Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

Numéros international normalisé (ISNs)

ISMN: manuel de l'utilisateur

(Numéro international normalisé de la musique)

Table des matières

  1. Toile de fond
  2. Composition du numéro international normalisé de la musique (ISMN)
  3. Portée de l'ISMN
  4. Principes et procédures que doivent respecter les éditeurs qui numérotent leurs propres publications
  5. Application du système ISMN
  6. Impression et diffusion du numéro ISMN
  7. Le numéro ISMN et les autres numéros internationaux normalisés
  8. Dépôt légal

1. Toile de fond

Le numéro international normalisé du livre (International Standard Book Number, ou ISBN) s'étant révélé un outil global, largement utilisé dans le commerce du livre, les éditeurs de musique ont convenu que l'élaboration d'un numéro normalisé pour la musique imprimée pourrait aussi s'avérer d'une grande utilité.

En 1988, l'antenne britannique de l'Association internationale des bibliothèques, archives et centres de documentation musicaux (AIBM) a proposé à l'Agence internationale de l'ISBN de créer un numéro international normalisé de la musique (International Standard Music Number, ou ISMN). Cette proposition a ensuite été transmise à l'Organisation internationale de normalisation (ISO) en vue de l'élaboration d'une norme internationale.

Le document issu de ces travaux, ISO 10957, Information et documentation-Numéro normalisé de la musique, a été mis au point par le sous-comité 9 du comité technique 46 de l'ISO (ISO/TC 46/SC 9). La Bibliothèque nationale du Canada fournit des services de secrétariat à ce sous-comité.

En janvier 1990, les représentants des éditeurs de musique européens et nord-américains, de l'AIBM, de l'ISO et du système ISBN se sont réunis à la Bibliothèque nationale du Canada à Ottawa pour discuter de divers aspects concernant la forme du numéro ISMN proposé. Après que les participants se soient entendus sur un numéro composé de dix unités, un groupe de travail du sous-comité 9 du comité technique 46 de l'ISO, composé d'éditeurs de musique et de bibliothécaires, a élaboré le système de numérotation normalisée pour la musique. La version finale du document ISO 10957 a reçu une approbation formelle à titre de norme internationale en 1992.

Les principaux motifs de l'adoption d'un numéro ISMN à dix chiffres tiennent au succès qu'a remporté le numéro ISBN et au fait que les numéros à dix chiffres peuvent être incorporés dans le système international de code à barres à 13 chiffres en allongeant simplement le numéro ISBN. Le système ISMN offre ainsi la possibilité de rationaliser l'édition et le commerce de la musique imprimée ainsi que les bibliothèques de musique.

En principe, on peut considérer l'ISMN comme un sous-groupe de l'ISBN, puisque les deux systèmes sont semblables et qu'ils relèvent du même organisme, soit l'Agence internationale de l'ISBN. En outre, la musique imprimée constitue un « livre » au sens du ISBN : Manuel de l'utilisateur et satisfait ainsi aux conditions requises pour la numérotation dans le cadre de l'ISBN.

Pour éviter toute confusion entre l'ISMN et l'ISBN, le numéro ISMN comporte des éléments distinctifs :

  • la première composante est toujours la lettre M;
  • il n'y a pas d'indicatif de groupe car la musique est considérée comme universelle;
  • le chiffre de contrôle est établi suivant un module de 10.

Les deux numéros peuvent donc être utilisés sans préfixe de code à barres dans des activités telles que les commandes, l'identification bibliographique et le traitement interne.

Haut de la page


2. Composition du numéro international normalisé de la musique (ISMN)

Le numéro international normalisé de la musique (ISMN) se compose de la lettre M suivie de neuf chiffres. Le numéro est précédé du sigle ISMN. Par exemple, ISMN M-53002-120-0.

2.1 Éléments

L'ISMN se compose de quatre éléments (dont les deuxième et troisième sont de longueur variable), soit :

2.1.1 Élément distinctif

La lettre M permet de distinguer le numéro ISMN du numéro ISBN.

2.1.2 Indicatif d'éditeur

L'indicatif d'éditeur désigne l'éditeur d'une publication musicale donnée. On attribue un indicatif court aux éditeurs qui produisent de nombreux documents musicaux, tandis que les éditeurs dont la production est plus modeste reçoivent un indicatif plus long. (Voir à la sous-section 2.2 une répartition possible des indicatifs d'éditeur de longueur variable.)

2.1.3 Indicatif de document

Cet élément sert à identifier une édition d'un ouvrage et les divers documents qui s'y trouvent - par exemple, la partition complète, une partition individuelle, l'ensemble des parties des instruments à vent et la partie des hautbois.

L'indicatif de document est attribué à un document particulier par l'éditeur, qui le choisit dans la gamme de numéros qui lui a été attribuée, celle-ci variant selon la longueur de son indicatif d'éditeur.

En règle générale, ce sont donc les éditeurs eux-mêmes qui attribuent les indicatifs de document. Les éditeurs qui attribuent leurs propres indicatifs de document peuvent les utiliser pour identifier leurs documents tout au long du processus de planification ainsi que les documents qu'ils publient à des fins de prêt seulement.

2.1.4. Chiffre de contrôle

Le chiffre de contrôle, composé d'un seul chiffre, est placé à la fin de l'ISMN et permet de vérifier automatiquement la validité de ce dernier.

Le chiffre de contrôle est calculé sur un module de 10. Le chiffre peut être un nombre entre 0 et 9. Ce nombre est déterminé par l'ordinateur suite à l'exécution du calcul suivant.

L'ordinateur multiplie chacun des neufs chiffres de l'ISMN (c.-à-d., la lettre M dont la valeur est fixée à 3, les chiffres composant l'indicatif d'éditeur et les chiffres formant l'indicatif de document) alternativement par les nombres 3 et 1 (de gauche à droite) et il calcule la somme des résultats obtenus. Puis, il détermine la valeur du chiffre de contrôle, soit la différence entre la somme et le prochain nombre plus élevé divisible par 10. Ce nombre plus élevé, ou le total résultant du calcul, doit être divisible par 10, sans reste, afin que l'ISMN soit un numéro valide.

Par exemple, soit l'ISMN M-3452-4680-5:

-

ISMN

Poids
(multiplicateur)

Résultats=

-

M
(M=3)

3

9

Indicatif d'éditeur

3 4 5 2

1 3 1 3

3 12 5 6

Indicatif de document

4 6 8 0

1 3 1 3

4 18 8 0=65

(chiffre de contrôle)

5

-

-

 

La somme des résultats est 65. Le prochain nombre divisible par 10, sans reste, est 70. Le chiffre de contrôle assigné par ordinateur à cet item est 5, et ainsi M-3452-4680-5 est un numéro international normalisé de la musique valide.

2.2 Nombre de chiffres dans chacun des éléments; comment reconnaître les éléments dans un ISMN

Le nombre de chiffres composant l'indicatif d'éditeur et l'indicatif de document (c.-à-d. les 2e et 3e éléments) est variable, mais le nombre total de chiffres contenus dans ces deux éléments est toujours de huit. Lorsqu'on y ajoute le chiffre de contrôle, on obtient les neuf chiffres qui composent le numéro ISMN.

Exemples :
M-9001301-0-5
 
-
M-53001-001-3
 
-
M-706001-00-5
 

L'éditeur dont la production prévue est élevée obtiendra un indicatif d'éditeur composé de trois ou quatre chiffres. Celui ou celle qui a une production plus modeste aura un indicateur d'éditeur de cinq, six ou sept chiffres.

Le tableau qui suit illustre la répartition des indicatifs d'éditeur par rapport au nombre total de numéros disponibles pour l'identification des documents.

Longueur de l'indicatif d'éditeur  
Nombre de numéros disponible
pour l'identification des documents
 
000 - 099
100000
 
1000 - 3999
10000
 
40000 - 69999
1000
 
700000 - 899999
100
 
9000000 - 9999999
10
 

Pour faciliter la lecture, les quatre éléments de l'ISMN sont séparés par des espaces ou par des traits d'union lorsqu'ils sont écrits ou imprimés. Ces espaces ou traits d'union ne sont toutefois pas conservés dans le système informatique, lequel utilise des tranches numériques déterminées pour reconnaître les divers éléments. Puisque l'ISMN est enregistré comme étant M299102349 dans l'ordinateur, il pourrait se produire une confusion à la lecture de l'indicatif d'éditeur, c.-à-d. soit 2991 ou 299. Mais cette possibilité de confusion est éliminée du fait qu'on n'utilise pas la tranche de numéros 100 à 999 de l'indicatif d'éditeur.

Haut de la page


3. Portée de l'ISMN

Le numéro ISMN sert à identifier les publications musicales, qu'elles soient vendues, prêtées, offertes gratuitement, ou produites uniquement pour appuyer un droit d'auteur. Il ne vise pas les enregistrements sonores ou vidéo (à l'exception du rare cas mentionné à la sous-section 7.3). Bien qu'il n'y ait pas de système d'identification international pour ces documents, les enregistrements sonores individuels sont identifiés par le code international normalisé d'enregistrement. De plus le numéro ISMN n'est pas utilisé pour les livres consacrés à la musique, auxquels on attribue un numéro international normalisé du livre (ISBN). On trouvera à la section 7 des observations sur l'application des différents numéros normalisés.

Il faut attribuer un numéro ISMN distinct à chaque élément d'une publication qui est disponible séparément.

Documents auxquels un numéro ISMN doit être attribué :

  • les partitions;
  • les partitions de poche (pour l'étude);
  • les partitions vocales;
  • les ensembles de parties;
  • les parties individuelles disponibles séparément;
  • les feuillets de musique populaire;
  • les anthologies;
  • les autres supports qui font partie intégrante d'une publication musicale (par exemple, une bande magnétique qui constitue l'une des « parties » d'une composition);
  • les textes de chansons ou les paroles publiés avec la musique imprimée (s'ils sont également disponibles séparément);
  • les commentaires publiés avec la musique imprimée (s'ils sont également disponibles séparément);
  • les livres de chansons (facultatif; voir la sous-section 7.1);
  • les publications musicales sur microforme;
  • les publications musicales en braille;
  • les publications électroniques.

Documents auxquels un numéro ISMN ne doit pas être attribué :

  • les livres consacrés à la musique;
  • les enregistrements sonores ou vidéo seuls (y compris les enregistrements disponibles sur support informatique);
  • les périodiques et les collections dans leur ensemble, par opposition aux volumes individuels d'une collection (voir la sous-section 7.2).

Haut de la page


4. Principes et procédures que doivent respecter les éditeurs qui numérotent leurs propres publications

4.1 Attribution d'un indicatif d'éditeur

L'éditeur se verra attribuer un indicatif d'éditeur par le service canadien de l'ISMN. C'est l'Agence canadienne de l'ISBN qui assume ce service au Canada. Le service déterminera la gamme des indicatifs de document mis à la disposition de cet éditeur. Le nombre d'indicatifs de document attribués dépendra du volume de production de l'éditeur. Pour qu'un indicatif d'éditeur approprié lui soit attribué, l'éditeur doit veiller à ce que le service possède le plus de renseignements possible sur ses publications en réserve encore disponibles, de même que sur ses projets d'édition actuels et futurs. Les éditeurs ayant plus d'un lieu d'édition sont priés de consulter la sous-section 5.12.

4.2 Autorité

Les éditeurs sont responsables de l'attribution des indicatifs de document à chacun des documents qu'ils publient. Il est recommandé d'attribuer un numéro ISMN à chaque document dès que le calendrier de production en est fixé.

4.3 Responsabilité

Les éditeurs devraient désigner une personne responsable de l'attribution et de l'application des numéros ISMN.

4.4 Registre

Chaque éditeur doit tenir un registre des numéros ISMN qui sont attribués à ses publications. On devrait trouver dans le registre le numéro ISMN, l'auteur, le titre et le format (le cas échéant).

4.5 Le numéro ISMN comme numéro de stock ou d'édition

Les éditeurs peuvent utiliser le numéro ISMN comme numéro de stock ou d'édition ou l'adapter à cette fin. Les éditeurs qui désirent conserver les anciens numéros de stock ou d'édition en plus du numéro ISMN devront être capables d'établir les correspondances entre les différents systèmes de numérotation.

Haut de la page


5. Application du système ISMN

Il faut attribuer un numéro ISMN distinct à chaque édition différente d'un document musical. De manière plus précise, il faut un nouveau numéro ISMN lorsque :

  • un changement est apporté au contenu musical ou textuel d'une oeuvre, à moins qu'il s'agisse de corrections mineures;
  • le texte qui fait partie intégrante d'une oeuvre musicale est modifié par rapport à une édition antérieure;
  • la traduction d'un texte est ajoutée, supprimée ou modifiée; il faut attribuer un nouveau numéro ISMN même si le texte ou la musique demeurent inchangés par ailleurs;
  • les dimensions matérielles d'un document sont modifiées de façon notable dans le but de produire une édition nouvelle complète, une édition d'étude ou une édition de poche d'une partition.

On ne doit pas attribuer un nouveau numéro ISMN à l'impression ou à la réimpression inchangée d'un document sous le même format et par le même éditeur (sauf si la reliure est changée; à ce sujet, voir la sous-section 5.2). De même, on ne doit pas attribuer un nouveau numéro ISMN à une reproduction faite sur demande à partir du même document d'origine, même si une nouvelle date de reproduction apparaît sur celle-ci.

Les changements de prix ne donnent pas lieu à l'attribution d'un nouveau numéro ISMN.

5.1 Réimpressions en fac-similé et éditions en microforme

Il faut attribuer un numéro ISMN distinct à une réimpression en fac-similé produite par un éditeur différent, ainsi qu'à une édition en microforme.

5.2 Reliures différentes

Il faut attribuer un numéro ISMN distinct à chaque reliure différente sous laquelle paraît un ouvrage donné, même si le contenu est exactement le même. Par exemple, une édition reliée et une édition brochée reçoivent chacune un numéro ISMN distinct.

Partition complète : couverture papier
Partition complète et commentaire
Partition vocale : couverture papier
partition vocale : reliure en toile

= quatre ISMNs
 

Partition instrumentale : couverture papier
Partition instrumentale : sans couverture
= deux ISMNs
 

Si la couverture est modifiée sans que ne le soit le contenu du document, ou si l'on modifie la couleur ou quelque autre détail de la reliure d'une impression par rapport à l'impression précédente, cela n'est pas considéré comme un changement de reliure, et on ne doit pas attribuer un nouveau numéro ISMN.

5.3 Formats différents

Il faut attribuer un numéro ISMN distinct à chaque élément d'une publication qui peut être acheté ou obtenu séparément. Il est fortement recommandé d'incorporer à au moins l'un de ces éléments la liste complète des numéros ISMN attribués à tous les éléments constituants de cette publication (voir également la sous-section 6.1).

5.3.1 Partitions et parties

Lorsqu'une publication est composée de partitions et de parties, la partition complète (un ensemble des parties formant un tout) et chaque partie individuelle (si elles sont disponibles séparément) doivent recevoir des numéros ISMN qui leur sont propres.

Partition complète
Partition vocale
Ensemble des parties chorales
Partie chorale individuelle

= quatre ISMN
 

5.3.2 Partitions disponibles en tant qu'éléments d'un ensemble

Lorsqu'une partition n'est disponible que dans le cadre d'un ensemble et non pas à titre de document vendu séparément, il faut lui attribuer le même numéro ISMN qu'à l'ensemble. Il faut toutefois attribuer à cette partition son propre numéro ISMN si l'on envisage qu'elle sera éventuellement disponible en tant que document distinct.

Partition pour piano et deux parties
(disponibles uniquement dans un ensemble)
= un ISMN
 

Lorsqu'une partition est disponible à la fois en tant que document distinct et en tant qu'élément d'un ensemble, l'ensemble doit recevoir un ISMN et on attribue à la partition son propre numéro ISMN.

Partition
Partition et parties en un ensemble complet
= deux ISMN
 

5.3.3 Parties disponibles séparément

Il faut attribuer un numéro ISMN à chaque partie imprimée séparément qui est disponible sous forme de document distinct.

Partie 1er violon
Partie 2e violon
Partie alto
Partie violoncelle

= quatre ISMN
 

5.3.4 Parties disponibles à la fois séparément et dans un ensemble

Lorsque les parties imprimées séparément sont disponibles à la fois dans un ensemble et à titre de documents distincts, il faut attribuer un numéro ISMN à l'ensemble et un numéro distinct à chacune des parties.

Partie violon
Partie alto
Partie violoncelle
Ensemble des parties

= quatre ISMN
 

5.3.5 Parties disponibles uniquement dans un ensemble

Lorsque les différentes parties instrumentales ou vocales ne sont pas disponibles séparément mais sont offertes uniquement dans un ensemble, il faut attribuer un numéro ISMN à ce dernier. Chaque partie imprimée séparément reçoit uniquement le numéro attribué à l'ensemble.

Partition
Ensemble des parties
= deux ISMN
 

La partition reçoit son propre numéro ISMN; chaque partie individuelle reçoit le numéro ISMN attribué à l'ensemble.

Nota : les parties individuelles qui sont disponibles uniquement dans un ensemble reçoivent leur propre numéro ISMN seulement si elles sont offertes à titre de documents distincts.

5.3.6 Certaines parties disponibles séparément, d'autres offertes uniquement dans un ensemble

Lorsque certaines parties d'un ensemble imprimées séparément sont disponibles individuellement tandis que les autres ne sont disponibles que dans cet ensemble, chacune des parties disponibles séparément reçoit son propre numéro ISMN à titre de document individuel tandis que toutes les autres reçoivent le numéro attribué à l'ensemble dont elles font partie.

5.3.7 Ensembles multiples

Lorsqu'un document individuel disponible séparément est également offert dans un ensemble regroupant seulement de multiples exemplaires de ce document, l'ensemble doit recevoir son propre numéro ISMN.

Feuillet, disponible séparément
Feuillet, ensemble de 100 exemplaires
= deux ISMN
 

5.4 Version différente

Si un éditeur publie plus d'un arrangement ou d'une version d'un même ouvrage, il doit attribuer à chaque arrangement ou version un numéro ISMN qui lui est propre.

Solo pour piano
Version duo pour piano
Arrangement solo pour orgue

= trois ISMN
 

Voix haute
Voix moyenne
= deux ISMN
 

Publications en plusieurs volumes

Lorsqu'une publication est éditée en plusieurs volumes, il faut attribuer un numéro ISMN propre à l'ensemble des volumes et un numéro distinct à chacun des volumes qui composent cet ensemble (voir la sous-section 7.2).

Volume 1
Volume 2
Volume 3
Un numéro pour l'ensemble des trois volumes
et un numéro distinct pour chacun des trois volumes.


= quatre ISMN
 

Partition
Commentaire critique (disponible séparément)
Un numéro pour l'ensemble, un numéro pour la partition et un numéro pour le commentaire


= trois ISMN
 

Nota : si l'un des volumes renferme du texte imprimé, on peut également lui attribuer un numéro ISBN.

5.6 Publications et matériel accessoire

Partition
Commentaire critique (non disponible séparément)
Partie pour voix et clavier

= trois ISMN
 

Feuillet de paroles (non disponible séparément)
= un ISMN
 

Lorsqu'une publication contenant de la musique imprimée comprend du matériel accessoire - par exemple, les paroles ou le texte d'une chanson imprimés séparément, un commentaire ou un autre document similaire - et que les documents sont vendus uniquement dans un ensemble, le matériel accessoire reçoit le même numéro ISMN que le volume qu'il accompagne.

Si le matériel accessoire est vendu à la fois séparément et dans un ensemble, la publication est traitée comme une publication en plusieurs volumes (voir la sous-section).

5.7 Anthologies et extraits

Les anthologies et les extraits doivent recevoir un numéro ISMN qui leur est propre, même si les documents que renferme l'anthologie ou si l'oeuvre au complet ont déjà été publiés ou sont épuisés depuis longtemps.

Si un document a déjà reçu un numéro ISMN dans le cadre d'une publication antérieure, ce numéro devrait être inscrit dans la nouvelle publication (au bas de la première page de musique de chaque pièce, par exemple). Il faut veiller à ce que les numéros ISMN attribués antérieurement et celui qui est attribué à la nouvelle publication puissent être facilement distingués.

5.8 Stock de réserve

On recommande instamment aux éditeurs de numéroter leurs stocks de réserve et de publier les numéros ISMN dans leurs catalogues. Ils devraient également imprimer le numéro ISMN dans la première réimpression disponible d'un document provenant de leur stock de réserve.

5.9 Droits achetés d'autres éditeurs

Lorsqu'un éditeur, y compris un agent détenant un droit de vente exclusif, achète d'un autre éditeur les droits applicables à une oeuvre musicale et qu'il publie cette oeuvre sous sa propre raison sociale, il doit attribuer un numéro ISMN distinct à cette nouvelle publication. Si plusieurs éditeurs ont acheté les droits à une publication, chacun pour son propre territoire, chaque éditeur doit lui attribuer son propre numéro ISMN.

5.10 Publications en collaboration

Lorsqu'une publication est diffusée en coédition par plusieurs éditeurs, chacun d'entre eux doit lui attribuer son propre numéro ISMN. Les numéros ISMN de tous les éditeurs dont le nom apparaît dans la rubrique doivent être imprimés dans la publication et être clairement identifiés.

5.11 Musique vendue ou distribuée par des agents

Suivant les principes du système ISMN, une édition déterminée, publiée par un éditeur déterminé, reçoit un seul numéro ISMN. Il faut conserver ce numéro quel que soit l'endroit où la musique est distribuée ou vendue et quel que soit le distributeur ou le vendeur. Un distributeur peut attribuer un numéro ISMN uniquement dans les circonstances exceptionnelles suivantes :

  • a) lorsque la musique importée par un distributeur ou un agent exclusif provient d'un pays qui n'a pas encore adopté le système ISMN et qu'elle n'a par conséquent reçu aucun numéro ISMN antérieurement, le distributeur exclusif peut lui attribuer un numéro ISMN;
  • b) lorsque la musique importée par un distributeur ou un agent exclusif porte une étiquette sur laquelle est identifiée la raison sociale de celui-ci ou lorsqu'une nouvelle page de titre remplace celle de l'éditeur original, le distributeur lui attribue son propre numéro ISMN; le numéro de l'éditeur original est également indiqué à titre de numéro ISMN correspondant;
  • c) lorsque la musique importée par plusieurs distributeurs provient d'un pays qui n'a pas encore adopté le système ISMN et qu'elle n'a par conséquent reçu aucun numéro ISMN antérieurement, l'agence nationale à laquelle sont affiliés ces distributeurs lui attribue un numéro ISMN.

5.12 Éditeurs ayant plus d'un lieu d'édition

5.12.1 Lorsqu'un éditeur possède des bureaux à plusieurs endroits qui apparaissent tous dans la rubrique de l'éditeur, il ne doit attribuer qu'un seul numéro ISMN à un document donné.

5.12.2 Il peut arriver qu'un éditeur possède des bureaux ou succursales à plusieurs endroits et que chacun de ces bureaux ou succursales possède son propre indicatif d'éditeur. Chacun des documents publiés par cet éditeur ne doit néanmoins recevoir qu'un seul numéro ISMN, qui lui est attribué par le bureau ou la succursale responsable de la publication.

5.13 Utilisation unique d'un numéro ISMN

Lorsqu'un numéro ISMN a été attribué à un document, il ne doit en aucune circonstance être attribué à un autre document. Toutefois, s'il arrive qu'un numéro déjà utilisé pour un document est attribué à un second document, il faut le rayer de la liste des numéros utilisables. Un nouveau numéro devra être attribué au second document. Les éditeurs auront suffisamment de numéros à leur disposition pour que l'annulation de ce numéro n'ait pas de conséquence notable.

Les éditeurs devraient informer le service canadien de l'ISMN (voir la section 7.1) des numéros retranchés ainsi que des documents auxquels ils ont été attribués par erreur.

Haut de la page


6. Impression et diffusion du numéro ISMN

Le numéro ISMN doit paraître dans le document lui-même et devrait toujours être imprimé en caractères lisibles (taille d'au moins 9 points).

6.1 Impression du numéro ISMN dans les publications musicales

6.1.1 Place du numéro ISMN

Le numéro ISMN doit être imprimé au verso d'une partition ou d'une partie. Si possible, il devrait également être imprimé avec l'attestation du droit d'auteur.

S'il n'est pas possible d'imprimer le numéro ISMN au verso d'une partition ou d'une partie, on doit le placer à un autre endroit bien en vue (au bas de la première page de musique, par exemple).

Lorsque le document consiste en une seule feuille, le numéro ISMN ne doit paraître qu'à un seul endroit.

Lorsqu'il s'agit d'une anthologie, le numéro ISMN de l'anthologie doit se distinguer clairement de tous les autres numéros ISMN qui pourraient être imprimés sur les documents individuels faisant partie de l'anthologie.

6.1.2 Liste complète des numéros ISMN appartenant à une publication

Il est fortement recommandé de dresser une liste complète des numéros ISMN attribués à toutes les parties composant une publication et de faire paraître cette liste sur au moins l'une de ces parties. Si possible, la même liste devrait également figurer sur au moins l'un des autres documents composant l'ensemble. Chaque numéro ISMN devrait être accompagné d'une brève description de la partie numérotée.

ISMN M-53001-000-6 (partition)
ISMN M-53001-001-3 (partition vocale)
ISMN M-53001-002-0 (ensemble des parties)

La liste devrait se trouver au moins dans la partition, de préférence également dans la partition vocale et peut-être aussi dans chaque partie.

ISMN M-706001-00-5 (partition reliée)
ISMN M-706001-01-2 (partition brochée)

La liste devrait se trouver dans les deux partitions.

Dans le cas d'une publication en plusieurs volumes (voir la sous-section) :

ISMN M-9001301-0-5 (ensemble)
ISMN M-9001301-1-2 (volume 1)
ISMN M-9001301-2-9 (volume 2)
ISMN M-9001301-3-6 (volume 3)

La liste devrait se trouver dans chacun des trois volumes; on doit trouver dans chaque volume au moins le numéro ISMN de l'ensemble et celui attribué à ce volume.

Si un ensemble de parties est distribué dans une jaquette, le numéro ISMN de l'ensemble doit être imprimé sur la jaquette. Si les parties sont disponibles individuellement, le numéro ISMN de chacune des parties devrait également figurer sur la jaquette.

6.2 Diffusion du numéro ISMN

Le numéro ISMN attribué à un document devrait paraître dans les annonces, les catalogues et les listes des inventaires des éditeurs de même que dans les dépliants, les brochures et les autres matériels publicitaires et de mise en marché.

Dans tous ces matériels publicitaires, le numéro ISMN devrait être imprimé à un endroit bien en vue près du titre et de la description du document annoncé. Il faut toujours indiquer le numéro au complet, bien qu'on puisse omettre les lettres « ISMN » lorsqu'il est évident qu'il s'agit du numéro international normalisé de musique.

Haut de la page


7. Le numéro ISMN et les autres numéros internationaux normalisés

7.1 ISMN

Au Canada, le système ISMN est administré par l'Agence canadienne de l'ISBN à Bibliothèque et Archives Canada. Les éditeurs de tous les provinces et territoires du Canada doivent communiquer avec l'Agence à Bibliothèque et Archives Canada nationale du Canada pour obtenir leur indicatif d'éditeur et leur bloc d'ISMN.

Contact :

Agence canadienne de l'ISBN /ISMN
Bibliothèque et Archives Canada
395, rue Wellington
Ottawa (Ontario)  K1A 0N4
CANADA
Téléphone : 819-994-6872
ou 1-866-578-7777 (Choisir 2+7+3) (sans frais au Canada)
Télécopieur : 819-997-7517
Courriel : isbn@bac-lac.gc.ca

7.2 ISBN

Certaines publications musicales peuvent être distribuées par la filière du commerce du livre. Les éditeurs qui publient des documents musicaux destinés au marché du livre peuvent attribuer un numéro ISBN (numéro international normalisé du livre) en plus du numéro ISMN.

Il est parfois difficile de déterminer si une publication (par exemple, un livre de chansons, un recueil d'hymnes, un album contenant une grande quantité de textes ou d'illustrations) est une publication musicale, un livre au sens normal du terme, ou les deux. Dans ces cas également, on peut attribuer à la fois un numéro ISMN et un numéro ISBN. Si l'éditeur souhaite n'utiliser qu'un type de numéro, c'est à lui qu'incombe le choix, mais en cas de doute, il faudrait accorder la préférence au numéro ISMN.

Au Canada, le système ISBN est administré par Bibliothèque et Archives Canada et la Bibliothèque nationale du Québec. On trouvera dans une brochure distincte les directives concernant la numérotation des livres.

Contact :

Agence canadienne de l'ISBN
Bibliothèque et Archives Canada
395, rue Wellington
Ottawa (Ontario)  K1A 0N4
CANADA
Téléphone : 819-994-6872
ou 1-866-578-7777 (choisir 2+7+3) (sans frais au Canada)
Télécopieur : 819-997-7517
Courriel : isbn@bac-lac.gc.ca

Ou :

ISBN/BNQ
Bibliothèque nationale du Québec
2275, rue Holt
Montréal (Québec)   H2G 3H1
CANADA
Téléphone : 514-873-1101, poste 3785
ou 1 800 363-9028, poste 3785 (sans frais au Québec)
Télécopieur : 514-873-4310

Lorsqu'un numéro ISMN et un numéro ISBN sont tous deux attribués à une même publication, ils doivent être imprimés sur cette dernière et être clairement identifiés.

7.3 ISSN

Outre la numérotation de l'ISMN et de l'ISBN, il existe aussi un système de numérotation des publications en série, soit le numéro international normalisé des publications en série (International Standard Serial Number, ou ISSN).

Une publication en série est une publication, quel qu'en soit le support, qui paraît par livraisons successives pour une durée non limitée d'avance et qui, souvent, porte des indications numériques ou chronologiques. Les publications en série se distinguent des publications en plusieurs volumes du fait que ces dernières sont complètes après la parution d'un nombre donné de volumes (voir la sous-section).

Les publications en série comprennent les périodiques et les collections. Il n'existe que quelques périodiques consacrés à la musique imprimée, mais on trouve de nombreuses publications consacrées à la musique qui paraissent dans le cadre de collections. Dans les deux cas, on doit attribuer un numéro ISSN au titre de la publication, ce numéro restant inchangé pour tous les numéros d'un périodique ou pour chaque volume publié dans le cadre d'une collection, de même qu'un numéro ISMN à chaque document faisant partie de la collection. (Si l'on modifie le titre de la publication en série, on doit lui attribuer un nouveau numéro ISSN.) Au Canada, le système ISSN est administré par ISSN Canada à l'adresse suivante :

ISSN Canada
Bibliothèque et Archives Canada
395, rue Wellington
Ottawa (Ontario)   K1A 0N4
CANADA
Téléphone : 819-994-6895
ou 1-866-578-7777 (sans frais au Canada)
Télécopieur : 819-997-6209
Courriel : issn@bac-lac.gc.ca

Les éditeurs de publications en série canadiennes n'attribuent pas eux-mêmes les numéros ISSN à celles-ci. Ils doivent communiquer avec ISSN Canada pour obtenir ces numéros.

Lorsqu'un numéro ISMN et un numéro ISSN sont attribués à une même publication, ils doivent être tous deux imprimés sur celle-ci et clairement identifiés.

7.4 ISRC

Le système ISMN ne vise pas les enregistrements sonores ou vidéo, sauf lorsqu'ils font partie d'une publication de musique imprimée (voir la section 3). Le code international normalisé d'enregistrement (International Standard Recording Code, ou ISRC) sert à numéroter chaque enregistrement d'une pièce, quel que soit le contexte ou le support de publication. Cependant, il arrive souvent que le document sonore lui-même ne soit pas numéroté. Le système ISRC est administré par la Fédération internationale des producteurs de phonogrammes et vidéogrammes.

Adresse :

International ISRC Agency
International Federation of the Phonographic Industry
54, rue Regent
Londres   W1R 5PJ
ROYAUME-UNI
Téléphone : (44 171) 434- 3521
Télécopieur : (44 171) 439-9166

Haut de la page


8. Dépôt légal

En plus d'assigner les ISMN aux éditeurs de musique, Bibliothèque et Archives Canada administre également le dépôt légal, un programme par lequel tous les éditeurs doivent se conformer à la loi et déposer à la Bibliothèque et Archives Canada deux exemplaires de chaque ouvrage publié. Ce programme vous assure que votre publication sera conservée et protégée pour la postérité. Les documents reçus en dépôt légal sont catalogués et répertoriés dans la bibliographie nationale, Canadiana, et ils sont rangés dans la collection permanente de Bibliothèque et Archives Canada. Pour obtenir des renseignements supplémentaires concernant le dépôt légal, veuillez communiquer avec:

Dépôt légal
Bibliothèque et Archives Canada
395, rue Wellington
Ottawa (Ontario)   K1A 0N4
CANADA
Téléphone : 819-997-9565
ou 1-866-578-7777 (choisir 2+7+1) (sans frais au Canada)
Télécopie : 819-953-8508
Courriel : depot.legal@bac-lac.gc.ca