Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Ressources et services multiculturels

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Ressources

La presse russe-canadienne : un vue d'ensemble historique

Mars 2005

Formats téléchargeables

Voir aussi : Bibliographie analytique qui traite de l'histoire de la presse en langue russe au Canada : Bibliographie analytique [RTF 240 Ko] [PDF 134 Ko]


La collection de Bibliothèque et Archives Canada (BAC) rassemble de la documentation sur l'histoire des périodiques publiés en langue russe au Canada depuis le début du 20e siècle. Ce bref historique rappelle la contribution des divers groupes culturels et religieux, notamment les Ukrainiens, les Bélarusses, les Juifs et les Cosaques, à la publication des journaux et magazines de la communauté russe.

Le Canada a connu quatre grandes vagues d'immigration en provenance de l'empire russe. La première vague a coïncidé avec les révolutions de 1905 et de 1917; la suivante s'est produite lorsque des milliers de personnes ont été déplacées après la Deuxième Guerre mondiale; la troisième vague a commencé dans les années 1960 alors que de nombreux juifs ont quitté le pays; la dernière et plus récente vague d'immigration s'est déclenchée au moment de l'effondrement de l'Union soviétique en 1991. (Pierce, p. 1100-1108)

Les périodiques fondés par ces divers groupes poursuivent trois objectifs : aider les nouveaux arrivants à s'adapter rapidement en leur fournissant des renseignements sur le Canada, maintenir le lien entre les lecteurs et leur communauté, et contribuer à la préservation du patrimoine et de la culture russes au Canada.

Les Doukhobors ont été les premiers à s'établir en nombre appréciable au Canada. Cette communauté était formée de dissidents des vieux-croyants de l'Église orthodoxe russe, souvent persécutés par les autorités impériales, principalement en raison de leur refus de servir dans l'armée. En 1899, Léon Tolstoï, lui-même un pacifiste engagé, a aidé un groupe de 7 500 personnes à s'installer dans l'Ouest canadien. (Kosachova, p. 17)

Les Doukhobors se sont d'abord établis en Saskatchewan, mais en 1906, plusieurs ont poursuivi leur route vers l'ouest, jusqu'en Colombie-Britannique. La majeure partie des publications conservées dans les collections de Bibliothèque et Archives Canada ont été mises sur pied par des groupes de jeunes et d'étudiants qui ont émergé dans les années 1940. Certains, dont The Inquirer et Mir, étaient des périodiques importants, mais ils n'ont duré que quelques mois ou quelques années. Par contre, le magazine Iskra, une source inestimable d'informations sur cette communauté, est publié sans interruption depuis 1945.

Plusieurs de ces groupes qui ont immigré au Canada au cours des bouleversements politiques qu'a connus la Russie au début du 20e siècle étaient attirés par la perspective de travailler dans les grandes villes canadiennes; ils se sont donc installés en grand nombre dans les principaux centres urbains tels que Toronto, Montréal, Windsor, Winnipeg et Edmonton.

Russkii Golos est le plus ancien journal en langue russe conservé dans la collection de Bibliothèque et Archives Canada; fondé en 1913, il était imprimé à Edmonton par des Ukrainiens russophiles d'origine galicienne. En plus de publier des nouvelles, le journal donnait de l'information pratique à l'intention des nouveaux immigrants, leur présentait les défis à relever pour entreprendre leur nouvelle vie au Canada et permettait aux membres de la communauté de communiquer entre eux. Les publications de cette nature ont joué un rôle de premier plan dans l'adaptation des immigrants à leur nouvel environnement.

Parmi les immigrants qui se sont joints à la classe ouvrière des villes, plusieurs ont apporté une contribution majeure à l'organisation du mouvement ouvrier et des syndicats de travailleurs; ces activités sont décrites abondamment dans les publications communistes. La première de ces publications, intitulée Kanadadskii Gudok, a été lancée en 1931. Ce journal a été interrompu en 1940, pour des raisons de sécurité nationale, puis a redémarré sous d'autres noms lorsque l'URSS s'est jointe aux alliés durant la guerre. D'abord sous le titre Gudok (malheureusement, aucun exemplaire de cette publication n'a été conservé dans la collection de BAC), puis Vestnik, un journal qui a paru durant plus d'un demi-siècle. Cette partie de la collection présente un intérêt particulier en raison des nombreuses illustrations et affiches de propagande qui ornent les pages de ces journaux.

Les publications de l'Église orthodoxe et du mouvement évangélique russes sont également représentées dans la collection de Bibliothèque et Archives Canada. Les Russes orthodoxes sont surtout présents à Toronto et à Montréal, et ils ont fondé plusieurs journaux dans ces deux villes depuis 1952. Ces publications témoignent de la vie de nombreuses communautés russes orthodoxes un peu partout au Canada; mentionnons en particulier le Kanadaskii Pravoslavnyi Kalendar qui contient une multitude de renseignements à propos des églises, des services qu'elles offrent et des personnes qui les fréquentent.

Les organisations mises sur pied outre-mer par les opposants au régime soviétique sont représentées dans les publications de la Russian Cultural Society de Toronto. Les journaux Russkoe Slovo v Kanade et Bor'ba, publiés par l'organisme « United Struggle for Freedom of the Peoples of Russia (SBORN)  », expriment un point de vue différent de celui des journaux communistes. Une revue littéraire semestrielle, Sovremennik, s'ajoute à ces périodiques anticommunistes.

La plus récente vague d'immigration a vu naître ses premières publications au début des années 1990. Il s'agit pour la plupart de périodiques d'intérêt général dans lesquels on retrouve des articles variés : nouvelles, éditoriaux, renseignements sur l'immigration, mots croisés ou rébus, potins sur les célébrités, horoscope, ainsi qu'une bonne quantité d'annonces publicitaires. Info Toronto et Russian Canadian Info sont deux exemples de ce genre de publication, mais il en existe plusieurs autres dans la collection qui répondent à cette description. Quelques-unes, tel le Russkii Vankuver, s'adressent à une communauté en particulier.

La presse russe au Canada a beaucoup changé au fil des ans. Plusieurs des publications qui ont existé longtemps témoignent de cette évolution. La plupart s'intéressent à la naissance et au développement d'un nouveau groupe social au Canada; on y découvre comment des arrivants se sont établis et intégrés ici, et quel a été leur apport à la vie et à la politique de leur nouveau pays. Ces publications regorgent de renseignements concernant les églises, les écoles et les associations communautaires. Les chercheurs qui s'intéressent aux nouveaux immigrants y trouveront un grand nombre de récits de première main provenant des communautés agricoles de l'Ouest canadien; ceux qui se passionnent pour le mouvement ouvrier liront avec intérêt les souvenirs de certains organisateurs de grèves. Les généalogistes apprécieront sans doute ces périodiques, puisqu'on y retrouve en abondance des noms d'individus et de familles.

Sources

Curfoot-Mollington, Mark. Le programme d'aide aux publications. Publications ethnoculturelles. Hull : Ministère du Patrimoine canadien, 2002.

Kosachova, N. G. « The Doukhobors. » Dans Russian Canadians: Their Past and Present Collected Essays. Publié sous la direction de T. F. Jeletzky. Ottawa : Borealis Press, 1983, p. 17.

Okulevich, G. Russkie v Kanade. Toronto : Federation of Russian Canadians, 1952.

Pierce, Richard. « Russians. » Dans Encyclopedia of Canada's Peoples. Publié sous la direction de Paul Robert Magocsi. Toronto : University of Toronto Press, 1999, p. 1100-1108.

Tarasoff, Koozma. « Doukhobors. » Dans Encyclopedia of Canada's Peoples. Publié sous la direction de Paul Robert Magocsi. Toronto : University of Toronto Press, 1999, p. 1101-1103.


Au sujet de l'auteur

Olga Tkachuk a grandi en Ukraine et a immigré au Canada en 1991. Elle a obtenu un baccalauréat de l'Université d'Ottawa en Sciences des religions - option « études interculturelles ». Elle travaille comme traductrice à la pige.