Archives Search


Search only: Library, Archives Advanced Search, Ancestors, Images, Search All

To submit a comment, contact webservices@lac-bac.gc.ca

Search Help

Description found in Archives

Fonds de la Commission du centenaire [support multiples]. 

Date(s)

1960-1970

Place of creation

No place, unknown, or undetermined

146 m de documents textuels.
34 700 photographies.
537 dessins d'architecture.
123 cartes.

Scope and content

Le fonds se compose de documents créés et/ou conservés par la Commission du centenaire et ses prédécesseurs. Les chercheurs ne doivent pas oublier que les documents textuels non traités et les documents d'autres supports ne sont pas inclus dans cette notice descriptive.

Textual records
90: Open
Graphic (photo)
90: Open
Architectural: technical drawings
90NA: Open but not available
Archival reference no.
Former archival reference no.
Former BAN no.
117-040704-7

Terms of use

Droits d'auteur détenus par la Couronne.

Les instruments de recherche sont accessibles. Veuillez consulter les descriptions de niveau minimal et les notices d'acquisition dans ArchiviaNet (le site Web des AN). (Other)

Biography / Administrative history

La planification gouvernementale officielle pour la cérémonie du centenaire de la Confédération canadienne a débuté en novembre 1959. Les dix premier ministres provinciaux furent invités à nommer des représentants à un Comité national provisoire pour établir un plan avec le gouvernement fédéral. En vue de cette réunion, plusieurs réunions interministérielles furent organisées sous la présidence du secrétaire du Cabinet et, par la suite, quatre groupes interministériels furent établis pour voir aux aspects administratifs et financiers, historiques, culturels et cérémoniaux de la planification du centenaire.

En septembre 1961, la Loi nationale sur le centenaire fut adoptée en vue d'établir une structure administrative pour le programme du gouvernement fédéral (9-10 Elizabeth II Chap. 60). En 1963, la Loi a été modifiée et son nom a été changé pour la Loi sur le centenaire de la Confédération canadienne. (9-10 Elizabeth II Chap. 60, modifiée 1963, ch.36). On créa alors la Commission du centenaire. Elle était dirigée par un commissaire et un commissaire associé et elle comportait douze directeurs nommés par le gouverneur en conseil. Le commissaire et président du Conseil d'administration était John Fisher, et Georges Gauthier était le comissaire associé et le premier vice-président. Gilles Bergeron occupa ce poste après le 13 mars 1967. Claude Gauthier était l'assistant aux commissaires et secrétaire de la Commission. La Commission relevait du Parlement par l'intermédiare du secrétaire d'État.

La Commission bénéficiait des conseils et de la coopération de deux groupes - un comité national composé de ministres fédéraux et provinciaux et de leurs délégués chargés de la planification du centenaire, et une conférence nationale à laquelle siégeaient le secrétaire d'État et 60 membres nommés par le Ministre- chaque province était représentée par deux membres recommandés par les gouvernements provinciaux, et les autres étaient des membres généraux. En vertu de cette Loi, ces groupes devaient se rencontrer plusieurs fois par année. Chaque province possédait aussi son propre organisme du centenaire. De plus, le Conseil du centenaire de la Confédération, un groupe privé créé en 1960 et composé de 800 organismes membres visant à promouvoir les activités du centenaire dans le secteur privé, travailla en étroite collaboration avec la Commission. Partout où cela était possible, la Commission du centenaire collabora avec la Compagnie canadienne de l'Exposition universelle de 1967, quoique la Commission n'était aucunement chargée de s'occuper de l'Expo 67.

Les objectifs de la Commission étaient la promotion du centenaire du Canada ainsi que la planification et la mise en application de programmes et de projets associés à la portée historique de cet événement. En remplissant son mandat, la Commission établit un programme national fondé sur deux principes de base -1) assurer la participation de tous les Canadiens et Canadiennes 2) offrir un équilibre et une grande variété afin de rejoindre le plus de Canadiens possible. Dans le but d'atteindre ces objectifs, la Commission se subdivisa en Direction de la planification, Direction des relations publiques, Direction de l'Information et la Direction des projets spéciaux. De plus, des bureaux régionaux furent établis partout au Canada.

La Commission pouvait acquérir par achat, contrat de location ou d'une autre manière n'importe quel bien immobilier ou personnel, y compris les valeurs mobilières, et posséder, détenir, vendre, gérer, ou négocier en conséquence, ou dépenser tout l'argent que le Parlement s'est approprié pour le travail de la Commission. Elle pouvait s'engager dans des projets conjoints avec, ou accorder des subventions à, toute province ou tout organisme dont le mandat était semblable à celui de la Commission pour la cérémonie du centenaire. On estime que les dépenses totales reliées aux programmes de subvention, qui concernent les gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux, étaient d'environ 200 millions de dollars répartis sur approximativement deux milles projets, dont la construction d'Édifices commémoratifs de la Confédération dans chaque province.

Les registres contiennent des documents qui proviennent des bureaux de divers commissaires et du Secrétariat, de la Direction de la planification, de la Direction des relations publiques et de la Direction de l'Information et des bureaux régionaux.

La Commission du centenaire a cessé d'exister le 1er avril 1968 suite à la Loi de crédits no 1 de 1968.

Additional information

Source of title
SC 1961, c.60, s. 3; SC 1963, c.36, s.3

Accruals
Nous prévoyons de nouveaux versements.

Government

Other system control no.