Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Un vrai compagnon et ami :
Le journal de William Lyon Mackenzie King

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Au cœur du journal

Bottin mondain de King : archives biographiques

Lucy Frances Zavitske

Image de Lucy Zavitske reproduite avec l'autorisation de la Société Radio-Canada

Source

Lucy Zavitske

Lucy Zavitske travaille aux Affaires extérieures, mais elle est affectée à l'équipe de King à partir de 1930, jusqu' à 1945 ou plus tard. Elle est citée fréquemment dans le journal de King à compter d'octobre 1930.

King l'apprécie et se dit impressionné par son travail. À son sujet, il écrit : « Mlle Zavitske [...] a une conscience professionnelle et un vrai sens du devoir. » [Traduction] (Journal, 23 janvier 1931) Plus tard, il ajoute : « C'est une fille très fidèle et intelligente, et elle fait de l'excellent travail. C'est un plaisir de l'avoir autour. Elle fait de son mieux pour plaire. » [Traduction] (Journal, 18 septembre 1931)

Dès 1935, King lui fait suffisamment confiance pour lui dicter les entrées de son carnet intime. (Journal, 12 novembre 1935) Lorsque King se rend aux États-Unis en novembre 1935, Lucy Zavitske figure parmi les membres de son équipe qui l'accompagnent.

Elle poursuit son travail auprès de King pendant toute la période de la guerre. Dans son testament, King lègue 3 000 $ à Mlle Zavitske.

Précédent | Suivant