Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - LIVRES D'ARTISTES
UNE LECTURE RÉINVENTÉE

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Ressources complémentaires

Glossaire

autoréférentiel [self-referential] :
Dont le contenu sémantique renvoie à lui-même : son univers, son histoire, sa forme. Par exemple, un livre dont le sujet est l'assemblage qui transformerait, dans sa structure même, son propre assemblage pour en traiter.
bibliophilie [bibliophily] :
Activité liée à l'amour du livre, à sa collection et aux recherches dans le domaine. Les intérêts du bibliophile sont variés, ils peuvent être à propos d'une époque de réalisation, la reliure et ses styles, les ex-libris, le livre d'artiste, etc.
bibliophile [bibliophile] :
Personne qui aime, recherche et collectionne les livres rares, originaux et ayant une valeur spécifique.
codex [codex] :
Le livre tel qu'il se présente à l'heure actuelle. Il en est graduellement venu à supplanter le volumen, et ce phénomène s'explique par le fait que l'on a commencé à avoir recours au pliage de la longue feuille initialement enroulée pour former des cahiers, puis à assembler et relier ces cahiers les uns aux autres par le pli sous une même couverture.
compendium [compendium] :
Abrégé offrant le résumé d'une connaissance. Terme notamment utilisé pour désigner des recueils en usage dans les domaines de la pharmacie et de la médecine, ainsi que dans le milieu juridique.
contreplat [inside cover] :
Face intérieure de chacun des deux côtés (les plats) de la reliure d'un livre.
coup de plaque [plate mark] :
Gaufrure, empreinte, laissée sur le papier lors de l'impression d'une planche de gravure en creux.
défet [oversheet] :
feuille superflue et rejetée par l'imprimeur pour sa mauvaise qualité d'impression.
fanzine [fanzine] :
Petite revue autoéditée, ou encore éditée par des amateurs de bandes dessinées ou de science fiction, souvent réalisée grâce au procédé de la photocopie, de l'offset ou de la sérigraphie. Terme né de la fusion des mots « fan » et « magazine » (voir aussi graphzine).
frontispice [frontispiece] :
Grand titre d'un ouvrage. Planche illustrée placée avant la page de titre. Allusion à l'« architecture du livre », le frontispice évoque la façade du livre, une œuvre « architecturée ».
graphzine [graphzine] :
Album d'images sans texte, souvent édité par les artistes eux-mêmes, et réalisé grâce au procédé de la photocopie, de l'offset ou de la sérigraphie. Terme né de la fusion des mots « graphisme » et « magazine » (voir aussi fanzine.
incunable xylographique [blockbook] :
Livre réalisé grâce au procédé de la xylographie, antérieure à l'invention du caractère mobile de Gutenberg, où l'impression de l'image et du texte se faisait lors d'un même passage sous la presse. Les textes étaient gravés sur la même planche de bois que l'illustration. L'impression xylographique était aussi connue sous le nom d'« impression tabellaire ».
lettrine [initial capital] :
Lettre ornée, placée au début d'un chapitre ou d'un paragraphe.
linogravure [linocutting] :
Procédé de gravure et d'impression en relief. Le linoléum est un matériau composé de liège (linum), d'huile de lin (oleum) et de résine. On grave ce qui apparaîtra blanc dans le lino, puisque l'on encre la surface du relief.
linotype [linotype] :
(vers 1886- Line-Of-Type) Machine à composer typographique. Avec l'usage de cette fondeuse, les caractères typographiques sont fusionnés en « lignes textes » contrairement à la composition manuelle où chaque caractère est prélevé individuellement de la casse pour constituer une ligne texte. Le rendement d'une linotype équivalait au travail de cinq typographes.
lithographie [lithography] :
Procédé d'impression, inventé en 1796 par Aloys Senefelder, qui permet de fixer, grâce à une réaction chimique, la reproduction d'un tracé exécuté à l'encre grasse sur une pierre calcaire spécialement préparée. L'effet répulsif sur l'eau de la matière grasse présente dans l'encre permet d'imprimer l'image sur du papier.
livre d'artiste [artist's book] :
Projet artistique, concept qui ne peut prendre forme qu'en misant sur les paramètres propres au livre : son assemblage et sa maniabilité mais aussi son contenu et la démarche de lecture qu'il impose. Exemplaire unique ou produit en de multiples copies, il n est pas la reproduction d'une œuvre d'art : il est lui-même l'œuvre d'art.
livre blanc [blank book] :
Livre aux pages blanches, où prévalent l'assemblage et la reliure.
livre illustré [illustrated book] :
Livre classique, où l'image cohabite avec le texte. Terme utilisé, par extension, en bibliophilie, pour désigner la rencontre, dans le cadre d'un projet d'édition, entre un écrivain et un artiste. Misant souvent sur des techniques artisanales d'impression d'estampes et de typographie, il se distingue du livre d'artiste tel que conçu actuellement.
livre-objet [book object] :
Livre qui mise davantage sur son aspect matériel et sculptural, en référence à l'objet-livre, et sur l'idée qu'il évoque, que sur ses qualités en matière de communication et de lecture.
maison de petites presses ou petite maison d'édition [small press] :
Forme d'autoédition et d'autodiffusion en marge des grands circuits d'édition classiques.
méthode japonaise [Japanese method] :
Procédé utilisé pour imprimer, à la main, une gravure sur bois en relief à l'aide d'un baren, le frotton traditionnel japonais. Les encres utilisées sont constituées de pigments à base d'eau et de colle d'amidon de riz.
objet-livre [book as object] :
Le livre générique, le livre matériel.
photogravure [photoengraving] :
Utilisée principalement comme cliché pour la reproduction photographique avant l'apparition de l'impression offset. Dans ce cas, on enduit une planche de zinc d'un produit photosensible. Son exposition à une source lumineuse durcit les parties translucides du négatif à reproduire. La planche est alors mordue à l'acide, les réserves durcies en préservent la gravure. L'impression se fait en relief.
phylactère [speech balloon] :
Bulle dans les bandes dessinées.
presse particulière [private press] :
Presse qui édite, en réaction à une production de masse de piètre qualité, des livres de haute qualité artisanale, dont les illustrations et la typographie sont inventives et soignées. Terme apparu en Angleterre à la fin XIXe siècle.
quadrichromie [four-colour printing process] :
Procédé d'impression permettant de reproduire un large spectre colorimétrique à partir de trois couleurs de base, soit le cyan, le magenta et le jaune, auxquelles vient s'ajouter le noir. Utilisé pour obtenir une reproduction optimale d'une image réaliste en couleur.
repoussoir visuel [visual foil] :
Élément visuel contrastant avec l'ensemble qui permet d'en mettre un autre en valeur et de révéler souvent le sens profond de l'œuvre.
sérigraphie [silkscreen printing] :
Technique s'apparentant à l'impression au pochoir. Initialement on utilisait un écran de soie (serius) dont on bouchait les pores, l'impression se fait avec l'usage d'une raclette avec laquelle on enduit l'écran d'encre. Les espaces bouchés (réserves) retiennent l'encre tandis que les pores ouverts (sans réserves) de l'écran permettent le transfert de l'encre sur le support.
taille-douce [intaglio] :
À l'origine, gravure sur cuivre réalisée au burin. Maintenant, toute technique de gravure en creux et d'impression de ses planches.
volumen [volume] :
Support des écrits, antérieur au codex, qui se présentait sous la forme de rouleaux (volumens en latin), qu'il fallait dérouler pour lire l'information. En latin, les expressions explicare (dérouler) et complicare (enrouler) témoignent de la gestuelle de la manipulation du volumen.