Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Un vrai compagnon et ami :
Le journal de William Lyon Mackenzie King

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Au cœur du journal

Mackenzie King dormit ici : les résidences de Mackenzie King

Newport (Rhode Island)

Durant l'été de 1899, Mackenzie King a travaillé à Newport (Rhode Island) à titre de tuteur de Peter et Robert, fils de M. et Mme Elbridge T. Gerry. La famille Gerry était fortunée et influente. En effet, l'arrière-grand-père des deux garçons, Elbridge Gerry, avait été gouverneur du Massachusetts, un des signataires de la Déclaration d'indépendance, cinquième vice-président des États-Unis ainsi que l'initiateur d'une manœuvre politique (« gerrymandering ») qui consiste à remanier arbitrairement des circonscriptions.

King a passé six semaines avec cette famille et bien qu'il ait prétendu ne pas aimer le mode de vie des gens très riches, il a bien profité de son été : « Je me suis baigné dans l'océan pour la première fois; cela m'a beaucoup plu; j'ai trouvé cela rafraîchissant et vivifiant; toute la journée, j'ai eu l'impression d'être un seigneur. » [Traduction] (Journal, 16 août 1899) Il s'est initié au saut à cheval et malgré une chute, il a persévéré et est parvenu à franchir plusieurs obstacles : « Je n'ai jamais autant goûté un sport et j'estime qu'aucun autre genre d'exercice ne soit aussi viril. » [Traduction] (Journal, 12 septembre 1899) Il aimait aussi la vie sociale à Newport, où il a bu son premier verre de champagne.

Julia Grant, la petite-fille de l'ex-président américain Ulysses S. Grant, est l'une des personnes que King a rencontrées durant cet été. Pendant le reste de sa vie, King a entretenu des relations amicales ainsi qu'une correspondance suivie avec Julia Grant.

L'argent gagné par King comme tuteur des fils de M. et Mme Gerry lui a permis de faire un voyage en Europe qui était lié à ses études à Harvard. Depuis Newport, King s'est rendu à Boston, où il a pris le bateau le 27 septembre 1899; il est arrivé à Liverpool le 5 octobre. Il a étudié et voyagé en Angleterre et ailleurs en Europe jusqu'à l'été suivant.

King est resté en contact avec Peter et Robert Gerry. Bien des années plus tard, lorsqu'il a accompagné le couple royal à Washington à titre de premier ministre du Canada, il a présenté Peter Gerry et Mme Gerry au roi George VI. (Journal, 8 juin 1939)

Précédent | Suivant