Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Le Canada et la Première Guerre mondiale

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Journaux de guerre

Les batailles de la Somme

15 septembre - 18 novembre 1916

Les Canadiens sur la Somme

« Nous étions comme des chevaux de course à la ligne de départ et, le 15 septembre, la barrière a été levée. [traduction] »

Journal de guerre de l'ambulance de campagne no 5, 15 septembre 1916. RG 9, série III, D-3, vol. 528.

Les troupes canadiennes ont participé à une série de batailles sur la Somme qui se sont déroulées entre les derniers jours de l'été et les premières neiges mouillées de l'hiver. Cette campagne visait avant tout à percer les fortes défenses érigées par les Allemands dans ce secteur depuis le début de 1916. La cavalerie pourrait alors s'infiltrer dans les brèches et avancer profondément dans le territoire sous contrôle allemand. L'infanterie et l'artillerie canadiennes ont joué un rôle majeur dans ces batailles sanglantes, mais non décisives.

La campagne de la Somme à l'automne 1916 a permis aux commandants alliés de beaucoup mieux comprendre la guerre de tranchées. Les troupes devaient faire une avance par bonds vers une série d'objectifs successifs, les capturer et consolider les positions conquises, plutôt que d'essayer de remporter la victoire en un seul assaut concerté. Parmi les nouvelles tactiques adoptées, il faut souligner l'introduction de deux inventions qui visaient à mettre fin à la domination des mitrailleuses. Les barrages roulants protégeaient l'infanterie durant son avance en terrain à découvert et ont empêché les mitrailleurs ennemis de défendre leurs tranchées. Dans le même ordre d'idées, les commandants espéraient que les chars fortement blindés traverseraient le « no man's land » avec facilité et feraient des ravages dans les tranchées ennemies et les zones arrières. Ni les barrages roulants ni les chars d'assaut n'ont toutefois démontré la supériorité espérée par leurs concepteurs, mais leur apparition sur le champ de bataille a marqué une étape importante des tactiques de la guerre de tranchées qui ont porté des fruits à long terme.