Skip navigation links (access key: Z)Library and Archives Canada / Bibliothèque et Archives CanadaSymbol of the Government of Canada
Français - Version française de cette pageHome - The main page of the Institution's websiteContact Us - Institutional contact informationHelp - Information about using the institutional websiteSearch - Search the institutional websitecanada.gc.ca - Government of Canada website

Archived Content

This archived Web page remains online for reference, research or recordkeeping purposes. This page will not be altered or updated. Web pages that are archived on the Internet are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats of this page on the Contact Us page.

Graphical elementGraphical element
Introduction
Alone at the Top
The Path to Power
Leading Canada
Private Life
Afterwards
Graphical element
Profiles
Speeches
Comments
Graphical element
Banner: First Among Equals
Banner: Private Life

Intimate Messages

Love letter (pages 1 and 4) from Wilfrid Laurier to Zoé Lafontaine, October 2, 1867.
Love letter (pages 1 and 4) from Wilfrid Laurier to Zoé Lafontaine, October 2, 1867.
Copyright/Source

Transcription:

Arthabaskaville, 2 octobre 1867

Ma chère bonne Zoé,

Remerciez bien Madame Gauthier de sa gracieuse invitation. Malheureusement je ne puis pas m'y rendre. J'ai passé la semaine dernière cinq jours à Trois-Rivières, il me faut maintenant reprendre le temps perdu, et le reprendre de suite car le terme commence lundi prochain. Je le regrette vivement, mais m'absenter dans ce moment serait compromettre mes intérêts d'une manière très grave. J'aurais été à Montréal Samedi dernier sans ce séjour prolongé à Trois-Rivières, mais maintenant je suis forcé de remettre mon voyage au terme ("au terme" was crossed out) après le terme, c'est-a-dire à la fin du mois. N'en sois pas [Apparently a word is missing here, probably "fâchée", or possibly "inquiète"] chère, je ne puis faire autrement. Je regrette d'autant plus vivement de ne pouvoir me rendre vendredi que j'aurais été heureux de pouvoir prendre ma part à la fête du Dr Gauthier. Je souhaite bien du plaisir à tous et je ne doute pas que mes souhaits seront réalisés.

Quant à moi, mon coeur et mon âme seront avec vous vendredi.

Je suis maintenant chez le Dr Poisson/Méderic/. Vous n'avez pas d'idée comme j'y suis bien: la maison est propre comme un souf ("souf" is crossed out) sou neuf et tout le monde d'une amabilité charmante.

La famille se compose outre M. et Mad. Poisson, d'une quarantaine d'oiseaux, serins, linottes, rossignols, et renfermés dans une grande volière. Chaque matin je m'éveille au son de leur joyeuse musique, ce qui me met en bonne humeur pour toute la journée.

Avec cela, ma santé s'améliore graduellement, j'ai rarement goûté des jours de calme, de contentement comme ceux que j'éprouve maintenant: il ne me manque plus que toi bien aimée: j'espère qu'avant longtemps il ne me manquera plus rien, et que nos voeux seront exaucés. Chère bonne Zoé, encore une fois ne m'en veux pas si je suis forcé de retarder mon voyage, et aime moi toujours comme je t'aime. Salue pour moi tout le monde.

Ton ami,

Wilfrid


previousnext

Proactive Disclosure