Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada - Library and Archives Canada Canada
Page d'accueil > Guerre et armée > Les hommes de la Police à cheval du Nord-Ouest English

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

ARCHIVÉE - « Sans craindre ni favoriser qui que ce soit » : les hommes de la Police à cheval du Nord-Ouest

Combattre le crime

Biographie : Alick Pennycuick

Précédent

Dépeint par un écrivain comme étant le Sherlock Holmes de la PCN-O, Alick Pennycuick connaît au sein de la force une carrière pour le moins diversifiée. Né en Inde en décembre 1867 et éduqué en Angleterre, il immigre au Canada et s'enrôle dans la PCN-O le 22 février 1893, sous le numéro de matricule 2868. Il sert dans la Division dépôt pendant un certain temps, jusqu'à ce qu'il se porte volontaire pour être muté au Yukon en mars 1898.

Le jour de Noël de 1899, George O'Brien et un complice tuent trois hommes, Fred Clayson, Lawrence Olsen et Lynn Relfe, près de Minto, au Yukon. O'Brien est bien connu de la police, mais gendarme Pennycuick passe au peigne fin le campement du présumé tueur pendant plusieurs jours à la recherche de preuves. De janvier à mai 1901, il ne ménage aucun effort pour recueillir le plus d'éléments de preuve possible afin de pouvoir inculper O'Brien du crime qu'il a commis. Ses efforts portent fruit puisque O'Brien est reconnu coupable de meurtre et pendu à Dawson, le 23 août 1901.

Entre-temps, l'agent Pennycuick décide de quitter le corps policier. Toutefois, de retour dans les Prairies, il réintègre les rangs de la force à Regina le 21 juillet. Reconnu pour son travail acharné et ses succès, il est souvent affecté à des enquêtes. Il reçoit le grade de caporal le 13 novembre 1903, à Calgary, en Alberta.

Le caporal Pennycuick joue un rôle déterminant dans l'arrestation du meurtrier Ernest Cashel en 1903. Promu sergent en octobre 1904, il sert ensuite à Fort Saskatchewan, à Lethbridge et à Little Bow, en Alberta. Il quitte à nouveau la PCN-O le 15 août 1907 et devient chef de police à Fernie, en Colombie-Britannique. Il change cependant d'idée et démissionne de son poste de chef de police dans le but d'être réengagé dans la Police à cheval, mais on le lui refuse.

Alick Pennycuick, le « Sherlock Holmes » de la PCN-O, meurt d'une pneumonie le 25 septembre 1908 à Cranbrook, en Colombie-Britannique.