Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

Les Archives littéraires

Précédent | Table des matières | Suivant

Liste des fonds et des collections

ROBERT, GUY, 1933-
LMS-0073

Fonds Guy-Robert. - 1968-1985. - 10,6 m de documents textuels et iconographiques.

Notice biographique

Poète, critique littéraire et critique d'art, Guy Robert est né à Sainte-Agathe-des-Monts, au Québec, en 1933. Il a fait des études classiques à Montréal et obtenu une maîtrise en littérature de l'Université de Montréal, en 1962, pour sa thèse portant sur l'œuvre d'Anne Hébert, plus tard publiée sous le titre La Poétique du songe (1962). En 1974, il a obtenu un doctorat en esthétique de l'Université de Paris. (Sa thèse a été publiée en 1984 sous le titre Art et non finito.) Depuis 1960, il a enseigné dans plusieurs institutions, notamment au Collège Sainte-Marie, à l'École des beaux-arts, à l'Université de Montréal, à l'Université du Québec à Trois-Rivières et à la Carleton University. En tant que critique en littérature et en art et historien, il a publié plus de cinq cents articles dans des journaux et des périodiques, comme La Barre du jour, Vie des arts, Maintenant, Livres et auteurs québécois et Le Devoir, ainsi que des monographies sur des peinture ou des mouvements artistiques et a participé à plus de 500 émissions de radio et de télévision.

En 1964, il a fondé le Musée d'art contemporain de Montréal, dont il a été le premier directeur et conservateur. Il a également été directeur du Symposium international de sculpture de Montréal en 1964 et de l'Exposition internationale de sculpture contemporaine à l'Expo 67. En 1968, il a fondé les Éditions du songe et, en 1975, Iconia. Ces deux maisons d'édition ont publié plusieurs livres d'artiste, dont plusieurs comprenaient des textes poétiques de Guy Robert.

Guy Robert remporté le grand prix littéraire de Montréal pour son livre Jean-Paul Lemieux (1968). Son Aspects de la littérature québécoise (1970), un recueil de ses essais, conférences et exposés radiophoniques, comprend une analyse à la fois sérieuse et humoristique du « sacre » dans le discours québécois. Depuis 1983, Robert a continué à publier des œuvres portant sur la vie d'artistes : Aux couleurs et saisons d'Armance Ricard en 1983, Domingue (1985) sur Maurice Domingue, Pinsonnault (1987), L'Oeuvre de Geneviève Deslauriers (1988), Bellefleur, ou La Ferveur à l'œuvre (1988), Petit : Gaston Petit en mission itinérante dans l'art (1990), Garbs : Irma Roggenkamper Garbs, sa vie et son art (1990), DOH : visions, dimensions, messages (1991), et Dufour (1995). Il rend hommage à 120 artistes québécois dans son Cent vingt du cercle des artistes peintres du Québec (1989) et dans son Art et non finito : esthétique et dynamogénie du non fini (1984); il analyse l'impact sur l'imagination d'œuvres fragmentées et inachevées.

Portée et contenu

Le fonds Guy-Robert contient des manuscrits, des manuscrits dactylographiés, des épreuves, des illustrations, des plaques utilisées dans la production de livres d'artiste tels que Trans-apparence (1969), Charlevoix (1980), Icare (1981) et Mouvante spirale du regard (1981) ainsi que ses livres sur des peintres comme Riopelle, Fortin, Borduas, Dallaire, Domingue, Brault et Ricard.

Source immédiate d'acquisition : acquis de Guy Robert en plusieurs dépôts. [1982-02, 1986-10, 1988-16]

Langue : les documents du fonds sont en français.

Restrictions : aucune.

Instrument de recherche : inventaire préliminaire disponible.

Précédent | Table des matières | Suivant