Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada - Library and Archives Canada Canada
Page d'accueil > Guerre et armée > Les hommes de la Police à cheval du Nord-Ouest English

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

ARCHIVÉE - « Sans craindre ni favoriser qui que ce soit » : les hommes de la Police à cheval du Nord-Ouest

Ressources pédagogiques

[PDF 314 Ko] [RTF 520 Ko] Télécharger les logiciels gratuits

« Sans craindre ni favoriser qui que ce soit » : les hommes de la Police à cheval du Nord-Ouest à l'intention des élèves de la 7e à la 9e année

Les présentes activités pédagogiques explorent l'histoire de la Police à cheval du Nord-Ouest (PCN-O) de 1870 à 1920. Elles contiennent trois épreuves principales et une épreuve terminale à l'intention des élèves de la 7e à la 9e année inscrits aux cours d'histoire, de sciences humaines ou d'études canadiennes. L'épreuve finale exige des élèves qu'ils conçoivent une métaphore évocatrice faisant la synthèse de leur compréhension des expériences, des épreuves et des réussites vécues par les membres de la Police à cheval du Nord-Ouest entre 1870 le fait d'avoir terminé 1920. Bien que chaque activité puisse être menée séparément, terminer les trois épreuves principales et l'épreuve finale permettra à l'élève d'avoir une compréhension optimale du sujet.

  1. Le jour le plus difficile : Rédiger le compte rendu d'une patrouille fictive qui aurait eu à faire face aux cinq principaux obstacles avec lesquels devaient composer la PCN-O dans l'accomplissement de ses rôles et de ses responsabilités.
  2. Collection de timbres commémoratifs : Concevoir une collection de timbres commémorant les événements les plus marquants de l'histoire de la PCN-O.
  3. Tableaux vivants des relations : Créer et photographier cinq tableaux vivants (où les élèves se mettent eux-mêmes en scène avec, si nécessaire, très peu d'accessoires) qui illustreront efficacement les relations entre la PCN-O et les membres des Premières nations et les Métis.
  4. Métaphoriquement parlant (épreuve finale) : Faire la synthèse de la façon dont la PCN-O maintenait l'ordre à ses débuts dans l'Ouest canadien en forgeant une métaphore au pouvoir évocateur qui représente la PCN-O.

Résultats d'apprentissage prévus

  • Examiner les interactions entre la PCN-O et les membres des Premières nations et les Métis dans l'Ouest canadien.
  • Évaluer les événements marquants de l'histoire de la PCN-O survenus entre 1870 et 1920.
  • Étudier la vie quotidienne des membres de la PCN-O.
  • Émettre une opinion éclairée, fondée sur les témoignages dont on dispose.
  • Communiquer efficacement des idées dans un but et pour un public précis.

Liens avec le programme scolaire

Alberta 7 Études sociales : Le Canada : origines, histoires et mouvement des populations
9 Études sociales : Le Canada : perspectives et défis
Colombie- Britannique, Yukon 9 Histoire : L'Europe et l'Amérique du Nord de 1500 à 1815
Nouvelle-Écosse 7 Études sociales : l'Amérique du Nord
8 Études sociales : Histoire du Canada des XIXe et XXe siècles
Nouveau-Brunswick 9 Études sociales : Développer un point de vue global à travers les diversités culturelles
Terre-Neuve et Labrador 7 Études sociales : Vivre en Amerique du Nord
Territoire du Nord-Ouest, Nunavut 9 Études sociales : La croissance de la nation canadienne
Ontario 7 Histoire : L'histoire de la Nouvelle-France, de l'Amérique du Nord britannique, des conflits et des changements
8 Histoire : La Conféderation, l'histoire de l'Ouest du Canada : une société en évolution
9 Études sociales : Études autochtones
Île-du-Prince-Edouard 7 Histoire : Histoire  du Canada : la période pré-européenne jusqu'à 1814
8 Histoire : L'histoire du Canada de 1814 à 1900
Saskatchewan 9 Études sociales : Les origines de la société

Haut de la page

Épreuve principale A
Le jour le plus difficile

Présentation de l'activité

Les élèves explorent l'éventail des rôles et des responsabilités de la PCN-O (tant uniques que récurrents), évaluent leur degré de difficulté et rédigent le compte rendu d'une patrouille fictive décrivant les cinq principaux obstacles que les membres de la PCN-O devaient surmonter pour réussir leur mission.

Résultats d'apprentissage prévus

  • Étudier la vie quotidienne des membres de la PCN-O.
  • Recenser les rôles et responsabilités des membres de la PCN-O.
  • Évaluer le degré de difficulté des tâches des membres de la PCN-O.
  • Repérer les principaux obstacles auxquels devaient faire face les membres de la PCN-O.
  • Démontrer le niveau de compréhension au moyen de la rédaction du compte rendu d'une patrouille fictive.

Matériel

  • Un accès au site Web « Sans craindre ni favoriser qui que ce soit » : les hommes de la Police à cheval du Nord-Ouest, ou encore des exemplaires des textes de Au travail et Servir son pays.
  • Des exemplaires des documents A1 et A2.
  • Le document A3.

Activités proposées

Étape un :
Demandez aux élèves de lire les documents « Un aperçu du métier » et « Au service de la nation ». Ils doivent y repérer et recenser tous les rôles et responsabilités des membres de la PCN-O (comme maintenir la paix et l'ordre dans l'Ouest, effectuer les recensements, faciliter les négociations de traités, distribuer le courrier, etc.). Vous pouvez diviser la classe en groupes de trois à quatre élèves et demander à chacun des membres des groupes de lire une ou deux sections des textes afin que chacun fasse ensuite part de ses conclusions aux autres membres de son groupe.

Étape deux :
Distribuez le document A1. Au moyen de la liste des rôles et responsabilités obtenue à l'étape un, demandez aux élèves de définir comment la PCN-O concevait la réussite à l'égard de ses rôles et responsabilités. L'élève peut fournir plus d'une réponse pour chaque élément de la liste. Les réponses possibles sont, par exemple : organiser sa survie, accomplir la tâche, établir des relations positives, négocier un compromis, arrêter les coupables, faire le travail rapidement, prévoir les problèmes, etc. Ensuite, invitez les élèves à proposer des obstacles ou des difficultés affrontés par les membres de la PCN-O dans l'accomplissement de leurs tâches. Les réponses possibles sont, par exemple : un terrain accidenté et des conditions météorologiques défavorables, un manque de ressources, une mauvaise communication, les différences culturelles entre la PCN-O et les peuples vivant dans la région, l'étendue du territoire, un manque d'expérience à l'égard d'une tâche précise, le départ des membres, etc.

Remarque : Pour faciliter et approfondir la compréhension des élèves, vous pouvez leur poser les questions suivantes : Les autres membres de la collectivité avaient-ils la même perception de la réussite que les membres de la PCN-O ? Leur conception des obstacles à la réussite était-elle différente ? Qu'est-ce que les réponses à ces questions nous apprennent sur les valeurs de la PCN-O et sur celles des membres de la collectivité ? Ces valeurs sont-elles en opposition ou en harmonie ?

Étape trois :
À cette étape, vous devez orienter la discussion vers les difficultés. Vous pourriez demander aux élèves de se rappeler des difficultés qu'ils ont eux-mêmes dû affronter, comme lorsqu'ils se sont butés à un problème de mathématiques, qu'ils ont manqué d'argent de poche pour aller au cinéma, etc. Examinez ce qui définit un obstacle important. Encouragez les élèves à faire la différence entre les difficultés mineures, qui peuvent être facilement résolues, et les véritables obstacles à la réussite, qui ne peuvent être surmontés qu'au prix d'importants efforts.

Remarque : Il est important que les enseignants abordent à cette étape la perspective historique. Ce qui aujourd'hui peut sembler un obstacle important pouvait être insurmontable à une autre époque. Ce qui nous apparaît comme facile était peut-être très difficile au début de la colonisation de l'Ouest. Dans ce contexte, les critères des élèves pour déterminer si un obstacle est important peuvent être les suivants :

  • la complexité (de nombreux éléments entrent en ligne de compte);
  • l'absence de réponse facile ou de solution miracle;
  • l'étendue de la tâche;
  • la présence d'éléments immuables (p. ex., les conditions météorologiques, le terrain, etc.);
  • les risques relativement à la sécurité ou à la capacité mentale ou physique;
  • les conflits entre les valeurs ou les croyances personnelles, etc.

Étape quatre : Dites aux élèves d'énumérer les obstacles à la réussite dans la première colonne du document A2. Au moyen des critères élaborés ci-dessus, les élèves doivent évaluer chaque obstacle en justifiant brièvement leur réponse. Les justifications devraient tenir compte des témoignages tirés des textes et des critères. Remarque : il pourrait être intéressant d'examiner comment les membres de la PCN-O considéraient les lois qui avaient été édictées dans l'Est, mais qui devaient être appliquées dans l'Ouest. Si possible, prenez note de certains exemples. Ces lois étaient-elles appropriées pour ces régions et leur application permettait-elle vraiment d'atteindre les objectifs pour lesquels elles avaient été élaborées ? À l'image de l'avocat qui doit défendre une personne qu'il croit coupable, dans certains cas, les membres de la PCN-O étaient contraints d'appliquer des lois avec lesquelles ils étaient en désaccord. Une telle situation aurait-elle pu augmenter le facteur de difficulté ? Demandez aux élèves de chercher des situations dans lesquelles cela aurait pu se produire et d'évaluer dans quelle proportion ces situations pouvaient accroître le degré de difficulté des tâches devant être accomplies par les membres de la PCN-O.

Étape cinq :
Invitez les élèves à utiliser le document A2 pour sélectionner les cinq principaux obstacles que devait affronter la PCN-O. Demandez-leur de rédiger un compte rendu de patrouille fictif qui raconte comment un agent de la PCN-O désireux de remplir ses rôles et responsabilités doit lutter contre les principaux obstacles énumérés à l'étape quatre. Les élèves doivent présenter leurs réponses de façon concise dans un document d'une page et demie et mentionner les justifications retenues ainsi que les critères utilisés pour la sélection des obstacles importants. En outre, bien que cette activité exige un certain niveau d'exagération, le travail de l'élève doit tenir compte de ce qui suit :

  • la précision du compte rendu des événements (le seul facteur d'exagération qui puisse être toéré étant que tous les événements se produisent le même jour);
  • la volonté de donner une image réaliste de la PCN-O.

Étape six :
Évaluer le travail des élèves au moyen du document A3.

Exercices supplémentaires :

  • Les élèves peuvent modifier un compte rendu de patrouille existant afin de présenter un point de vue différent (p. ex., comment un Métis aurait-il évalué le travail de la PCN-O ce jour-là ?).
  • Les élèves peuvent rédiger un compte rendu de patrouille se déroulant au cours de la « Marche vers l'Ouest », en s'inspirant du journal et des dessins d'Henri Julien, ou encore des journaux de James Finlayson, de Sévère Gagnon ou du commissaire G. A. French.
  • Cette activité peut être modifiée en réduisant la longueur du document à remettre à une demie ou à trois-quarts de page.
  • Vous pouvez proposer différents modes de présentation du compte rendu, comme la rédaction d'une courte dramatique intitulée « Le jour le plus difficile », la présentation d'un diaporama ou d'une vidéo ou, éventuellement, d'un compte rendu oral, similaire à celui qu'un patrouilleur pourrait faire à un officier supérieur de la PCN-O.

Haut de la page

Document A1
Définition de la réussite et des obstacles

Nom :

Haut de la page

Document A2
Évaluation des obstacles

Nom :

Critères de définition des obstacles importants :

  1.  
  2.  
  3.  
  4.  

Directives : utilisez l'échelle ci dessous pour évaluer l'importance des obstacles à la réussite de la PCN-O.

1-très important 2-assez important 3-assez négligeable 4-tout à fait négligeable

Obstacle Degré d'importance Justification
  1 2 3 4  
  1 2 3 4  
  1 2 3 4  
  1 2 3 4  
  1 2 3 4  
  1 2 3 4  
  1 2 3 4  
  1 2 3 4  
  1 2 3 4  
  1 2 3 4  
  1 2 3 4  
  1 2 3 4  
  1 2 3 4  
  1 2 3 4  

Haut de la page

Document A3
Évaluation des comptes rendus de patrouille

  Solide Juste Incomplet
Compréhension des rôles et des obstacles Le compte rendu de patrouille indique clairement que les rôles de la PCN-O et les obstacles à la réussite ont été bien compris. Le compte rendu de patrouille indique adéquatement que les rôles de la PCN O et les obstacles à la réussite ont été compris. La compréhension ne ressort pas clairement du compte rendu de patrouille. Les éléments de réussite et les obstacles ne sont pas clairement définis.
Respect du réalisme Le compte rendu de patrouille donne une vision réaliste de la PCN-O. Le compte rendu de patrouille est incohérent parce qu'il donne parfois une vision réaliste de la PCN-O, mais présente également d'autres visions ou points de vue. Le compte rendu de patrouille ne donne pas une vision réaliste de la PCN-O, ou ne le fait que rarement. Les autres visions ou points de vue dominent.
Degré de précision Le compte rendu de patrouille est bien rédigé et très précis. Le compte rendu de patrouille est adéquatement rédigé, mais manque de précision. Le compte rendu de patrouille est mal rédigé et manque de précision.

Haut de la page

Épreuve principale B
Collection de timbres commémoratifs

Présentation de l'activité

Les élèves doivent d'abord explorer l'histoire de la PCN-O de 1870 à 1920 afin d'y trouver les cinq événements les marquants, et de concevoir une collection de timbres commémoratifs.

Résultats d'apprentissage prévus

  • Explorer l'histoire de la PCN-O entre 1870 et 1920.
  • Dresser un tableau chronologique de l'histoire de la PCN-O.
  • Évaluer le degré d'importance de chaque événement.
  • Décider quels sont les cinq événements les plus marquants de l'histoire de la PCN-O.
  • Démontrer la compréhension du sujet en concevant une collection de timbres commémoratifs.

Matériel

  • Un accès au site Web « Sans craindre ni favoriser qui que ce soit : les hommes de la Police à cheval du Nord-Ouest », ou des exemplaires du texte « Servir le pays ».
  • D'autres ressources Web, comme le site Web de la GRC.
  • Des feuilles de 11 x 17 pouces (pour chaque groupe de deux élèves).
  • Des fiches de petit format (de 10 à 15 fiches pour chaque groupe de deux élèves).
  • Des exemples de timbres-poste contemporains ou de nature historique.
  • Des exemplaires des documents B1 et B2.

Activités proposées

Étape un :
Répartissez les élèves par groupes de deux ou par petits groupes. Chaque groupe devra étudier une période que vous lui aurez indiquée. Les élèves consultent ensuite diverses ressources et étudient en profondeur l'histoire de la PCN-O pendant les années qui leur ont été attribuées.

Étape deux :
Posez les questions suivantes aux élèves : « Quelle est l'importance d'avoir un nouveau crayon ? » ou « Que représente la venue d'une nouvelle petite sœur ou d'un nouveau petit frère ? » Demandez aux élèves d'examiner en quoi ces deux scénarios diffèrent. Orientez la discussion afin de préciser les critères qui déterminent l'importance d'un événement. Parmi les réponses possibles, on compte : la durée et l'intensité des conséquences (p. ex., un événement peut être légendaire, tragique ou glorieux), la portée des conséquences (p. ex., un événement peut toucher un grand nombre de personnes), l'ampleur du changement provoqué par l'événement (de longue durée ou d'une importance extrême), etc.

Étape trois :
Les élèves doivent ensuite répartir les événements qui se sont produits au cours de l'intervalle indiqué sur une ligne de temps précise. Ils doivent inscrire chaque événement ainsi qu'une brève description sur une fiche, tout en laissant un espace vide pour le travail écrit indiqué ci après. Il leur faut ensuite placer chaque fiche sur une feuille de 11 x 17 pouces divisée de la façon indiquée sur le schéma suivant :

Au moyen des critères d'importance, les élèves placent les événements très marquants dans la partie supérieure de la ligne de temps (faits saillants) et les événements moins marquants (faits négligeables) dans la partie inférieure. Dans l'espace inutilisé de chaque fiche, les élèves justifient leur opinion relativement à l'importance de chaque événement et mentionnent les témoignages sur lesquels s'appuie leur évaluation.

Étape quatre :
Les élèves présentent leur ligne de temps verbalement par ordre chronologique, décrivent chacun des événements et indiquent le motif qui justifie le niveau d'importance qu'ils leur ont attribué. Reliez les sections de la ligne de temps entre elles afin d'obtenir une seule ligne de temps pour toute la classe, à laquelle les élèves pourront se reporter. Le cas échéant, les élèves peuvent choisir de modifier la position de leurs fiches à la lumière des éléments qui seront présentés en classe.

Remarque : Les élèves ne devraient modifier la position d'une fiche que si un nouveau témoignage semble indiquer que l'événement est plus ou moins marquant que les événements de leur propre intervalle de temps. À cette étape, ils ne devraient pas comparer les événements de leur intervalle aux événements des autres intervalles.

Étape cinq :
Au moyen des critères choisis et de la ligne de temps élaborée en classe, les élèves sélectionnent cinq événements marquants de l'histoire de la PCN-O. Jumelez chaque groupe avec un autre groupe. Pendant qu'un groupe présente ses choix et ses justifications, l'autre groupe peut évaluer son travail au moyen du document B1. Les enseignants peuvent aussi effectuer cette évaluation formative afin d'améliorer la compréhension de l'élève.

Étape six :
Tentez de déterminer avec les élèves ce que sont les caractéristiques d'un élément visuel efficace et évocateur. Les élèves peuvent mentionner les caractéristiques suivantes : « clair », « instructif », « communique le message ou les faits », « contient beaucoup de détails », etc. Bien que les timbres soient une forme d'élément visuel, il peut s'avérer nécessaire de modifier légèrement les critères en raison de leur taille et de leur utilisation. Présentez des échantillons de timbres sur un transparent ou à l'aide d'un appareil de projection, ou faites les circuler dans la classe. Demandez de quelle façon les critères doivent être modifiés pour correspondre aux qualités propres à un timbre évocateur. Par exemple, le dessin ne doit pas être trop petit, pour que le message soit visible; un surplus d'informations peut nuire à l'efficacité du message; étant donné que le timbre voyage d'un bout à l'autre du pays, il devrait être un symbole du Canada et représenter l'ensemble des Canadiens; un timbre doit comporter l'information appropriée sur le pays, la date, son coût, etc.

Proposez aux élèves d'apporter les ajustements nécessaires aux critères. Les élèves peuvent fournir, par exemple, les réponses suivantes : la quantité de détails doit être appropriée, l'information doit être communiquée clairement, les perspectives doivent être respectées, l'information requise doit être présente, le timbre doit être attrayant visuellement, etc.

Étape sept :
Montrez aux élèves le timbre « PCN-O  -  La Marche vers l'Ouest ». Les élèves, divisés en petits groupes, doivent s'exercer à évaluer, au moyen des critères, le pouvoir évocateur du timbre. Étant donné que les groupes devront exposer leurs opinions, ils doivent être prêts à justifier leurs décisions.

Étape huit :
Les élèves, répartis en petits groupes, conçoivent une collection de timbres commémorant les cinq événements les plus marquants de l'histoire de la PCN O entre 1870 et 1920. Le travail des élèves doit permettre de démontrer leur compréhension de chaque événement, au moyen des critères relatifs au pouvoir évocateur et à l'efficacité d'un timbre. Chaque timbre devrait avoir un titre et porter une date. Vous devez également demander aux élèves d'écrire de brèves justifications pour chaque sélection finale.

Remarque : Si les élèves ont jugé, à l'étape précédente, que la « Marche vers l'Ouest » faisait partie des cinq événements les plus marquants, ils peuvent intégrer ce timbre à leur collection de timbres commémoratifs. Dans ce cas, toutefois, leur collection devra comprendre six timbres commémorant six événements marquants de l'histoire de la PCN O. Si les élèves croient que le timbre répond en partie ou ne répond aucunement aux critères, mais considèrent tout de même que la « Marche vers l'Ouest » devrait faire partie des événements les plus marquants, ils peuvent l'intégrer à leur collection, mais ils devront alors redessiner le timbre pour y intégrer les modifications qui, selon eux, devraient y être apportées.

Étape neuf :
Évaluez le travail des élèves au moyen du document B2.

Exercices supplémentaires :

  • L'activité peut être modifiée en réduisant à trois le nombre d'événements marquants que les élèves devront trouver.
  • Proposez aux élèves de faire une recherche plus approfondie sur l'un des événements les plus marquants et de concevoir un monument à la PCN O (y compris sa localisation et sa forme) commémorant cet événement.
  • Plutôt que de dessiner les timbres à la main, les élèves peuvent dessiner des timbres électroniques au moyen d'outils présents sur le Web ou d'un logiciel de leur choix.

Haut de la page

Document B1
Évaluation des événements marquants

  Solide Juste Incomplet
Témoignage à l'appui Le témoignage est précis et soutient clairement l'opinion exprimée. Le témoignage appuie suffisamment l'opinion exprimée, malgré certains éléments imprécis. Il n'existe aucun témoignage à l'appui de l'opinion exprimée ou très peu.
Critères d'importance Les critères ont été soigneusement étudiés. Les critères ont été assez bien étudiés. Les critères n'ont pas été étudiés ou ont été utilisés de façon inefficace.
Justification La justification est claire, concise et bien étoffée. La justification est perceptible, relativement claire et adéquatement étayée. La justification est faible, imprécise et élaborée de façon inadéquate.

Document B2
Évaluation de la collection de timbres commémoratifs

  Solide Juste Incomplet
Justification des événements marquants Les choix sont appuyés par une justification claire et efficace. Les choix sont adéquatement expliqués et sont appuyés par une justification identifiable et assez appropriée. Les choix ne reposent que sur très peu d'appui ou ne sont pas du tout corroborés, la justification étant parfois imprécise ou insuffisante.
Authenticité (respecte les points de vue présentés) Le langage et les dessins sont appropriés et adaptés aux différents points de vue présentés. Le langage et les dessins sont adéquats et tiennent compte des points de vue présentés. Le langage et les dessins sont imprécis et ne tiennent pas efficacement compte des points de vue présentés.
Communication Le langage et l'exécution des dessins sont soignés, précis et instructifs. Le langage et l'exécution des dessins sont adéquats et plutôt instructifs, mais quelques détails importants ont été omis ou constituent des renseignements superflus. Le langage et l'exécution des dessins sont inadéquats et imprécis; des détails essentiels ont souvent été omis ou des informations inutiles ont été ajoutées.

Haut de la page

Épreuve principale C
Tableaux vivants des relations

Présentation de l'activité

Les élèves examinent les différences culturelles et les obstacles auxquels faisaient face les recrues et les peuples autochtones dans l'Ouest entre les années 1870 et 1920. Ils créent et photographient cinq tableaux vivants qui illustreront efficacement les relations entre la PCN O et les membres des Premières nations et les Métis.

Résultats d'apprentissage prévus

  • Comprendre les différences culturelles entre les membres de la PCN O et les peuples autochtones dans l'Ouest.
  • Comprendre les défis qu'ont dû relever les membres de la PCN O et les peuples autochtones dans l'Ouest.
  • Émettre des opinions, témoignages à l'appui, sur les relations entre les membres de la PCN O et les peuples autochtones dans l'Ouest.
  • Exprimer le niveau de compréhension par la création de tableaux vivants.

Matériel

Activités proposées

Étape un :
Distribuez des exemplaires des textes suivants de Servir son pays : 1885 et après et Les Premières nations et la protection et le maintien de l'ordre.

Distribuez également le document C1. Demandez aux élèves de lire les textes et de relever les phrases décrivant les événements ou les problèmes inhérents aux interactions entre la PCN O et les membres des Premières nations et les Métis. Les élèves inscrivent leurs réponses dans la première colonne puis notent dans la deuxième colonne ce qui a été dit ou ce qui ressort de l'interaction entre ces groupes.

Exemple :

Identification des problèmes et des événements Relations entre la PCN-O et les Métis ou les peuples Autochtones
  • 1869 : MacDonald élabore des plans pour instaurer une force policière dans le Nord-Ouest devant comprendre 150 Métis.
  • 1870 : la Rébellion de la rivière Rouge est déclenchée; les Métis protestent contre la décision du gouvernement d'annexer le Nord-Ouest, alléguant la violation de leurs droits.
  • Le massacre des Assiniboines dans les collines Cypress par des Blancs américains et canadiens est l'événement déclencheur de la fondation de la PCN-O par Macdonald.
  • Le désir de conclure des traités avec les Premières nations.
  • Macdonald faisait confiance aux Métis et estimait qu'ils étaient les mieux placés pour faire régner l'ordre dans la région.
  • Le lien de confiance entre le gouvernement et les Métis est brisé et des relations moins amicales s'installent entre eux.
  • Fondation de la PCN-O pour protéger les peuples Autochtones de l'assaut de Blancs sans scrupules.
  • La PCN-O a su instaurer un climat de confiance et d'harmonie sans effusion de sang avec les chefs des Premières nations.

Étape deux :
En classe ou en petits groupes, discutez des énoncés inscrits dans le document C1. Déterminez les qualités présentes dans toute bonne relation, notamment la confiance, la communication, l'entraide, le sentiment de sécurité, l'ouverture d'esprit, l'attention, le souci de l'autre et le partage. Dans chaque groupe, établissez où se situaient la PCN-O, les membres des Premières nations et les Métis par rapport à chacune de ces qualités. Les élèves peuvent formuler leurs idées dans le document C2.

Étape trois :
Aux fins de cet exercice, on peut créer un tableau vivant en mettant en scène les élèves eux-mêmes avec, si nécessaire, très peu d'accessoires. L'expression faciale, la posture et l'organisation matérielle sont très importantes pour communiquer le message dans les tableaux vivants étant donné qu'il n'y a aucune parole, ni aucun mouvement pour fournir une explication à l'auditoire.

Étape quatre :
Tous les jours, les élèves sont bombardés de messages visuels, mais peut-être ne savent-ils pas comment en créer un qui soit vraiment efficace. Présentez-leur différentes photos (photos spontanées, photos de journaux, etc.) et cherchez à savoir lesquelles, à leur avis, sont éloquentes et lesquelles ne le sont pas. Vous pouvez commencer par leur poser la question suivante : « Quelles photos vous ont plu, quelles photos vous ont déplu ? ». Puis, discutez des raisons pour lesquelles certaines photos étaient plus attirantes ou plus saisissantes que les autres. Concentrez-vous sur la composition de l'image et sur le message qu'elle livre plutôt que sur le sujet en soi. Discutez de l'utilisation de l'avant-plan et de l'arrière-plan, du blanc, des éléments de diversion, de la communication, du motif, etc.

En discutant, amenez les élèves à établir les critères pour constituer des tableaux vivants percutants, soit l'utilisation efficace de l'espace, un minimum d'objets de diversion, un message clair ou un objectif bien déterminé, etc. Les élèves n'ayant probablement pas utilisé fréquemment des tableaux vivants comme moyens d'apprentissage, il est important que l'enseignant tienne compte des suggestions présentées dans le document C3 et qu'il en fasse état.

Étape cinq :
Divisez la classe en groupes de cinq à sept élèves. Demandez à chacun des groupes de créer quatre ou cinq tableaux vivants décrivant efficacement les relations entre la PCN-O et les membres des Premières nations et les Métis. Suggérez-leur de choisir l'un des problèmes ou des événements décrits dans le document C1; par la suite, ils peuvent utiliser les descriptions des relations notées dans ce document de même que les évaluations inscrites dans le document C2 pour mimer leurs tableaux vivants. Par exemple, un ou deux élèves peuvent symboliser les vestiges du Massacre des collines Cypress en arrière-plan alors que le reste des élèves du groupe personnifient, en avant-plan, la PCN-O arrivant pour protéger les peuples des Premières nations. Encouragez-les à laisser parler leur corps et leur visage pour traduire le plus clairement possible ces relations. Chaque tableau vivant doit être photographié plus d'une fois pour permettre aux élèves d'avoir un choix de photos lorsque viendra le moment de sélectionner les meilleures pour leur travail final (les appareils photo numériques sont fortement recommandés pour ce genre d'exercice, étant donné qu'il n'est pas nécessaire d'imprimer les photos pour les visualiser). Les élèves doivent utiliser des critères pour établir le caractère percutant des tableaux vivants afin de pouvoir sélectionner les cinq meilleures photos à conserver dans leur réalisation finale.

Étape six :
Évaluez le travail des élèves au moyen du document C4.

Exercices supplémentaires :

  • Suggérez aux élèves d'attribuer un titre efficace à chacun des tableaux vivants.
  • Invitez les élèves à rédiger une légende résumant tous les tableaux vivants en prévision de l'éventualité où ils seraient regroupés sur une seule page.
  • Cette activité peut être modifiée par la réalisation de tableaux vivants en classe où chaque petit groupe d'élèves crée alors un tableau planifié au préalable par l'ensemble de la classe.

Haut de la page

Document C1
Examen des interactions

Nom :

Haut de la page

Document C2 Évaluation des relations

Nom :

Utilisez l'échelle ci-dessous pour évaluer les relations entre la PCN-O et les Métis et membres des Premières Nations. Assurez-vous d'appuyer votre évaluation par une description et un témoignage.

1-excellent 2-bon 3-faible 4-médiocre

Haut de la page

Document C3
Conseils pratiques

Voici des directives susceptibles d'aider les élèves et les enseignants au cours des activités :

  • Assurez-vous que les corridors, les poubelles, les tapis ou tout autre objet ne soient pas dans le champ visuel de la photo  --  avant-plan et arrière-plan  --  (montrez des exemples de bonnes et de mauvaises photos pour démontrer combien les objets peuvent facilement perturber la prise de photo).
  • Ne permettez qu'un ou deux éléments de décor  --  les élèves doivent constituer l'expression même du tableau vivant, car les décors pourraient occuper tout l'espace ou faire ombrage au message.
  • Tentez de vous procurer le plus d'appareils photo possible  --  il est difficile pour les enseignants de prendre eux-mêmes toutes les photos, à moins que le groupe ne soit petit. Jumelez les groupes, qui formuleront les commentaires et prendront les photos ensemble.
  • Suggérez aux élèves de prendre le plus de photos possible d'une même scène afin de pouvoir choisir les meilleures en fonction des critères établis.
  • Suggérez-leur de minimiser l'espace autour des acteurs afin que la scène remplisse tout le champ visuel -- un blanc excessif nuit à l'efficacité du tableau vivant.
  • Visualisez et imprimez les photos en noir et blanc afin que toutes couleurs vives des vêtements des élèves ne détournent pas l'attention du tableau vivant.

Haut de la page

Document C4
Évaluation des tableaux vivants

Solide Juste Incomplet
Communication efficace Les éléments présents sont déterminants et très instructifs. Certains des éléments présents sont déterminants, tandis que d'autres n'ont aucun lien ou sont superflus. Le tableau vivant est modérément instructifs. Les détails n'ont souvent aucun lien ou sont présentés de façon désordonnée. Les intentions sont imprécises et la signification de tableau vivant est difficile à cerner.
Identification de la qualité des relations entre la PCN-O et les membres des Premières nations et les Métis. Compréhension intrinsèque qui inclut les divers éléments des relations. Compréhension adéquate, ne présentant que certains éléments des relations. Manque de compréhension pour ce qui est des éléments des relations.

Métaphoriquement parlant
Épreuve terminale D

Présentation de l'activité

Les élèves font la synthèse des notions assimilées au cours des épreuves précédentes en forgeant une métaphore percutante qui représente la PCN-O.

Résultats d'apprentissage prévus

  • Regrouper les notions acquises au cours des épreuves précédentes pour effectuer la tâche.
  • Évaluer la question et créer une métaphore au pouvoir évocateur.
  • Communiquer son niveau de compréhension en forgeant et en expliquant une métaphore percutante.

Matériel

  • Un accès au site Web « Sans craindre ni favoriser qui que ce soit : les hommes de la Police à cheval du Nord-Ouest », ou des exemplaires du texte « Servir son pays ».
  • Des exemplaires des documents D1 et D2.
  • Le document D3.

Activités proposées

Étape un :
Présentez diverses métaphores notoires ou autres analogies et amorcez la discussion. Demandez aux élèves ce que veut dire cette phrase : « La vie, c'est comme une boîte de chocolats » ?

  • Chaque chocolat est différent.
  • Nous pouvons prendre une décision sans savoir où elle nous mènera.
  • L'apparence peut masquer quelque chose de tout à fait différent à l'intérieur.
  • Nous pouvons aimer certaines tranches de notre vie et en détester d'autres, etc.

Étape deux :
Demandez aux élèves de réfléchir à la façon dont les énoncés qui suivent ressemblent à celui dont il a été question précédemment. Demandez-leur de déterminer le dénominateur commun de tous ces énoncés. Les réponses des élèves peuvent être les suivantes : « ils font une comparaison », « les deux éléments sont des noms », « les éléments sont en réalité très différents », etc.

Le monde entier est un théâtre.
C'est un magicien.
Ses yeux sont comme des diamants.
Ta chambre est un dépotoir !
Elle est devenue blanche comme un drap !

Par la suite, demandez aux élèves de préciser pourquoi les éléments qui suivent n'ont pas été inclus dans la première liste. Les réponses des élèves peuvent comprendre ce qui suit : « il s'agit d'une description », « les deux éléments ne sont pas des noms », « ce sont de simples énoncés », etc.

Il a de beaux yeux bleus !
La peinture de mon auto est superbe !
J'aimerais lire dans tes pensées.
Il est tout comme son frère.
Elle riait aux larmes !

Enfin, pour vous assurer qu'ils ont bien compris, proposez les énoncés suivants aux élèves :

Manger ce sandwich, c'était comme mordre dans un arc-en-ciel de saveurs!
Je t'aime autant que j'aime le chocolat !
Elle est comme la prunelle de mes yeux.
Sa tante est un danger public.
Les fleurs étaient une joie!

Étape trois :
Présentez à la classe un sujet familier comme « Notre école » ou « Les vacances estivales ». Invitez les élèves à lancer des idées sur ce qui peut représenter le sujet. Par exemple, ils peuvent comparer leur école à une étoile, à un mail, à une foire, etc. Pour ce qui est des vacances d'été, ils peuvent évoquer le vent, des montagnes russes, une maison, un roman d'aventures, etc. Divisez la classe en groupes de deux ou de trois. Demandez à chacun des groupes de choisir une des métaphores et d'expliquer comment elle représente le sujet. Demandez-leur de noter leurs idées sur le tableau du document D1 et de partager de vive voix leurs explications.

Étape quatre :
Posez les questions suivantes aux élèves : « Qu'est-ce qui donne à la métaphore son pouvoir évocateur ? » ou « En quoi les métaphores très suggestives se distinguent-elles des métaphores qui le sont moins ? » Les réponses peuvent être les suivantes : « elles évoquent une image mentale précise », « elles transmettent une représentation traduisant des faits marquants », « elles piquent la curiosité », etc. En discutant avec eux, amenez les élèves à constituer des critères permettant de concevoir des métaphores au pouvoir évocateur.

Étape cinq :
Demandez aux groupes d'élèves de forger à partir d'un sujet familier une métaphore qui respecte les critères établis par la classe. Distribuez le document D2 et demandez aux élèves d'évaluer la métaphore d'un autre groupe afin de constater si les critères sont respectés, et de quelle façon ils le sont. Si une métaphore est imparfaite, demandez au groupe qui l'a créée de la modifier. Si ce dernier estime qu'elle ne peut être améliorée, priez-le de rédiger un court paragraphe expliquant pourquoi les critères ne sont pas respectés et exigez qu'il suggère une ou deux autres idées de métaphore.

Étape six :
Demandez aux groupes d'élèves de créer une métaphore suggestive pour représenter la PCN-O, laquelle doit évoquer notamment : les relations entre la PCN-O, les premiers colons et les Premières nations; les difficultés que la PCN-O a dû surmonter pour préserver la paix dans l'Ouest; les défis que représente la vie sur des terres sauvages; la multitude et la variété des tâches de la PCN-O, etc. Les élèves doivent rédiger un document d'environ deux pages. Ils peuvent également présenter une affiche illustrant la métaphore accompagnée d'une brève description de chacun des éléments.

Étape sept :
Évaluez le travail des élèves au moyen du document D3.

Exercices supplémentaires :

  • Les élèves plus talentueux peuvent créer une métaphore supplémentaire représentant l'épopée de l'Ouest de 1870 à 1920.
  • Cette activité peut être modifiée en priant les élèves de créer et d'expliquer des analogies simples permettant de clarifier certaines des notions acquises au sujet de la PCN-O.

Haut de la page

Document D1
Précisions sur la métaphore

Nom :

Sujet :


Métaphore :


Éléments clés du sujet Représentation  -  comment l'élément est représenté dans la métaphore
   
   
   
   
   
   
   
   

Haut de la page

Document D2
Évaluation par les pairs du pouvoir évocateur des métaphores

Nom :

Évoque une image mentale précise
Représentation traduisant des faits marquants
Pique la curiosité
En général, cette métaphore est
très évocatrice relativement évocatrice relativement peu évocatrice très peu évocatrice
parce que . . .

Haut de la page

Document D3
Évaluation des métaphores au pouvoir évocateur

Solide Juste Incomplet
Précision de l'image mentale évoquée Une image mentale vient rapidement à l'esprit. Il y a peu d'éléments imprécis. Assez précis, malgré quelques zones obscures. Image imprécise, très confuse.
Logique Représentation claire, bien décrite et justifiée. Métaphore adéquate ne comprenant que quelques éléments exagérés ou imprécis. Représentation à peine convenable. Description médiocre et non justifiée de la comparaison.
Pique la curiosité La métaphore est créative et originale, perspicace et suggestive. La métaphore est moyennement créative et originale. Elle est intéressante. Manque de créativité et d'originalité. Absence totale d'intérêt.

Haut de la page

Ressources complémentaires

www.fortwhoopup.com/history_nwmp.html (en anglais seulement)
Cette page du site Web du Fort Whoop-up présente l'histoire de la PCN-O depuis le point de vue topoographique de l'un des forts les plus importants de l'époque.

www.museevirtuel.ca/Exhibitions/Police/index.html
L'exposition du Musée Galt Police è cheval du Nord-Ouest : Une tradition en rouge écarlate constitue un site Web interactif merveilleusement bien fait qui permet d'en apprendre beaucoup sur les débuts de la PCN-O et de l'Ouest canadien.

www.nwmpmuseum.com/historyofthenwmp.html (en anglais seulement)
Cette page du site Web de Fort Macleod expose de façon concise l'histoire de la PCN-O de 1874 à 1904.

www.ourheritage.net/trek_1973/pole_walsh_Colvin.html (en anglais seulement)
Cette page du site Web Our Heritage retrace le cheminement de James Colvin, un membre de la PCN-O, et comprend certains documents officiels datant du temps où James Colvin était au service de la force.

www.ourheritage.net/Julien_pages/Julien1.html (en anglais seulement)
Cette page du site Web Our Heritage présente une version numérique du journal et des croquis réalisés par Henri Julien alors qu'il participait à la « Marche vers l'Ouest ».

www.pc.gc.ca/lhn-nhs/sk/walsh/natcul/histo_f.asp
La page de Parcs Canada consacrée à Fort Walsh offre plusieurs renseignements sur cet important fort qui date des débuts de la PCN-O.

www.rcmp-grc.gc.ca/history/history_f.htm
Ce lien mène à la page du site Web de la GRC intitulée « La GRC à ses débuts ». Les élèves pourront y trouver une quantité importante de renseignements sur la PCN-O.

www.rcmp-grc.gc.ca/history/marchwest_sep_f.htm
Cette page du site Web de la GRC présente une version numérique du journal original du commissaire George Arthur French, rédigé alors qu'il participait à la « Marche vers l'Ouest ».