Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Initiative de services de bibliothèque équitables

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Changement. Choix. Espoir.

Rapport d'étape sur l'Initiative de services de bibliothèque équitables
février 2009

Télécharger les graticiels

[PDF 664 Ko], [RTF 8 921 Ko]

Audio [MP3 21 955 Ko]

Introduction

Environ un Canadien sur trois vit avec un handicap1. Un dixième de ces personnes sont incapables de lire les imprimés2. Cette incapacité empêche les personnes de lire les imprimés présentés sous format courant, en raison d'une déficience visuelle, d'un trouble d'apprentissage ou d'une incapacité qui fait en sorte qu'elles ne puissent tenir un livre. Les Canadiens souffrant d'une telle incapacité requièrent de la documentation dans les médias substituts, tel que le braille, les enregistrements sonores, les ouvrages en gros caractères et les textes électroniques. Il se peut qu'ils aient recours à une technologie d'assistance pour répondre à leur besoin d'information.

Moins de cinq pour cent des documents publiés sont disponibles dans un format que peuvent utiliser ces Canadiens. En 2007, la ministre du Patrimoine canadien a demandé à Bibliothèque et Archives Canada (BAC) de régler ce problème d'inégalité en établissant l'Initiative de services de bibliothèque équitables (ISBE).

L'ISBE vise à créer les conditions favorables et renouvelables d'accès équitable aux services de bibliothèque, de sorte que les Canadiens incapables de lire les imprimés puissent profiter des services de bibliothèques publiques déjà offerts aux personnes qui lisent les imprimés traditionnels. Cette initiative donnera lieu à l'élaboration d'une stratégie nationale d'établissement de partenariats et de soutien d'activités et de services pour répondre efficacement et à long terme aux besoins d'accès à l'information et à la bibliothèque pour les Canadiens incapables de lire les imprimés.

Ce rapport d'étape donne un aperçu des activités qui se sont déroulées au Canada depuis le lancement de l'ISBE, en octobre 2007.

Consultations

La stratégie nationale sera élaborée à la suite de discussions auprès d'intervenants, et l'ISBE entretient un dialogue continu avec ces groupes.

Au cours des quatorze derniers mois, l'ISBE a sensibilisé un grand nombre d'intervenants dans l'ensemble du Canada, notamment :

  • les petites, les moyennes et les grandes bibliothèques publiques;
  • les groupes de personnes handicapées;
  • les représentants des gouvernements provinciaux et territoriaux;
  • l'industrie canadienne de l'édition;
  • les producteurs de médias substituts, le secteur à but non lucratif et le secteur privé.

Ces consultations ont permis à l'ISBE de mieux comprendre les difficultés qu'ont les bibliothèques à offrir aux Canadiens incapables de lire les imprimés des services de bibliothèque équitables. Elles ont également permis de regrouper des partenaires potentiels et de définir de nouvelles approches et possibilités. Voici quelques points saillants de ces consultations :

Alliance pour l'égalité des personnes aveugles du Canada (AEBC)

« Ce n'est pas tant l'accès aux services de bibliothèque publics qui soit problématique pour les personnes aveugles du Canada, mais bien leurs droits à titre de citoyens. »

Plus de 30 membres de l'AEBC de partout au pays ont rencontré une représentante de l'ISBE, en mai 2008, afin de discuter des questions clés suivantes :

  • la capacité des bibliothèques à prêter de l'équipement spécialisé, comme des lecteurs de format DAISY, pour permettre aux personnes incapables de lire les imprimés de lire des livres audio navigables;
  • l'accès rapide à des catalogues de bibliothèque qui comprennent tout le matériel disponible;
  • la formation du personnel des bibliothèques publiques sur les technologies d'assistance et la façon de répondre aux besoins des personnes incapables de lire les imprimés;
  • la disponibilité des médias substituts, des documents de référence et des options pour tenir au courant les personnes incapables de lire les imprimés à propos des évènements et des nouvelles acquisitions.

Association canadienne des troubles d'apprentissage (ACTA)

En octobre 2008, l'ISBE a participé à un groupe de discussion sur l'accès aux services de bibliothèque organisé dans le cadre de la conférence de l'Association canadienne des troubles d'apprentissage (ACTA), qui a eu lieu à Halifax, en Nouvelle Écosse. Les discussions étaient axées sur divers domaines d'intervention, dont les préférences de formats de lecture (PDF et Word), la disponibilité des documents numériques comme les cyberlivres, et les technologies d'assistance nécessaires dans les bibliothèques.

Les questions suivantes ont été abordées :

  • le besoin de personnes ressources désignées pour aider les personnes incapables de lire les imprimés;
  • des options en vue d'améliorer la signalisation;
  • la fonction d'anticipation des mots dans les moteurs de recherche des catalogues, comme la formule « Essayez avec cette orthographe »;
  • l'affichage des évènements connexes et d'autres renseignements sur le Web, qui pourront ensuite être lus à l'aide de la technologie d'assistance.

L'ISBE collabore avec l'ACTA afin de mieux comprendre les besoins d'accès à la bibliothèque des personnes ayant des troubles d'apprentissage en vue d'autres consultations qui auront lieu au cours de la prochaine année.

Table ronde

Le 3 décembre 2008, au moyen d'une table ronde sur l'ISBE, BAC a célébré la Journée internationale des personnes handicapées, la signature de la Convention relative aux droits des personnes handicapées par le Canada, le 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme et le 200e anniversaire de la naissance de Louis Braille. Parmi les orateurs se trouvaient Ian E. Wilson, Roch Carrier, Jim Sanders et l'honorable James Hugessen. Le programme est offert sous forme de webdiffusion dans les deux langues officielles, sur le site de BAC.

Groupes de discussion sur les services des bibliothèques publiques

Les principaux participants aux séances des groupes de discussion sur les bibliothèques publiques qui ont eu lieu en septembre 2008 à West Vancouver, à Toronto et à Halifax, étaient les bibliothécaires en contact direct avec le public, les gestionnaires et les lecteurs incapables de lire les imprimés. Les séances étaient axées sur les questions suivantes :

Quels sont les rôles et les responsabilités des bibliothécaires en contact direct avec le public pour ce qui est de la prestation de services équitables?

  • Quelles questions relatives aux collections devons nous résoudre, et comment?
  • Quelles questions relatives aux appareils et accessoires fonctionnels devons nous résoudre, et comment?
  • Quels systèmes de soutien devons-nous mettre en place (à l'échelle locale, provinciale ou nationale), quels seront leurs rôles et leurs responsabilités, et comment les bibliothèques auront elles accès à leurs services?

Les trois séances ont indiqué un soutien important de la part des bibliothèques, et elles ont permis de déterminer plus de 30 priorités d'intervention.

Les participants ont conclu que les bibliothèques publiques :

  • offrent des services à presque toutes les collectivités canadiennes en tant qu'institutions de base;
  • offrent des services à une clientèle très diversifiée, mais leur capacité à répondre aux besoins des personnes incapables de lire les imprimés est réduite en raison d'une formation inadéquate, d'un manque de personnel spécialisé et d'un financement insuffisant;
  • nécessitent une centralisation de l'expertise afin de mieux répondre aux besoins des personnes incapables de lire les imprimés;
  • doivent mieux promouvoir leurs services;
  • doivent former des partenariats avec des organisations œuvrant auprès de personnes handicapées, des associations de consommateurs et des fournisseurs qui se spécialisent dans les services aux personnes incapables de lire les imprimés;
  • favorisent l'augmentation du nombre de produits vendus dans le commerce sous la forme de médias substituts;
  • reconnaissent les défis associés aux changements technologiques, notamment le coût et les autres questions liées à l'utilisation d'appareils et d'accessoires fonctionnels.

Sondage auprès des bibliothèques publiques du Canada

En juillet et en août 2008, l'Association canadienne des bibliothèques (ACB), en tant que membre du groupe de travail sur l'ISBE, a effectué un sondage auprès des bibliothèques publiques du Canada. Le sondage a été distribué aux bibliothèques membres du Conseil des bibliothèques urbaines du Canada ainsi qu'à des représentants du Conseil provincial et territorial des bibliothèques publiques et à leurs parties constituantes; l'ensemble des dix provinces et des trois territoires ont répondu au sondage. En tout, 251 réponses au sondage ont été renvoyées, ce qui correspond à un taux de réponse de 40 pour cent, à 1 957 points de service et à près de huit millions d'usagers de bibliothèques. Les réponses au sondage ont indiqué un important intérêt pour la question des services de bibliothèque équitables, et elles ont donné à l'ISBE une idée plus précise des difficultés, des possibilités et des questions particulières.

Le sondage comportait des questions précises sur la taille et le média des collections à l'intention des Canadiens incapables de lire les imprimés; la disponibilité de l'équipement spécialisé, du mobilier ou de la formation; l'accès public à Internet; l'inscription de la bibliothèque au service Visunet de l'Institut national canadien pour les aveugles (INCA).

Résultats préliminaires du sondage :

  • Plus les bibliothèques sont grandes, plus elles possèdent des collections et de l'équipement spécialisés, et plus elles sont susceptibles d'offrir des livres audio ou des cyberlivres téléchargeables.
  • Les bibliothèques urbaines ont tendance à posséder plus de matériel spécialisé.
  • Très peu de bibliothèques, peu importe leur taille, ont une personne désignée pour venir en aide aux personnes incapables de lire les imprimés.
  • Les collections de médias substituts sont principalement composées de livres à gros caractères et de cassettes audio parlées, alors que les CD occupent la troisième place en importance au sein des collections, suivis des livres téléchargeables.
  • Le nombre de livres téléchargeables offerts est important, compte tenu du fait que ces bibliothèques n'ont commencé à développer leurs collections téléchargeables qu'au cours des dernières années.
  • Les petites bibliothèques ont très peu de collections de médias substituts, ce qui semble refléter leurs difficultés à utiliser les fonds disponibles au maximum pour répondre aux besoins des populations relativement petites de lecteurs incapables de lire les imprimés dans leur collectivité.

Recherche

Afin d'encourager la mise en œuvre de changements significatifs, l'ISBE effectue des recherches pour obtenir les renseignements les plus récents. Les principaux résultats obtenus jusqu'à présent dans le cadre de ces recherches sont décrits ci dessous :

Étude de l'édition de livres audio et de cyberlivres au Canada

« Le choix accru de contenu de livres numériques présente de nouvelles possibilités aux lecteurs incapables de lire les imprimés, particulièrement lorsqu'il est combiné aux technologies d'assistance à l'intention des lecteurs ayant des incapacités. » [Traduction libre]

Cette étude donne un premier aperçu global de l'édition de livres audio et de cyberlivres au Canada. Elle examine les questions et les tendances actuelles relatives à la production, à la distribution et à l'utilisation de médias non imprimés, ainsi que l'édition numérique, tant à l'intention des lecteurs ordinaires que des personnes incapables de lire les imprimés.

L'étude, qui se penche sur deux grands médias (les livres audio et les cyberlivres), a permis de déterminer l'existence d'un marché numérique dynamique qui évolue et qui prend de l'expansion rapidement en raison de la demande changeante des consommateurs et des nouvelles technologies.

D'abord, le marché des livres audio est en croissance rapide au Canada. Compte tenu de son taux de croissance de huit à dix pour cent par année, il devance de manière importante la croissance globale dans le marché du livre. L'étude a permis de conclure que les publics ordinaires sont prêts pour le matériel numérique, que les dispositifs numériques sont de plus en plus utilisés et que la numérisation du contenu de livres augmente rapidement.

Cependant, l'étude a également permis de déterminer d'importants problèmes. Par exemple, les circuits de vente d'éditions numériques comprennent relativement peu de contenu canadien, car le marché canadien en matière de contenu de livres numériques est principalement influencé par les grands éditeurs internationaux. De plus, la disponibilité des livres numériques ne garantit pas leur accessibilité, compte tenu de la diversité des médias, des compétences informatiques requises et du coût de l'équipement. Finalement, la gestion des droits et du droit d'auteur peut influencer la décision de l'éditeur de produire ou non des éditions électroniques.

L'étude se termine par un aperçu de la façon dont les éditions numériques sont recueillies et distribuées par les bibliothèques publiques du Canada, ainsi que par une discussion sur les facteurs qui favorisent ou entravent l'offre et l'utilisation de ressources non imprimées dans les bibliothèques canadiennes.

Étude du tarif des livres de bibliothèque et des programmes de documentation à l'usage des aveugles

Cette étude examine le tarif des livres de bibliothèque et les programmes de documentation à l'usage des aveugles dans le contexte du partage des ressources pour les Canadiens incapables de lire les imprimés. Elle donne un résumé des programmes actuels et des recommandations sur les améliorations qui peuvent y être apportées pour faciliter le partage des ressources, le prêt interbibliothèques et la livraison à domicile des documents en médias substituts de la bibliothèque.

Document d'information sur les progrès en matière de description des ressources pour les documents en médias substituts

L'ISBE a demandé la préparation d'un document d'information sur l'incidence des règles de catalogage, notamment les Functional Requirements for Bibliographic Records (FRBR) et les nouvelles règles Resource Description and Access (RDA), sur l'accès aux notices catalographiques pour les documents en médias substituts.

Le document d'information donnera une description de la pertinence de l'affichage FRBR pour les documents en médias substituts afin d'améliorer le processus de recherche de ressources pour les Canadiens incapables de lire les imprimés. Le document permettra également de discuter de la façon dont les règles RDA permettront d'améliorer la description des documents en médias substituts, et donc l'accès à ceux ci. Un document final sera fourni à l'ISBE en mars 2009.

Outils et formation

En plus de la consultation et de la recherche, l'ISBE travaille à la création d'outils et de formation qui favoriseront les services de bibliothèque équitables au Canada. Voici quelques points saillants :

Centre d'échange de documentation électronique

Un centre d'échange de documentation électronique pour la production de médias substituts permettra aux éditeurs de mettre à la disposition des producteurs de médias substituts rapidement et de façon sécuritaire leurs fichiers électroniques. Le centre d'échange a vu le jour en tant que projet pilote de BAC. Après avoir examiné les recommandations effectuées dans le cadre du projet pilote, l'ISBE travaille à l'amélioration du centre d'échange pour qu'il devienne une solution de commerce électronique. Le centre d'échange a pour but d'offrir aux éditeurs et aux producteurs une interface plus conviviale qui comprend de nouvelles caractéristiques pour réduire davantage les délais et les coûts, tant pour les éditeurs que pour les producteurs. L'application comprendra des modules distincts qui leur permettront de l'adapter à leurs besoins et à leurs préférences. Ces nouvelles caractéristiques peuvent comprendre des systèmes de gestion de la clientèle, des données statistiques, l'établissement de rapports ainsi qu'un système de gestion des demandes.

Cette initiative est appuyée par les grands éditeurs et producteurs de médias substituts au Canada. L'ISBE travaille en collaboration avec le Canadian Publisher's Council (CPC) et l'Association nationale des éditeurs de livres (ANEL) pour encourager un plus grand nombre d'éditeurs à participer à l'initiative. Le contrat de licence type entre éditeurs et producteurs a été examiné et mis à jour afin de mieux représenter les intérêts de ces deux groupes importants.

Le but du centre d'échange est d'accroître la production de médias substituts et de les mettre rapidement à la disposition des personnes incapables de lire les imprimés.

Normes et formation sur les services de bibliothèque

Des consultations auprès de bibliothécaires de partout au pays ont clairement permis de déterminer l'importance cruciale des directives et de la formation pour le personnel de bibliothèque. Afin de répondre à ce besoin, l'ISBE, en suivant les conseils du groupe de travail de l'ACB, travaille à la création d'une ressource en ligne qui fournira des directives détaillées aux bibliothèques sur la façon dont elles peuvent offrir des services de bibliothèque équitables aux lecteurs incapables de lire les imprimés.

L'ISBE travaille également à l'élaboration d'une trousse pédagogique officielle, accessible en ligne, qui sera distribuée dans l'ensemble du pays. L'ISBE offrira un atelier sur les services gratuits d'accessibilité lors de la conférence de l'ACB, qui aura lieu en mai 2009.

Portail Internet

Parallèlement au centre d'échange, l'ISBE travaille à l'établissement d'un portail Internet entièrement accessible qui servira de porte d'accès pour obtenir de l'information et des ressources susceptibles d'intéresser les personnes incapables de lire les imprimés. Le portail dirigera les usagers vers les documents offerts en médias substituts.

Un pas vers l'avant

Le changement est essentiel pour que les personnes incapables de lire les imprimés puissent profiter du même niveau de choix que celui que tiennent pour acquis la plupart des Canadiens lorsqu'ils accèdent à des documents imprimés. Ce changement donnera également aux personnes incapables de lire les imprimés un nouvel espoir de pouvoir participer pleinement à l'économie du savoir, une participation qui aidera notre pays à évoluer en tant que société libre et démocratique.

La stratégie de l'ISBE sera fondée sur des consultations effectuées auprès d'un grand nombre de Canadiens, qu'il s'agisse des personnes handicapées et des organismes qui les représentent, des membres des bibliothèques du Canada, des éditeurs, des producteurs ou d'autres personnes. La stratégie, qui repose sur les principaux projets de l'ISBE – comme le portail Internet; les modèles de service; les normes et les documents de formation; le centre d'échange de documentation électronique – constituera un pas important vers l'avant pour les Canadiens incapables de lire les imprimés. Elle promet un choix plus vaste et des services de bibliothèque semblables à ceux offerts aux citoyens qui lisent les imprimés traditionnels.

En fin de compte, la stratégie de l'ISBE est axée sur les personnes. Elle vise à former des partenariats et à sensibiliser les gens à la nécessité de travailler ensemble pour faire en sorte que les services de bibliothèque équitables deviennent une réalité au Canada. Ce processus de changement permettra d'enrichir la vie de millions de Canadiens, d'offrir un véritable choix aux personnes incapables de lire les imprimés et de les aider à réaliser leur plein potentiel en tant que personnes et citoyens.


1 Profil de l'incapacité au Canada : aperçu (2001), Statistique Canada

2 Ouvrir le livre : Une stratégie pour un réseau national de services de bibliothèque équitables pour les Canadiennes et les Canadiens incapables de lire les imprimés (2005), Association canadienne des bibliothèques