Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada - Library and Archives Canada Canada
Page d'accueil > Guerre et armée > De colonie à pays English

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

IntroductionÀ propos du siteCommentairesGalerie d’images
Bannière : De colonie à pays : Guide de recherche sur l'histoire militaire du Canada


L'histoire militaire du Canada : un survol
Guerre de 1812
Les rébellions de 1837 et de 1838
Campagne du Nord-Ouest
Guerre des Boers
Première Guerre mondiale
Deuxième Guerre mondiale


Références sur la guerre

Gouvernement et armée

Soldats et traditions

Histoires personnelles

Peuples autochtones

Collectivités multiculturelles

Femmes

Art, musique et littérature

Commémorations

Recherche sur le Web
Deuxième Guerre mondiale
Les soldats et leurs traditions

Notes

Les ouvrages marqués d'un astérisque (*) sont disponibles en français et en anglais. La plupart des titres que comprend ce guide se trouvent dans la collection de Bibliothèque et Archives Canada. Il est aussi possible de s'en procurer plusieurs par prêt entre bibliothèques, tant au Canada qu'à l'étranger.

La guerre en mer

La Marine royale canadienne (MRC) constituait le plus petit des trois services canadiens engagés dans la Seconde Guerre mondiale, de sorte qu'au début de la guerre on ne prévoyait l'utiliser que pour la défense côtière. À la fin de la guerre, la MRC comptait plus de 94 000 membres et exploitait 211 navires de guerre plus gros que des dragueurs de mines. Sa principale contribution était de protéger les convois de navires marchands contre les attaques de sous-marins dans la bataille de l'Atlantique. Toutefois, l'expansion très rapide de la Marine a été assortie de problèmes de rendement, comme l'avaient d'abord souligné certains auteurs britanniques.

Le premier volume d'une nouvelle histoire officielle de la Marine devait être publié en 2002. Le deuxième volume de la version antérieure incomplète, The Naval Service of Canada de Gilbert Tucker, traite de la politique navale, de la construction navale, de l'entraînement et des autres activités au sol au cours de la Seconde Guerre mondiale. Lorsque le troisième volume proposé devant couvrir les opérations en mer a été annulé, le ministère de la Défense nationale a demandé à Joseph Schull d'écrire une histoire populaire. Lointains navires a été, pendant plusieurs années, le seul compte rendu des opérations jusqu'à la publication de l'histoire critique de Marc Milner, North Atlantic Run (ouvrage cité sous la rubrique « La guerre en mer - La bataille de l'Atlantique » dans cette section), et la publication de deux recueils d'essais publiés par James Boutilier et W.A.B. Douglas. De jeunes historiens ont grandement contribué à faire connaître les opérations en mer depuis, mais leurs travaux se présentent sous forme d'articles et de thèses, dont certains sont mentionnés dans cette section. Voir aussi The Great Naval Battle of Ottawa de David Zimmerman cité sous la rubrique « La science et la guerre » dans la section Références sur la guerre, pour prendre connaissance de l'histoire des défis technologiques qu'a dû surmonter la Marine au cours de son expansion en temps de guerre.


  Précédent Suivant