèle FRBR, a été chargé d'effectuer l'analyse logique. Il a utilisé un modèle de type entité-relation, et, a élaboré, avec l'aide d'autres personnes,52 une analyse détaillée des parties 1 et 2 des RCAA qui ont permis de jeter la lumière sur certains problèmes fondamentaux de la structure logique des RCAA. Il est question de l'analyse dans le document intitulé The Logical Structure of the Anglo-American Cataloguing Rules.

Le premier enjeu clé abordé a été la question : « Le concept de classe de documents tel que reflété actuellement dans le code sert-il de base viable à une structure élargie appropriée aux nouvelles formes de documents numériques? » 53 [traduction libre] Pour aborder la question à savoir si les RCAA pourraient facilement être élargies pour décrire les nouveaux types de ressources bibliographiques, Delsey a examiné l'hypothèse sous-jacente au concept de « classe de documents ». La règle 0.24 tient pour acquis que la classe de documents a été définie en fonction d'un support matériel :

L'utilisation de la première partie repose sur le principe fondamental que la description du support matériel d'un document doit s'appuyer en premier lieu sur le chapitre traitant de la classe de support à laquelle le document appartient... En bref, le point de départ pour décrire est le support matériel du document en main…

Cependant, au cours de la modélisation des données et en examinant plus à fond les chapitres de la Partie I, Delsey a démontré que seulement cinq classes de documents étaient définies en fonction du support matériel : enregistrements sonores, images en mouvement, enregistrements vidéos, fichiers informatiques et microformes. Le matériel cartographique, les documents graphiques, et les artéfacts tridimensionnels et les échantillons n'étaient pas en fait définis en fonction des supports matériels, mais selon le type de contenu. La musique, dans le contexte des RCAA, n'est que la musique telle qu'exprimée dans la notation musicale, c.-à-d., les partitions. En considérant le modèle FRBR comme moyen de régler le problème, il est possible de constater que certaines classes de documents sont définies en fonction des attributs au niveau de la manifestation, comme les enregistrements vidéos, l'un est défini en fonction d'un attribut au niveau de l'expression, c.-à-d., les partitions musicales, et certains sont définis en fonction des attributs au niveau de l'œuvre, comme le matériel cartographique. Il est peu étonnant qu'il ait été difficile d'élargir les RCAA2 afin de décrire les nouveaux types de ressources et difficile de décrire les ressources comportant différents types de documents. Les classes étaient considérées comme étant égales, mais elles étaient en fait disparates et incohérentes. Compte tenu d'une telle incohérence, deux questions pressantes ont été soulevées : si une ressource appartient à deux ou plusieurs classes de documents, les règles associées à quelle classe devraient l'emporter? Dans le même ordre d'idée, dans le cas d'un nouveau type de ressource, si elle appartient à deux ou à plusieurs classes de documents, quelle classe de documents devrait l'emporter?

La recommandation pour répondre à cette question clé était de considérer la possibilité de « déconstruire » la classe de documents et d'élaborer une méthode plus souple de telle sorte que les RCAA puissent facilement être élargies à la description des nouveaux types de documents. Comme le concept de classe de documents dominait la structure de la Partie I, la recommandation a été formulée ainsi : « Utiliser le modèle élaboré pour cette étude afin d'évaluer les options de restructuration de la Partie I du code. »54 [traduction libre] La recommandation se poursuit en suggérant la possibilité de réorganiser la Partie I selon les zones de l'ISBD.

4.2 Révision partielle de la règle 0.24

La deuxième mesure, « Solliciter une proposition pour réviser la règle 0.24 en vue de faire avancer la discussion sur la primauté du contenu intellectuel par rapport au format physique », a été assignée au ALCTS CCS Committee on Cataloging: Description & Access (CC:DA). Les membres devaient examiner la règle 0.24 et préparer une proposition de la révision de la règle. Le groupe de travail CC:DA a déterminé deux aspects du problème : (1) comment décrire une ressource bibliographique qui a de multiples caractéristiques et (2) comment procéder avec un contenu intellectuel identique existant sur divers supports, aussi appelé le problème de variation du format dans son rapport.55 Le groupe a préparé une proposition de révision qui a mené à la modification de la règle 0.24 en 2001.

Il est important de faire ressortir tous les aspects du document à décrire, à savoir son contenu, son support, son type de publication, ses relations bibliographiques, et ce, qu'il soit publié ou non. Quelque soit la zone de la description, tous les aspects pertinents doivent être décrits. [traduction libre]

La révision venait en réponse au problème de la façon de décrire une ressource bibliographique qui a de multiples caractéristiques. Elle n'indiquait aucune préséance parmi les classes de documents, pas plus qu'elle ne traitait de l'incohérence dans la classification des classes de documents. Tout changement apporté aux classes de documents entraînerait nécessairement des changements à la structure de la Partie I des RCAA2.

Le groupe de travail a appuyé également explicitement la recommandation faite par Tom Delsey de restructurer la Partie I, et a reconnu que l'entière résolution du problème de la règle 0.24 ne pouvait être faite simplement par la révision d'une seule règle. Le groupe de travail a indiqué clairement que la formulation de la proposition de la révision se voulait une étape intérimaire :

Il est évident que la révision nécessaire pour réorganiser les RCAA2 par zone de l'ISBD sera exhaustive. Par conséquent, le CC:DA recommande qu'une approche par étape soit adoptée, à savoir que le texte de la règle 0.24 soit changé immédiatement, mais que davantage de temps soit consacré à la réorganisation des chapitres des RCAA2 en fonction des zones de l'ISBD.56 [traduction libre]

Le groupe de travail a prédit également que « le problème de variation du format » aurait de lourdes conséquences et a recommandé que le Joint Steering Committee forme un autre groupe de travail pour examiner ce problème.

4.3 Groupe de travail sur la variation du format

Le Joint Steering Committee a nommé le Format Variation Working Group (FVWG). Comme l'a résumé Jennifer Bowen, sa présidente :

Bien que le groupe ait eu de nombreuses attributions rattachées à son mandat exigeant de réaliser diverses tâches spécifiques pour le JSC, toutes ces tâches avaient comme élément commun de traiter de l'entité de l'expression des FRBR. 57[traduction libre]

La première attribution consistait à examiner la viabilité du catalogage au niveau de l'expression. À première vue, on pourrait se demander pourquoi le JSC à encadrer le mandat de cette façon, plutôt que de demander au groupe d'examiner le « problème de variation du format », tel que l'a décrit le ALCTS Task Force. Le ALCTS Task Force avait défini le problème de la variation du format comme le problème des diverses versions : « la même expression de la même œuvre peut exister sur différents supports (le problème des « diverses versions ») ». 58 Cependant, compte tenu des éclaircissements du modèle FRBR, la question de la variation du format n'est pas uniquement une question de savoir comment aborder la description d'un contenu identique sur différents supports; il s'agit également de savoir comment aborder la description de différentes expressions d'une même œuvre. Le modèle FRBR identifie le type de support comme un attribut au niveau de la manifestation, et la forme d'expression comme un attribut au niveau de l'expression. C'est en empruntant la perspective du modèle FRBR qu'il est possible de voir comment la « variation du format » est une question de savoir comment décrire et comment donner l'accès aux différentes expressions d'une même œuvre, ainsi qu'aux différentes manifestations d'une même expression. L'objectif du groupe visait l'entité de l'expression, et les relations bibliographiques entre l'expression et les autres entités du groupe 1, en particulier entre l'œuvre et l'expression.

Pat Riva, un membre du FVWG, a résumé le travail du groupe :

L'entité de l'expression était l'entité du groupe 1 la moins explicite des RCAA2. Le FVWG s'est engagé dans une entreprise de réflexion de trois ans qui a mené éventuellement à des propositions de vedettes pour les œuvres et les expressions qui pourraient servir de citations ou d'identificateurs de ces entités, en vue de clarifier la structure parmi les manifestations d'une seule œuvre. Le comité a considéré également la façon de fournir une base significative pour regrouper les manifestations selon la forme d'expression ou le type de contenu de base; ce travail visait à fournir un contexte en vue de réévaluer le rôle, la fonction et la forme de l'indication générale du genre de document (IGGD).59 [traduction libre]

En 2002, le JSC repensait l'indication générale du genre de document (IGGD). En septembre 2002, le JSC confiait une autre attribution au FVWG, indiquant clairement l'intention suivante :

Le JSC a exploré la faisabilité de « déconstruire » l'IGGD en utilisant un terme ou un instrument dans la notice bibliographique pour représenter le mode d'expression, et en déplaçant les termes représentant le format matériel et le type de support à la zone 5 ou dans les notes … Il a été suggéré que l'indicateur au niveau de l'expression pourrait être un élément dans la citation au niveau de l'expression, qui soit proposé par le Format Variation Working Group. Le groupe de travail doit développer ces idées et faire des recommandations quant à la façon dont le mode d'expression pourrait être représenté dans la notice bibliographique.60 [traduction libre]

L'IGGD est un « terme indiquant la grande classe à laquelle appartient un document  » (glossaire des RCAA2). Une fois que le concept de la classe de documents s'est retrouvé sous observation, à la suite de l'analyse logique de Delsey, il était évident que les mêmes incohérences s'appliquaient à l'indication générale du genre de document. Tout comme dans le cas de la classe de documents, si l'on examine les termes utilisés comme l'IGGD, certaines d'entre eux décrivent les attributs au niveau de la manifestation, comme microforme, l'un au niveau de l'expression, musique, et certains au niveau de l'œuvre, comme échantillon. Tout comme le concept de la classe de documents, les classes sont disparates et incohérentes.

Le FVWG a fait un certain travail d'amorce sur la catégorisation des « modes d'expression ». Il était évident qu'une grille ou un cadre extensible était nécessaire pour remplacer les IGGD. Le FVWG a mis l'accent sur la forme d'expression, et sa relation à la forme du contenu. Ce travail était en cours au moment où le JSC prenait la décision de passer de la modification des RCAA2 à l'élaboration d'une nouvelle édition qui serait appelée RCAA3. En décidant d'opter pour une nouvelle édition, le JSC a nommé Tom Delsey comme éditeur. Le travail du FVWG, tant sur les citations au niveau de l'expression que le travail préliminaire sur les façons de remplacer les IGGD, a été transmis au nouvel éditeur et subsumé au travail sur les RCAA3.

4.4 RCAA3

Tom Delsey a suggéré dans la recommandation 1 de son analyse logique, Partie 1, qu'il existe peut-être une façon de réorganiser la première partie des RCAA2, c'est-à-dire d'utiliser les zones de l'ISBD comme structure sous-jacente des règles, plutôt que la structure existante des chapitres basée sur la classe de documents. Dès 1999, le travail était amorcé sur un prototype « alpha » expérimental d'une première partie réorganisée des RCAA2, créé par Bruce Johnson et Bob Ewald. Le prototype réorganisait simplement les règles, mais il s'agissait de la première étape du processus de « déconstruction ». Il s'agissait de tirer les règles hors de la structure en se fondant sur les chapitres traitant de la classe de documents, et de les organiser en fonction des zones de l'ISBD. La réorganisation a mis en lumière certains problèmes et divergences. Un groupe de travail de l'ALA, ALA Task Force on Consistency across Part I of AACR2, a été chargé d'analyser la cohérence des règles dans l'ensemble des chapitres de la première partie. Le processus de « déconstruction » passait alors à l'étape suivante. En utilisant le prototype du texte réorganisé, le groupe devait examiner le niveau du chevauchement entre les règles semblables provenant des divers chapitres, et cerner les incohérences, les divergences ou les conflits entre les règles semblables. Le groupe de travail a proposé des révisions afin d'accroître la cohérence. Le groupe a consolidé ensuite son travail sur les règles réorganisées et a préparé un autre prototype de la première partie réorganisée.61 La réorganisation du texte des règles a permis d'amorcer un processus de visualisation d'une nouvelle organisation de la structure du code de catalogage.

En 2002, Pat Riva, membre du Format Variation Group, a été chargée par le Joint Steering Committee d'examiner la terminologie utilisée dans les RCAA2 et de proposer des façons de rendre la terminologie des RCAA2 cohérente avec celle des FRBR. Ce processus d'incorporation de la terminologie des FRBR aux RCAA2 a mis en lumière le fait que la terminologie des FRBR ne pouvait tout simplement pas être greffée aux RCAA2, mais qu'il fallait repenser à une nouvelle approche. La tâche de l'incorporation de la terminologie des FRBR a été un premier catalyseur de l'alignement du code de catalogage sur le modèle FRBR, ainsi qu'une première étape de la transformation des RCAA2 en norme RDA. Le travail pour réaliser cette tâche s'est poursuivi jusqu'en 2004, alors que l'éditeur des RCAA3 nouvellement nommé a été chargé de continuer le travail pour incorporer la terminologie et les concepts des FRBR.

En avril 2004, le Committee of Principals (CoP) et le JSC ont décidé que l'ampleur de la réorganisation et des changements nécessaires surpassait la quantité de « modifications » et exigeait une révision complète des règles. Ils ont nommé la nouvelle révision RCAA3 : Ressources : Description et accès.

Une nouvelle ébauche de la première partie a été préparée. Dans les commentaires du JSC à propos du contexte, se trouvait un résumé des objectifs de la nouvelle édition :

Les révisions entreprises comprendront une ré-articulation de la fonction du catalogue et une « déconstruction » logique de nombreux concepts sous-jacents à la structure et formulation actuelles des règles. Dans un tel contexte, les objectifs établis pour la révision comprendront l'alignement des règles sur les concepts et la terminologie utilisés dans les Spécifications fonctionnelles des notices bibliographiques, et le réexamen des hypothèses sous-jacentes aux concepts comme la classe du document, la vedette principale, l'auteur et les titres uniformes. L'adaptation des concepts sous-jacents aux règles en vue d'intégrer la description des nouvelles formes émergentes et ressources numériques est un enjeu important qui doit être réglé avec cette nouvelle édition.62 [traduction libre]

Les changements proposés pour les RCAA3 ont accru la tâche de l'intégration des FRBR aux règles de catalogage et ont permis d'explorer une nouvelle organisation et structure. Les objectifs et les principes ont été articulés ainsi que l'intention d'incorporer un cadre théorique en vue de bâtir le jugement du catalogueur. La division en Parties I et II a continué à refléter la structure des RCAA2, avec l'ajout d'une troisième partie relative au contrôle d'autorité. Toutefois, il y avait une nouvelle structure des chapitres de la première partie. L'ébauche démontrait également une nouvelle approche à l'égard de la classe de documents et des IGGD, selon laquelle il y avait une différentiation consciente entre le type de contenu et le type de médium. Le concept de la classe du document était sur le point d'être retiré et remplacé par un nouveau cadre logiquement plus rigoureux et extensible en vue de la description technique et du contenu des ressources. Il s'agissait de la première étape d'une nouvelle approche pour décrire le contenu, le médium et le support. Toutefois, alors que de nouveaux changements étaient proposés et discutés, il est devenu évident que la norme s'orientait dans la bonne voie, mais qu'elle n'était pas allé encore assez loin.

Tiré de la réponse de la Bibliothèque du Congrès à l'ébauche des RCAA3, en mars 2005 (5JSC/AACR3/I/LC response) :

La Bibliothèque du Congrès appuie le JSC dans son initiative d'améliorer les règles de catalogage et offre les commentaires constructifs suivants à cette fin. Nous aimerions que la prochaine édition des règles aille plus loin vers la réalisation des objectifs et des principes établis pour les règles. Nous aimerions voir des changements plus agressifs correspondant aux catalogues sur le Web et aux capacités futures ...63 [traduction libre]

La British Library a exprimé également la nécessité d'aller de l'avant de façon plus radicale en réponse à l'ébauche (5JSC/AACR3/I/BL response) :

Le texte tel qu'ébauché dans la première partie est bien connu des utilisateurs des RCAA2 et il y a grandement lieu de généraliser, de clarifier et d'améliorer ce texte pour répondre aux besoins constants de ces utilisateurs du catalogage dans notre environnement en constante évolution. Toutefois, dans le but de rejoindre d'autres communautés que la communauté traditionnelle des RCAA et de faire en sorte que la norme soit reconnue et utilisée par d'autres, nous sommes d'avis qu'un autre produit, plus radical est nécessaire. Un qui soit disponible sur le Web, et qui puisse être facilement personnalisé par n'importe quelle communauté qui a besoin instantanément de lignes directrices quant au contenu.64 [traduction libre]

En avril 2005, le CoP et le JSC ont annoncé un autre changement à l'approche, qui permettrait de se débarrasser des contraintes de la structure des RCAA, pour passer à un alignement plus complet sur le modèle FRBR, et ainsi permettre de fonctionner entièrement dans l'univers numérique. La nouvelle norme a été nommée RDA, Ressources : Description et accès, une nouvelle norme conçue pour l'univers numérique.


52. Pour la première partie, la structure logique a été élaborée avec l'aide de Beth Dulabahn, Michael Heaney et Jean Hirons, pour la deuxième partie, avec l'aide de Beth Dulabahn et de Michael Heaney.

53. Tom Delsey. The Logical Structure of the Anglo-American Cataloguing Rules. (1998): Part 1, key issue no. 1
www.rda-jsc.org/0903out.html
(Disponible en anglais seulement)

54. Ibid, Part 1, recommendation no. 1.

55. ALCTS CC:DA Task Force on Rule 0.24. Overview and Recommendations Concerning Revision of Rule 0.24, (JSC document, 4JSC/ALA/30, August 16, 1999):
3. www.libraries.psu.edu/tas/jca/ccda/tf-024a.html#report
(Disponible en anglais seulement)

56. Ibid, 5.

57. Bowen, « FRBR: Coming Soon to Your Library? » 176.

58. ALCTS CC:DA Task Force on Rule 0.24. Overview and Recommendations Concerning Revision of Rule 0.24, 3.

59. Riva, « Introducing the Functional Requirements for Bibliographic Records, » 10.

60. Joint Steering Committee for Revision of AACR. Format Variation Working Group: Additional Term of Reference. (4JSC/Chair/71/Rev/2, 20 October 2002).
www.rda-jsc.org/0903out.html
(Disponible en anglais seulement)

61. ALCTS CC:DA Task Force on Consistency across Part 1 of AACR. « Documents. »
www.libraries.psu.edu/tas/jca/ccda/tf-con1.html
(Disponible en anglais seulement)

62. Joint Steering Committee for Revision of AACR. AACR3. Part I. Constituency Review of December 2004 Draft (5JSC/AACR3/I, 17 December 2004):
3. www.rda-jsc.org/0903out.html
(Disponible en anglais seulement)

63. Library of Congress. AACR3. Part I. Constituency Review of December 2004 Draft: LC Response. (5JSC/AACR3/I/LC response, March 25, 2005):
1. www.rda-jsc.org/0903out.html
(Disponible en anglais seulement)

64. British Library. AACR3. Part I. Constituency Review of December 2004 Draft: British Library Response. (5JSC/AACR3/BL response, 31 March 2005):
1. www.rda-jsc.org/0903out.html
(Disponible en anglais seulement)

Précédent |Table des matières | Suivant