Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

Quoi de neuf?

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Quoi de neuf?

Bibliothèque et Archives Canada prend le virage numérique

Pour publication immédiate

Bibliothèque et Archives Canada offrira toute une
gamme de services numériques aux Canadiens d'ici 2017

OTTAWA, le 7 décembre 2010 – Au cours des sept prochaines années, Bibliothèque et Archives Canada (BAC) offrira la plupart de ses services en ligne, se transformant ainsi en une institution numérique d’avant-garde. Cette transformation sera complétée à temps pour les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

« Profiter des nouvelles technologies d’information numériques transformera non seulement notre façon d’acquérir et de conserver notre collection, mais également les façons de la rendre accessible aux Canadiens, explique Daniel J. Caron, bibliothécaire et archiviste du Canada. L’environnement numérique nous permettra également de bonifier nos services aux autres institutions de mémoire. Cette approche est congruente autant du point de vue de notre service à la clientèle que de celui de nos processus d’affaire. Il faut agir dès maintenant si nous voulons rester pertinent. »

Dans le cadre de sa stratégie visant à améliorer le service à la clientèle, BAC cherchera à adapter ses processus d’affaire par le biais d’une approche à plusieurs volets qui comprend des objectifs précis, dont ceux de rendre ses collections plus accessibles et de maximiser le contenu disponible en ligne.

Accès plus facile

  • Copies numériques : BAC envoie chaque année près de 750 000 photocopies suite aux demandes de ses clients. La demande observée pour les copies numériques est en plein essor. Afin de répondre plus adéquatement aux besoins changeants de nos clients et de contribuer à la conservation de notre patrimoine documentaire national, BAC leur offrira désormais la possibilité de commander des copies numériques des documents de nos collections. L’utilisation du papier sera abandonnée d’ici avril 2011. Les documents numérisés seront accessibles par Internet afin de répondre aux demandes répétitives. D’ici 2012, BAC sera également en mesure de répondre aux demandes d’accès à l’information en envoyant des dossiers numérisés.

  • Renseignements bibliographiques des bibliothèques canadiennes : Le Catalogue collectif national permet aux Canadiens d’avoir accès à une énorme quantité d’information sur les entrées des catalogues de bibliothèques partout au Canada. BAC travaille avec les bibliothèques participantes à trouver des outils de recherche numérique communs dans le but de faciliter l’accès et l’échange de cette information. D’ici 2011, les Canadiens pourront consulter la totalité du contenu du Catalogue collectif national, soit plus de 30 millions d’entrées, à l’aide des moteurs de recherche en ligne les plus populaires.

  • Programme de dépôt électronique des thèses et des mémoires : Les thèses et mémoires électroniques permettent un accès sans précédent aux travaux de recherche universitaire, ce qui contribue à la croissance économique et accroît le  potentiel canadien en recherche. Le Portail Thèses Canada est un guichet unique de recherche parmi les thèses et mémoires déposés dans la collection de BAC. Plusieurs universités continuent de déposer leurs documents en format papier; toutefois, à partir de 2014, BAC n’acceptera que les thèses et mémoires en format électronique. Cette politique permettra de diminuer nos frais de gestion et améliorera l’accès aux documents.

Davantage de contenu en ligne

  • Contenu numérique : Au cours de la prochaine année, BAC doublera son contenu offert en ligne, notamment par le truchement d’un partenariat avec Ancestry.ca qui permettra le partage de millions de documents et d’images relatifs à la généalogie. Par exemple, les Canadiens pourront consulter des images numérisées des documents originaux de recensement des années 1861 à 1871, qui contiennent le nom, l’âge, le lieu de naissance (province ou pays), la nationalité, la religion et la profession des Canadiens recensés à cette époque, et ce d’ici 2011. BAC explore également des moyens de réutiliser les images demandées par ses clients afin d’accroître l’offre de contenu numérique de sa collection en ligne.

Nouveaux processus d’affaire

  • Dossiers gouvernementaux numériques : Partout dans le monde, la tendance générale des gouvernements est de mettre davantage d’information à la disposition du public dans des formats accessibles à tous. D’ici 2017, BAC acquerra et conservera sur support électronique les archives fédérales qui ont été produites en format numérique, ce qui facilitera leur localisation et leur utilisation.

  • Dépôt numérique fiable : D’ici 2017, BAC conservera ses documents numériques dans un dépôt numérique fiable répondant aux normes internationales en la matière. Cela assurera la sécurité et l’accès à long terme du patrimoine numérique du Canada, même si la technologie ayant servi à créer ces documents est appelée à être remplacée.

BAC mettra en place ces changements, et de nombreux autres, graduellement et sans frais additionnels en collaborant avec d’autres institutions chargées de protéger la mémoire collective, des ministères, des universités, des chercheurs et les intervenants du milieu de l’édition. Des renseignements supplémentaires sur ces initiatives et nos autres projets seront affichés régulièrement sur le site www.collectionscanada.gc.ca.

Bibliothèque et Archives Canada

Le mandat de Bibliothèque et Archives Canada consiste à conserver le patrimoine documentaire du Canada pour les générations présentes et futures et à être une source de savoir permanent accessible à tous, contribuant ainsi à l’épanouissement culturel, social et économique du Canada. En outre, Bibliothèque et Archives Canada facilite la concertation des divers milieux intéressés à l’acquisition, à la conservation et à la diffusion du savoir, en plus de servir de mémoire permanente à l’administration fédérale et à ses institutions.

– 30 –

Les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Pauline Portelance
Agente de relations avec les médias
Bibliothèque et Archives Canada
819-994-4589